Strabisme chez le chien : causes et traitements

23 novembre 2019
Saviez-vous que les chiens, comme les humains, peuvent loucher ?

Le strabisme chez le chien, comme chez l’homme, est un trouble oculaire qui empêche les yeux de se déplacer au même endroit en même temps. Bien qu’étant un défaut, le strabisme est un caractère recherché chez certaines races de chiens et de chats, et même dans certaines cultures humaines.

Quand nous parlons d’un défaut, nous ne voulons pas dire qu’il s’agit de quelque chose qui affecte l’individu, mais qu’il provient d’une malformation des muscles qui soutiennent l’œil ou d’une maladie, comme un néoplasme ou une tumeur.

Les muscles du globe oculaire

Les yeux des mammifères tiennent grâce à six muscles qui permettent à l’œil d’effectuer différents mouvements. Ces muscles se classent en trois groupes :

  • Muscles droits : il y en a quatre : dorsal, ventral, médian et latéral. Ces muscles s’insèrent dans la sclérotique – la partie blanche du globe oculaire – par les tendons. Les muscles dorsal et ventral font bouger l’œil de gauche à droite. Au contraire, les muscles médian et latéraul lui permettent de se déplacer de haut en bas
  • Muscles obliques : il y en a deux : dorsal et ventral. L’action des deux permet de faire tourner l’œil dans le sens des aiguilles d’une montre ou dans le sens inverse
  • Muscle rétracteur de l’œil : il est inséré derrière le globe oculaire ; il forme un cône musculaire sur le nerf optique
Les muscles de l'oeil

Le bon fonctionnement de tous ces muscles fait bouger les yeux en même temps et de façon coordonnée. Il existe plusieurs types de strabisme en fonction de la position prise par l’œil ou les yeux affectés :

  • Divergent : l’œil se dirige vers l’extérieur du visage
  • Convergent : l’œil fait face au nez
  • Dorsal : l’œil se tourne vers le haut
  • Ventral : l’œil se place avec la pupille tournée vers le sol

Les causes du strabisme chez le chien

Les causes du strabisme sont multiples et il n’existe pas de solution dans tous les cas. Ce trouble chez le chien est toujours considéré comme un défaut, bien qu’il puisse parfois être lié à la race.

Les races de chiens les plus communes avec strabisme sont le shar-pei, le chien-loup irlandais, l’akita et le carlin. Souvent, elle est causée par la substitution, au cours du développement, du muscle droit médian par du tissu fibreux, ce qui empêche le mouvement correct de l’œil.

D’autre part, il existe des maladies liées au système immunitaire qui peuvent causer le strabisme. C’est le cas de la myosite à médiation immunitaire. Cette pathologie se caractérise par l’infiltration de cellules inflammatoires dans les muscles. Lorsque cela se produit dans les muscles de l’œil, un strabisme et même une exophtalmie apparaissent. Les problèmes liés à la glande thyroïde peuvent également causer le strabisme.

Un chien ayant un strabisme

Les tumeurs font partie des causes possibles du strabisme chez le chien. Un néoplasme quelque part autour du globe oculaire, ou même dans l’œil lui-même, peut ainsi exercer une pression sur les différents muscles à l’extérieur de l’œil. Cela empêcherait l’œil de bouger normalement.

Parfois, les causes du strabisme sont traumatisantes. Il existe plusieurs cas de chiens présentant une fracture de l’os zygomatique – celui juste en dessous de l’œil qui relie le crâne à la mâchoire – avec un strabisme sévère.

Enfin, certaines maladies ou malformations liées au système nerveux peuvent causer le strabisme chez le chien. Par exemple, une jonction nerveuse incorrecte ou des problèmes majeurs comme l’hydrocéphalie.

Traitements du strabisme chez le chien

Le traitement du strabisme chez le chien dépendra, en tout temps, de la cause qui en est à l’origine. Lorsqu’elle est d’origine congénitale, une petite intervention chirurgicale ou, tout simplement, une thérapie pour renforcer la musculature de l’œil peut être nécessaire.

Inversement, si le strabisme est causé par une maladie, dans de nombreux cas, lorsqu’il est traité, le problème s’inverse. Sinon, les muscles peuvent avoir été endommagés et nécessiter une chirurgie ou une thérapie.

 

  • Allgoewer, I., Blair, M., Basher, T., Davidson, M., Hamilton, H., Jandeck, C., … & Shelton, G. D. (2000). Extraocular muscle myositis and restrictive strabismus in 10 dogs. Veterinary ophthalmology, 3(1), 21-26.
  • Salinas, E. M., Rosales, M. D. L. L. M., & Estrada, X. Z. (2004). Caracterización histológica y ultraestructural de meningoencefalomielitis granulomatosa en dos perros. Veterinaria México, 35(4), 307-315. 
  • Salvador, C. R., & Martínez, M. E. G. (2013). Anatomía Veterinaria. 8. Anatomía del ojo (globo del ojo y órganos accesorios) en las especies domésticas. REDUCA, 5(2).