Alimentation du chien : 6 composants essentiels

· 11 mars 2019
De quoi doit se constituer l'alimentation idéale pour votre chien ? Nous vous le disons ici !

Si votre animal est bien nourri, il se sentira en meilleure santé, plus fort et plus heureux. C’est aussi simple que ça. Mais souvent, nous ne savons pas quels sont les principaux composants qui devraient faire partie l’alimentation du chien. Dans cet article, nous allons vous en dire davantage à ce sujet.

Nutriments nécessaires dans l’alimentation du chien

Lorsque nous achetons de la nourriture à notre chien, nous pensons ainsi couvrir tous les besoins alimentaires et nutritionnels. Or, c’est loin d’être le cas. Parmi les besoins alimentaires de l’animal, nous devons particulièrement tenir compte :

1. Des protéines

l'alimentation du chien doit contenir des protéines

Ce sont des composants essentiels pour les cellules et pour la construction ou la régénération des tissus. D’autre part, ils sont très importants pour former des enzymes et des hormones ainsi que des anticorps pour les empêcher de tomber malade.

Les chiots ont besoin de plus de protéines que les adultes dans leur alimentation (à l’exception des femelles pendant la gestation et l’allaitement de leurs petits). Ce nutriment se »perd » à travers les selles, l’urine et les poils. Les principales sources de protéines pour les chiens sont la viande et les céréales.

En cas de carence en protéines, le chien ne grandira pas correctement. Il perdra du poids et son pelage sera probablement terne. Le chien tombera malade plus souvent, et il n’aura donc pas beaucoup d’appétit.

2. Des graisses

Ingérés en quantités suffisantes, elles ne sont pas mauvaises pour la santé des chiens. C’est une grande source d’énergie qui fournit également des acides gras. Elles servent également à synthétiser les glandes prostatiques et à construire les parois cellulaires.

L’huile de maïs mélangée aux aliments est une excellente source d’acides gras oméga-6 (dont l’absence entraîne des pellicules, des lésions cutanées, des poils secs et une baisse de fertilité). Gardez à l’esprit que si votre chien fait beaucoup d’exercice, il aura besoin de plus de graisses, bénéfiques pour le cœur en particulier et les autres organes en général.

3. Des glucides

Il existe trois types de glucides dans les aliments : l’amidon, le sucre et les polysaccharides. Comme dans le cas des graisses, si le chien en consomme en quantités suffisantes, les glucides sont bénéfiques pour sa santé. Ils permettent de prévenir la constipation, l’obésité et la diarrhée, d’éviter la rétention d’eau et d’interagir avec d’autres nutriments comme les minéraux pour augmenter leurs propriétés.

Les chiens âgés, malades, sédentaires ou encore les chiennes enceintes ou allaitantes ont besoin de plus de glucides.

4. De l’eau

Le corps des chiots est constitué de 80% d’eau et celui des adultes de 60%.

Il s’agit d’un élément nutritif supplémentaire qu’on ne doit surtout pas laisser de côté, car si le chien en manque, cela peut causer de très graves problèmes, pouvant même mener à la mort. On sait qu’un chien peut perdre jusqu’à 40% de son poids corporel en ne mangeant pas, mais seulement 10% en ne buvant pas.

L’eau régule la température corporelle, élimine les déchets par l’urine, facilite la digestion et le flux sanguin, entre autres avantages.

5. Des vitamines

les vitamines doivent avoir leur place dans l'alimentation du chien

Bien sûr, ils sont nécessaires à la vie quotidienne de l’animal, aussi bien pour sa santé que pour ses fonctions vitales. La seule vitamine que le chien peut synthétiser est la vitamine C. Les autres devront être fournies par la nourriture. La vitamine D, elle, peut être obtenue au contact des rayons du soleil.

Chacune vitamine a ses fonctions spécifiques. Par exemple, la vitamine A répare les tissus et améliore la vision ; la vitamine D est en revanche davantage liée à la peau et au système immunitaire. Pour ce qui est de la vitamine E, elle joue un rôle dans la reproduction et le système circulatoire.

6. Des minéraux

Ils sont présents dans presque tous les aliments. Voilà pourquoi le déficit en minéraux est rare chez le chien. En outre, même s’ils sont nécessaires en petites quantités, cela ne les rend pas moins importants.

Parmi les minéraux essentiels figurent le calcium (nécessaire à la formation des os, des muscles et des nerfs), le fer, le phosphore, le magnésium, le potassium (qui participe au bilan hydrique) et le zinc (qui participe à la digestion).

Enfin, dans l’alimentation de votre ami à quatre pattes, il ne faut surtout pas oublier les fibres alimentaires, qui favorisent le processus digestif. On les retrouve particulièrement dans les légumes et les céréales. Il faut souligner que son déficit provoque la constipation.