Les changements d’heure affectent-ils les chiens ?

20 août 2019
Un chien qui remarque les changements d'heure peut devenir nerveux, être irritable ou désorienté.

Dans différents pays du monde, comme c’est le cas en France, les changements d’heure sont importants. En effet, l’heure change en fonction de la période du solstice d’hiver ou d’été.

Ces changements nous empêchent de dormir autant que nous le souhaiterions ou, au contraire, nous font dormir plus que nécessaire. Qu’en est-il des chiens ? Sont-ils également affectés par ces changements d’heure ?

Il est difficile de faire une généralisation. Il y a des chiens plus sensibles que d’autres.

Les chiots et les chiens âgés remarquent généralement plus facilement les changements. Ils sont également plus sensibles aux changements de fuseau horaire en raison du décalage horaire.

Comment les changements d’heure affectent-ils les chiens ?

Deux chiens tête contre tête

Les animaux sont sensibles à tout changement qui rompt avec leurs habitudes habituelles.

En effet, bien qu’ils ne disposent pas d’une montre-bracelet ou d’un téléphone portable pour regarder l’heure, ils ont une horloge biologique, comme nous. Seulement, cette horloge est beaucoup plus sensible que la nôtre.

En somme, tout ce qui nous affecte les affectera aussi.

Par exemple, lorsque l’heure change, notre routine de sommeil et d’alimentation varie. Cela modifie donc également les horaires des promenades, du repas et de sommeil du chien.

Toutefois, il ne suffit généralement que de quelques jours pour que le chien s’adapte et retourne à ses habitudes. Si ce n’est pas le cas, il sera préférable d’emmener le chien chez le vétérinaire. En effet, l’apparition de ces symptômes pourrait avoir une origine tout autre.

Quels chiens sont plus sensibles aux changements d’heure ?

Comme nous l’avons dit précédemment, les chiots et les chiens âgés sont les plus sensibles aux changements d’heure.

De plus, les chiens malades sont très sensibles. Ils ont plus de difficulté à s’adapter aux changements. Lorsqu’on modifie l’heure d’été en allongeant la durée d’exposition à la lumière du soleil, l’animal est exposé plus que nécessaire et subit une série de modifications.

Il en va de même quand il fait nuit une heure plus tôt en hiver.

Décalage horaire, changement de fuseau horaire : ils affectent également les chiens

Lorsque nous effectuons de longs voyages avec des changements de continent dans lesquels il y a des changements de temps importants, le chien en souffre également.

De plus, les voyages en avion peuvent causer de la fatigue, des problèmes de digestion, la mauvaise humeur et des troubles du sommeil.

La meilleure chose pour habituer le chien au changement d’heure est de le faire progressivement. Chaque jour, il faut petit à petit se rapprocher de la nouvelle heure.

De cette façon, il s’adaptera avant le changement d’heure. Lorsque ce dernier sera effectif, l’animal sera déjà habitué.

Autres changements susceptibles d’affecter le chien

Un groupe de chiens

Le fait que les chiens soient des animaux ne signifie pas qu’ils sont étrangers à ce qu’il se passe autour d’eux.

Tout changement qui se produit dans leur rythme de vie et leur routine peut les amener à se sentir nerveux, anxieux. Cela peut même provoquer des anomalies physiques telles que des vomissements ou autres.

Sachez aussi que les déménagements sont susceptibles de provoquer les mêmes symptômes que les changements d’heure.

Les chiens s’habituent rapidement à un nouvel environnement. Cependant, cela prend tout de même quelques jours.

Par conséquent, lorsque vous changez de maison, il est normal que l’animal soit nostalgique à la pensée de la maison précédente et mette quelques jours à s’habituer.

Il peut sembler déprimé et même perdre son appétit. N’oubliez pas de le choyer dans ces moments-là.

Un changement de famille peut être un changement radical auquel le chien peut mettre beaucoup plus de temps à s’habituer. Si la nouvelle famille ne traite pas l’animal de la même manière que la précédente, cela pourrait provoquer une dépression chez l’animal.

Il faut habituer progressivement l’animal à tout changement auquel il doit être soumis. De cette façon, tout lui sera plus supportable et la coexistence sera beaucoup plus facile.