Pourquoi devons-nous contrôler les colonies de chats ?

· 18 novembre 2018
Les colonies de chats, qui ne sont généralement pas vaccinés et vivent dans des conditions d'hygiène déplorables, sont une source de maladies contagieuses pour eux-mêmes et pour l'homme.

Bien que domestiqués, les chats sont des animaux qui ont très peu modifié leur comportement par rapport à leurs ancêtres sauvages. Il s’agit de la raison pour laquelle des colonies de chats se forment rapidement lorsque ces derniers sont abandonnés, colonisant ainsi la ville.

Ceci pourrait sembler positif. Ces animaux sont parvenus à trouver une place dans la ville. Malgré le fait d’avoir été rejetés par leurs maîtres. Les colonies de chats sont néanmoins une source de maladies pour les chats. Et les autres animaux.

Colonies de chats et les maladies

Les chats transmettent de nombreuses maladies parmi leur espèce, notamment parmi les membres des colonies de chats, car ils ne sont généralement pas vaccinés et vivent dans des conditions d’hygiène déplorables.

Certaines de ces maladies, telles que le calicivirus, le déficit immunitaire félin, la leucémie féline ou la péritonite infectieuse, sont très contagieuses. Elles peuvent entraîner la mort de l’animal.

Ils peuvent en outre transmettre des maladies à l’homme, à l’instar de la rage. Ils constituent donc un problème de santé publique très important.

colonies de chats

Colonies de chats et la faune sylvestre

Curieusement, les colonies de chats sont étroitement liées à la faune sylvestre. Un exemple clair est celui du problème du sanglier urbain, qui est attiré dans les villes par la nourriture laissée par les colonies de chats.

Par ailleurs, des espèces envahissantes telles que le raton laveur sont également attirées par la nourriture des chats ou celle  faite maison qui leur est laissée, ce qui peut être dangereux tant pour les colonies de chats que pour les humains.

N’ont-ils donc pas le droit de manger ? Oui, évidemment. Mais il est essentiel vous le fassiez de manière hygiénique si vous vous occupez et nourrissez une colonie de chats. Disposez deux ou trois bols avec des aliments pour chats. Afin d’éviter les conflits. Mettez-y peu de nourriture. Ou enlevez-la avant le coucher du soleil.

Comment aider les colonies de chats ?

Outre le fait de nourrir ces félins sans attirer les animaux sauvages, il existe d’autres moyens de contrôler et d’aider les colonies de chats.

colonies de chats

Certains ont pendant longtemps proposé d’empoisonner ou de tirer sur ces animaux. Ceci est évidemment abusif et punissable par la loi. Les protocoles de capture, de stérilisation et de libération constituent dès lors la solution idéale.

Les protecteurs des animaux et vétérinaires jouent ici un rôle important. L’objectif est de procéder à la castration de ces animaux et de leur appliquer les vaccins nécessaires.

Nous devons néanmoins rappeler que le contrôle de la naissance de ces animaux est de la responsabilité de l’État. Elle ne peut pas incomber aux vétérinaires, profession soumise à une TVA élevée et de bas salaires.

Ces animaux ne trouvent généralement pas de foyer d’adoption car ils sont devenus sauvages. Ils s’échappent souvent. Les colonies de chats ne devraient pas augmenter si elles n’ont pas la possibilité de se reproduire.

La cause principale de ces colonies de chats reste néanmoins les abandons. Même si ces animaux cessent de se reproduire, nous ne trouverons pas de solution valable si nous abandonnons continuellement les chats.

Il convient dès lors de sensibiliser la population contre à la garde irresponsable des animaux de compagnie  et surtout privilégier l’adoption responsable plutôt que l’achat compulsif d’animaux d’élevage.