Le Curly : un cheval mystérieux et hypoallergénique

22 juillet, 2019
Le Curly se distingue des autres races équines par son type de pelage unique, lui octroyant un aspect esthétique singulier.
 

Les chevaux sont des animaux majestueux. L’une de leurs principales caractéristiques correspond à leur pelage brillant qui peut se présenter sous différents types de robes. Le Curly est une race équine particulièrement remarquable en raison de l’apparence bouclée et laineuse de ses poils.

Pour en apprendre plus sur ce bel animal, découvrez dans la suite de cet article ses origines et ses principales caractéristiques.

Origines et histoire brève du Curly

« Curly » est le nom populaire donné à la race équine, officiellement appelée « North American Curly Horse » et anciennement appelée « American Bashkir Curly ». Il semblerait que ce cheval soit apparu dans les régions montagneuses des Etats-Unis, lieu où il aurait vécu de nombreuses années à l’état sauvage.

Néanmoins, certaines découvertes ont semé le doute. En fait, il se pourrait que ce type de cheval soit beaucoup plus ancien que nos considérations actuelles. Les premières références au Curly datent du IIe siècle, mais elles sont encore aujourd’hui considérées comme non concrètes.

Il existe certaines preuves montrant que l’un des chevaux de l’empereur Zhaoling se différenciait des autres par son pelage frisé. Selon les découvertes qui ont été faites, il s’appelait Quanmaogua (signifiant « frisé »), ce qui pourrait correspondre à un hommage à cette caractéristique si spéciale.

Curieusement, les chevaux du monarque chinois sont représentés sur sa tombe qui est aujourd’hui un monument très visité. Ses chevaux ont lutté à ses côtés lors des batailles ayant eu lieu entre les années 636 et 649 après Jésus Christ.

 
Curly

Quelques années plus tard, le Curly a gagné en popularité par le biais de l’œuvre de Charles Darwin. Le scientifique britannique a élaboré une théorie étrange sur la possible relation entre le type de pelage du cheval et la forme de ses sabots. Il mentionne également l’éventuelle existence du Curly en Russie et fait référence à l’expansion de l’espèce à Los Angeles.

Le Curly fut longtemps considéré comme magique par certaines tribus natives américaines telles que les sioux. Au contraire, les colons européens dévalorisaient cette race cheval en raison de leur aspect « crépu ».

Aspect et tempérament du Curly

Logiquement, le trait le plus remarquable du Curly est son pelage bouclé, laineux et ondulé. En ce qui concerne la couleur, les poils frisés peuvent être aussi bien monochromatiques que bicolores ou tricolores. Les robes peuvent prendre une infinité de couleurs. Les pattes avant présentent souvent les fameuses « rayures » caractérisant les pattes de zèbre.

Au-delà du pelage, le Curly se distingue par sa taille moyenne, son corps musclé présentant des courbes harmonieuses et des pattes fortes. En plus d’être très robustes, ces chevaux sont très agiles et leurs mouvements sont exécutés de manière précise et élégante.

 

L’insertion de la queue n’est pas très haute. Les hanches doivent conserver une longitude moyenne afin de conserver une position extrêmement droite. Les yeux ont la forme d’amandes, sont sombres et généralement très expressifs.

Le tempérament du Curly n’est pas moins admirable que son aspect. Ces chevaux ont une personnalité droite et active. S’ils sont bien entraînés, ils peuvent être très fiables et ont de très bonnes capacités d’apprentissage.

Curly qui court

Tout comme tous les chevaux, le Curly est très intelligent et sensible. Ils est capable d’établir une relation de confiance très étroite avec ses maîtres. Ce cheval est également très sociable avec les autres animaux. En plus des soins basiques associés à sa santé, il a besoin de recevoir une bonne stimulation physique et mentale afin de développer un comportement stable.

Pourquoi certains chevaux ont-ils les poils bouclés ?

Cette variation est le résultat d’une mutation génétique qui correspondrait à une réponse adaptative aux conditions climatique du lieu d’origine de la race. Les poils « crépus » permettent de créer une couche isolante plus dense qui protège le cheval du froid.

 

Néanmoins, le Curly à poils courts peut ne pas présenter de boucles. Son pelage est cependant plus ondulé et laineux que celui des chevaux à poils lisses. Les poils ont généralement une apparence plus frisée et « crépue » au niveau des oreilles, des jarrets, du crin et de la queue.

En été, il est commun que le Curly expérimente une mue intense. Sa robe sera donc plus douce et plus légère, ce qui lui permettra de supporter la chaleur. Lorsque l’hiver se rapproche, les poils repoussent et les boucles se font plus abondantes. Ainsi, le cheval devient capable de résister aux adversités climatiques associées à la saison hivernale.

En plus d’octroyer un aspect intéressant et attractif au cheval, ce pelage singulier permet au Curly d’être caractérisé comme étant la seule race de cheval hypoallergénique. C’est un grand avantage pour les maîtres, les cavaliers et les personnes qui souffrent d’allergies. Ces chevaux sont donc idéaux pour la pratique d’équithérapie et de sports équestres.