Qu'est-ce que les coraux mous marins ?

14 décembre, 2019
Les coraux sont de petits polypes attachés les uns aux autres.
 

Les coraux mous représentent un groupe de cnidaires caractérisés par l’absence d’un squelette interne de carbonate de calcium. Ils constituent les récifs coralliens colorés, surtout dans les eaux tropicales.

Ces invertébrés marins appartiennent à l’ordre Alcyonacea qui, à son tour, comprend deux groupes, les véritables coraux mous ou plumes de mer. Et les gorgones ou éventails de mer ayant un axe protéique interne.

A la différence des coraux durs, les véritables coraux mous disposent d’éléments squelettiques appelés sclérites. Ces spicules calcifiées leur apportent soutien et solidité, ainsi qu’une texture épineuse qui contribue à leur défense.

La plupart de ces invertébrés, l’exception de quelques gorgones, ne sont pas photosynthétiques et manquent de zooxanthelles. Ils utilisent plutôt 8 tentacules ou plus en forme de plume destinées à capturer les nutriments.

Les coraux mous sont des colonies de petits polypes unis les uns aux autres. Et pouvant adopter des morphologies très diverses. Certains peuvent présenter 2 types de polypes. Des autozooïdes allongés avec des tentacules, puis les siphonozooïdes dotés d’un corps court pour pomper l’eau. Ces colonies peuvent se regrouper pour former des barrières colorées de corail avec plusieurs teintes, comme le rouge, le pourpre ou le jaune.

Dans la mer des Caraïbes, on retrouve davantage les gorgones, alors que dans le Pacifique, le corail mou est plus riche. Cependant, il faut mentionner que ces coraux sont présents dans tous les océans. Un exemple en est ce que l’on appelle les doigts d’un homme mort, Alcyonium digitatum, typique de la côte Norvégienne.

 
Des coraux mous

La plupart des coraux mous se nourrissent de plancton ou de petites particules en suspension. Par conséquent, chaque polype, à travers un processus appelé alimentation par filtre, bouge ses tentacules en créant des courants d’eau. A son tour, chaque tentacule dispose d’une sorte « d’aiguille » qui facilite la capture.

Propagation et conservation

Au niveau de la reproduction, sa polyvalence se distingue. En effet, elle peut se faire de manière sexuelle ou asexuelle. Dans le premier des cas, les polypes produisent des ovules ou du sperme dont la fusion donne naissance à des larves indépendantes.

Après s’être développées, elles commenceront une vie coloniale. Certains coraux se caractérisent par le fait qu’ils sont hermaphrodites, de type simultané ou protandre. Autrement dit, ils génèrent des gamètes masculins et féminins, mais pas en même temps.

Par ailleurs, la reproduction asexuelle se met en place par le biais de divers mécanismes :

 
  • La fragmentation : elle est très fréquente chez les coraux mous et se produit par une strangulation fortuite d’une section. Il faudra au moins 8 polypes, voire plus, pour qu’une colonie se développe après s’être fixée au substrat marin
  • La gemmation : elle provient d’un bourgeon ou d’une excroissance du corail mère qui donnera naissance à un polype. Ce dernier aura alors des tentacules et des structures vitales nécessaires pour nager et être indépendant
  • Division : elle peut être longitudinale ou transversale selon le plan de séparation du polype. En outre, elle peut être produite par excision du disque oralUne sorte de ventouse qui permet la fixation de la colonie
Un corail mou rose

Conservation des coraux mous

De même que le reste du corail, les coraux mous abritent les poissons, les hippocampes et les autres espèces de petite taille. Toutefois, ils sont également susceptibles d’être mangés par des animaux plus grands. Ainsi, certains émettent des composés chimiques comme moyen de défense.

De manière anecdotique, certaines de ces substances possèdent des propriétés dont l’utilité est devenue un investissement de l’industrie pharmaceutique.

 

Actuellement, la plus grande menace pour ces coraux est la parte de leur habitat. Ces organismes sont trop souvent la cible de nombreux touristes. Ce qui contribue à leur dégradation progressive.

D’autre part, il faut prendre en compte les pratiques illégales visant à les vendre sur le marché noir. Ainsi, la législation et les comportements humains seront les facteurs qui détermineront la validité des fonds marins colorés dans le futur à court et moyen terme.

 

  • Bruckner, A. (2013). Khaled bin Sultan Living Oceans Foundation. Corals Without Skeleton. Recuperado de https://www.livingoceansfoundation.org/corals-without-skeletons/
  • LaGuíaDelAcuario. (2017). Reproducción asexual de los corales marinos. Recuperado de https://laguiadelacuario.com/reproduccion-asexual-de-corales-marinos/#Reproduccion_asexual_de_corales_marinos
  • Resorts World Sentosa. (2017). S.E.A. Aquarium Hard Corals vs Soft Coral. Recuperado de http://seaa.rwsentosablog.com/hard-corals-soft-corals/
  • WildFactSheets. (2016). Soft corals. Recuperado de http://www.wildsingapore.com/wildfacts/cnidaria/coralsoft/coralsoft.htm