Les normes européennes à connaître pour voyager avec un animal de compagnie

13 décembre 2018
Une fois les procédures connues, les réglementations européennes en matière de voyage ne sont pas trop strictes. Cependant elles garantissent le bien-être de l'animal ainsi que des passagers en ce qui concerne la transmission des maladies.

Pour voyager avec votre animal de compagnie en Europe, vous devez vous munir d’un certain nombre de documents pour pouvoir passer la douane sans problème.

Une sorte d’espace Schengen conçu pour voyager avec votre animal de compagnie

L’un des principaux avantages de la vie dans l’Union européenne (UE) est que ses citoyens peuvent se rendre dans d’autres pays européens sans frontière physique. Avec l’espace Schengen, qui comprend 27 pays, seul un passeport en règle est nécessaire pour voyager sereinement à travers l’Europe.

Dans le cas des animaux, ce type d’espace au-delà des frontières s’applique également. Il n’y a pas de frontières ni de barrières de la « taille de chihuahua » à franchir. Néanmoins, comme pour les humains, il existe une série de documents que tout propriétaire devrait avoir en main. Plus particulièrement s’il souhaite se rendre dans un pays de la communauté européenne.

voyager avec votre animal de compagnie

Que faire pour voyager avec son animal depuis un pays n’appartenant pas à l’Union européenne

Dans certaines régions du monde, voyager avec votre animal de compagnie nécessite une série de visites chez le vétérinaire. Il y a aussi besoin de certificats attestant, entre autres, de la santé de l’animal. En effet, dans l’Union européenne, la documentation nécessaire pour emmener un chien dans l’un des 27 pays de l’UE est la suivante:

  • Bien que de nombreux propriétaires aient déjà choisi d’implanter une puce sur leur chien, il convient de noter que cet appareil est nécessaire pour voyager dans l’UE. La seule exigence est que qu’un lecteur standard puissent puisse lire les puces.

 

  • Le vaccin contre la rage est également obligatoire. En Europe, il n’est pas si rare qu’un animal la contracte. Par conséquent, l’animal doit avoir été vacciné au moins 21 jours avant son arrivée en Europe. De plus, il est également important de garder à l’esprit que l’on doit implanter la micro-puce de l’animal avant le vaccin. On ne doit pas administrer ce vaccin à des animaux domestiques âgés de moins de 12 semaines. Par conséquent, l’une des exceptions concerne les plus jeunes chiots. En effet, rien ne sert de les faire vacciner.

 

  • Une fois que vous avez vacciné votre animal contre la rage, vous devez ensuite réaliser une analyse de sang. Cela dans le but de vérifier que les taux d’anticorps sont suffisamment élevés. En effet, ce test doit s’effectuer au moins 30 jours après la vaccination de l’animal. Et trois mois avant son arrivée en Europe. Comme vous pouvez le constater, voyager dans l’UE avec un animal d’un pays tiers nécessite un certain niveau de préparation et de documentation.
voyager avec votre animal de compagnie

  • Avec tous ces tests, vous devrez vous fournir un certificat de santé de l’animal, délivré par un vétérinaire diplômé certifiant que votre animal de compagnie n’est pas infecté par des maladies contagieuses. En effet, le certificat indiquera également qu’il est vacciné contre la rage et prêt pour l’aventure. Pour voyager avec votre animal de compagnie, ce document est essentiel.

 

  • Si le séjour dure plus de quatre mois, vous aurez besoin d’un passeport en cours de validité pour chaque animal. Ce document s’appelle Passeport pour animaux de compagnie. Le règlement d’exécution (UE) n ° 577/2013 de la Commission administre ce genre de document. Ce document est également nécessaire pour les propriétaires nationaux d’un pays de l’UE qui souhaitent voyager au sein de l’UE. Un vétérinaire vous le délivrera.

 

  • Pour les chiens qui se rendent à Malte, en Irlande, en Finlande ou au Royaume-Uni, le vaccin contre le parasite Echinococcus multilocularis est obligatoire. Un vétérinaire doit administrer entre 24 et 120 heures avant d’arriver dans le pays européen en question.