Avoir un chien pour améliorer la santé cardiovasculaire

18 décembre 2019
Bien que cela semble difficile à croire, avoir un chien comme animal de compagnie possède d'innombrables bienfaits pour la santé. Notamment un risque moindre de maladies cardiovasculaires. Quelles sont donc les raisons de ce phénomène ?

Une crise cardiaque est un risque latent chez de nombreuses personnes. Les amoureux des chiens connaissent la chaleur et le confort que leurs compagnons apportent dans leurs vies. Mais il se peut qu’ils ne soient pas au courant que le fait d’avoir un chien est associé à une meilleure santé cardiovasculaire.

Cela ne signifie pas qu’il existe une relation de cause à effet évidente entre les deux. Par contre, le fait d’être propriétaire d’un animal de compagnie peut réduire le risque de maladie cardiaque.

Quelles sont les preuves d’une amélioration de la santé cardiovasculaire ?

Selon une étude récente, le risque de souffrir d’un événement cardiovasculaire est moindre si vous avez un chien. Un problème cardiovasculaire peut consister en une crise cardiaque ainsi que représenter un risque de mort. Comment le simple fait d’avoir un chien peut-il réduire les risques ? Certaines de ces explications sont réellement surprenantes.

Cette recherche a passé en revue les dossiers de santé et de décès de plus de 3 millions de personnes âgées de 40 à 80 ans en Suède pendant plus d’une décennie. Cela a apporté des données intéressantes.

Une personne âgée à la santé cardiovasculaire améliorée grâce à la compagnie de son chien

En comparaison avec les individus qui vivent dans des foyers avec plusieurs personnes sans animaux de compagnie, les personnes qui vivaient avec un chien présentaient un risque de décès de 11% inférieur ainsi qu’un risque de décès dû à une cause cardiovasculaire de 15% inférieur.

Ces résultats étaient encore plus dramatiques pour les personnes qui vivaient seules. Le risque de décès était 33% moins élevé chez les propriétaires de chiens qui vivaient seuls. Par ailleurs, les décès d’origine cardiovasculaire étaient inférieurs de 36% et le risque de crise cardiaque inférieur de 11%. En outre, les bienfaits étaient plus importants pour les propriétaires de certaines races de chiens, comme les chiens de chasse et les terriers.

Pourquoi le fait d’avoir un chien est bénéfique pour la santé cardiovasculaire ?

L’explication la plus évidente pour laquelle les chiens fournissent certains avantages de santé à leurs maîtres est que les propriétaires ont tendance à être plus actifs.

Croyez-le ou non, sortir son chien de la maison ou de l’appartement plusieurs fois par jour implique de faire de l’exerciceEn effet, les personnes qui promènent leurs chiens font plus d’activité physique que leurs voisins sans chiens.

Avoir un chien renforce l'activité physique et donc améliore la santé cardiovasculaire

D’autre part, cela pourrait expliquer pourquoi les races de chiens plus actifs -comme les chiens de chasse- sont liées à de plus grands bénéfices. De plus, cela clarifie également le fait que les personnes célibataires -qui doivent assumer toute la responsabilité du chien- sont celles qui en bénéficient le plus.

D’autres explications de l’amélioration de la santé cardiovasculaire

1. Amélioration de la fonction immunitaire

Cela peut vous sembler surprenant ! Avoir un chien qui transporte des saletés et des germes dans la maison améliore le fonctionnement du système immunitaire. Et réduit l’inflammation nocive dans le corps.

2. Modification du microbiote

L’immense quantité de bactéries dans notre appareil digestif varie non seulement avec les changements alimentaires, mais également avec la présence d’un animal de compagnie. Il se peut, en effet, que le fait d’avoir un chien modifie les types de bactéries que nous hébergeons. Ce qui pourrait, à la fois, affecter l’inflammation dans le corps et le risque cardiovasculaire qui en résulte.

3. Impact social

Les propriétaires de chiens doivent, au moins dans une certaine mesure, se détourner d’eux-mêmes. Cela favorise l’interaction sociale. En outre, ils ont tendance également à créer davantage de lien entre propriétaires car leurs chiens jouent ensemble et se font des amis. Des recherches antérieures ont montré que le contact social est associé à un risque cardiovasculaire et des taux de mortalité plus faibles.

4. Amélioration de l’humeur

Certains ont suggéré que l’affection inconditionnelle et la compagnie des chiens pouvaient améliorer l’humeur, diminuer les niveaux de stress, et donc améliorer la santé cardiovasculaire. A l’avenir, nous comprendrons mieux en quoi la présence d’un chien a des effets positifs sur la santé.

Naturellement, des questions surgissent sur le fait d’avoir un chat et d’autres animaux domestiques. Tant que nous n’en saurons pas plus, les personnes qui possèdent un chien partout dans le monde devraient se sentir valorisées par les bienfaits offerts par leur animal.

Cependant, les animaux de compagnie ne doivent pas être adoptées dans le seul but de réduire le risque de maladies cardiaques. En effet, personne ne devrait intégrer un chien dans sa vie s’il n’est pas prêt. Ou ne peut pas en prendre soin correctement.

 

  • Mubanga, M., Byberg, L., Nowak, C., Egenvall, A., Magnusson, P. K., Ingelsson, E., & Fall, T. (2017). Dog ownership and the risk of cardiovascular disease and death–a nationwide cohort study. Scientific reports, 7(1), 15821.
  • Böbel, T. S., Hackl, S. B., Langgartner, D., Jarczok, M. N., Rohleder, N., Rook, G. A., … & Reber, S. O. (2018). Less immune activation following social stress in rural vs. urban participants raised with regular or no animal contact, respectively. Proceedings of the National Academy of Sciences, 115(20), 5259-5264.
  • Batty, G. D., Zaninotto, P., Watt, R. G., & Bell, S. (2017). Associations of pet ownership with biomarkers of ageing: population based cohort study. Bmj, 359, j5558.
  • Sørensen, I. K., Bidstrup, P. E., Rod, N. H., Rühling, T., & Johansen, C. (2018). Is dog ownership associated with mortality? A nationwide registry study. European journal of public health, 28(6), 1169-1171