Chats et grossesse : est-ce vraiment incompatible ?

· 30 septembre 2018
Est-il possible d’avoir un chat à la maison pendant sa grossesse ? Bien sûr que oui. Cependant, il est évident que, lorsqu’une femme est enceinte, elle s’expose à un risque beaucoup plus élevé d’attraper des maladies.

Certaines maladies peuvent être bénignes voire insignifiantes, alors que d’autres sont potentiellement dangereuses. Ce qui est sûr, c’est qu’un fœtus en plein développement est plus vulnérable face à certaines maladies. Parmi celles-ci figure la toxoplasmose. C’est une maladie qui se transmet au contact des excréments de chats. Si vous avez un chat et que vous êtes en pleine grossesse, lisez donc cet article.

La toxoplasmose

le risque de toxoplasmose chez les femmes enceintes

La toxoplasmose est une maladie qui préoccupe de nombreuses femmes en pleine grossesse. Elle est causée par le parasite toxoplasma gondii. L’infection causée par le toxoplasme chez une femme enceinte peut provoquer des anomalies congénitales ou même une fausse couche.

Cependant, les femmes enceintes qui ont été exposées au toxoplasme avant leur grossesse, ont déjà les anticorps contre le parasite et ne courent donc aucun risque.

Les chats représentent la seule espèce animal pouvant transmettre le toxoplasme via leurs excréments. Seul un faible pourcentage de chats perdent à un moment de leur vie ce parasite mais la quantité de toxoplasme peut être plus élevée chez les chats qui se nourrissent de viande crue ou qui chassent.

Néanmoins, le toxoplasme ne devient infectieux qu’après être resté 24 heures dans les selles du chat. Une personne ne peut donc pas contracter la maladie en s’exposant à des selles fraiches. Ce point est capital car le risque de transmission peut être réduit considérablement en nettoyant la litière du chat tous les jours.

Toute infection pouvant avoir des effets dévastateurs sur le fœtus doit être prise au sérieux.

Il arrive alors que certaines personnes conseillent à des femmes enceintes d’abandonner leur chat. Cependant, vous ne devez pas forcément renoncer à vos félins adorés. On peut mettre en pratique des mesures fondamentales afin réduire de façon significative le risque de transmission du toxoplasme des chats aux femmes enceintes.

Mesures pour réduire le risque de toxoplasmose

les femmes enceintes qui ont un chat à la maison doivent bien se laver les mains

Les femmes enceintes ne doivent pas entrer en contact avec la litière ou tout déchet du chat. Dans la mesure du possible, une autre personne devra se charger du nettoyage de la litière.

Si une femme enceinte doit nettoyer elle-même la litière, elle doit alors le faire tous les jours afin que le toxoplasme n’ait pas le temps de devenir infectieux.

Il faut nettoyer les bacs à litière à l’eau bouillante régulièrement. Assurez-vous que le pelage de votre chat ne contienne pas de restes de matières fécales. Ce point s’adresse surtout aux chats à poil long car leur pelage pourrait renfermer des restes d’excréments sur leur arrière-train et aux chats âgés, malades ou obèses qui ont du mal à se nettoyer correctement.

Gardez votre chat dans la maison car les chats d’extérieur sont plus enclins à transmettre l’infection.

Ne donnez pas de viande crue à votre chat.

Lorsque vous changez la litière de votre chat, utilisez des gants avant de vous laver les mains avec du savon. Faites-en de même si vous manipulez des fruits ou des légumes crus ou si vous touchez de la terre comme lors de travaux de jardinage.

Lorsque vous cuisinez de la viande, cuisez-la à la température recommandée et nettoyez scrupuleusement le plan de travail de la cuisine avant et après la préparation.

Faites passer un test à votre chat chez le vétérinaire pour savoir s’il est infecté par la toxoplasmose. Si le test s’avère positif, confiez votre chat à quelqu’un d’autre pendant six semaines jusqu’à ce que l’infection ne soit plus contagieuse.

Heureusement, de nos jours, les probabilités de contracter la toxoplasmose durant la grossesse sont minces. Si vous avez déjà souffert de la toxoplasmose, vous ne l’attraperez plus. Cependant, pour être rassurée, faites une prise de sang afin de savoir si vous êtes immunisée contre la maladie. De manière générale, si vous avez toujours vécu avec des chats, il est possible que vous ayez contracté la toxoplasmose sans vous en rendre compte.

Si les résultats de vos analyses montrent une immunisation, vous n’avez pas d’inquiétude à avoir. Appliquez, cependant, les précautions mentionnées ci-dessus. Préparez-vous à accueillir le nouveau membre de la famille en toute sécurité.