Suis-je allergique aux chats ?

· 19 novembre 2018
Les symptômes qui la révéleront sont liés à des affections nasales, oculaires, cutanées et respiratoires

Il est essentiel de faire attention à certains signes et symptômes pour savoir si, à l’instar de nombreuses personnes, nous sommes allergique aux chats. Lisez le présent article pour en savoir davantage.

Les chats et l’allergie

Les allergies aux animaux domestiques en général, et aux chats en particulier, sont plus fréquents que nous pensons, notamment chez les personnes qui présentent d’autres problèmes de santé, tels que l’asthme.

« Environ 30% des patients allergiques ont des réactions au contact de certains animaux. »

Il est nécessaire de comprendre que le système immunitaire des personnes allergiques doit réagir de manière spécifique. Cette barrière naturelle est responsable de l’identification de substances étrangères dans l’organisme, et agit en conséquence : dermatite, toux, éternuement, éruptions cutanées, etc.

Une personne est allergique aux animaux de compagnie car son corps réagit aux protéines ou à des allergènes inoffensifs de la salive, des pellicules, des poils ou de l’urine d’animaux.

En ce qui concerne plus particulièrement l’allergie au chat, la protéine en cause est appelée fel d 1. Elle est présente dans la peau de l’animal et se propage partout lorsqu’il se toilette (ce que les félins font en permanence). Nous pouvons également la trouver dans la salive et les glandes sébacées.

Dans des conditions normales, la fel d 1 ne provoque aucun symptôme ou réaction. En revanche, dans le cas de personnes ayant un système immunitaire hypersensible, la conséquence est l’allergie. Il existe par ailleurs certaines races moins susceptibles de provoquer des allergies : le sphynx et le devon rex, par exemple.

jeune fille allergique aux chats

Les signes que nous sommes allergique aux chats

Un spécialiste déterminera à travers différents tests cutanés si nous sommes allergiques aux chats. Nous pouvons néanmoins identifier différents signes typiques d’allergie au chat :

1. Congestion ou écoulement nasal

Il s’agit du signe le plus évident que nous sommes allergique aux chats. Certaines personnes commencent à éternuer sans arrêt lorsqu’un chat s’approche d’eux. D’autres ont le sentiment que leurs narines sont bouchées. Certaines sécrètent même un liquide comme s’il s’agissait d’eau. Elles peuvent aussi avoir un nez rouge ou sensible.

2.Yeux rouges et qui piquent

La réaction d’une personne allergique peut être une démangeaison, une irritation, une rougeur ou même des larmes involontaires, lorsque flottent des poils de chat dans l’air et entrent en contact avec les yeux.

Il convient de ne pas se frotter les yeux pour réduire les démangeaisons car cela peut être mauvais pour leur santé. Séchez-les toujours avec un mouchoir propre. Ne touchez pas votre visage sans vous être bien lavé les mains.

3. Problèmes respiratoires

Nous pouvons rencontrer certaines difficultés respiratoires si nous sommes allergique aux chats et qu’un spécimen se trouve à proximité. Nous devrons probablement utiliser le médicament habituel pour réduire les symptômes dans le cas où nous souffrons d’asthme. Nous pouvons également souffrir de toux, de douleurs thoraciques, de respiration sifflante ou d’une oppression thoracique. Il est très important de ventiler la maison ou de sortir pour essayer de mieux respirer.

4. Eruptions cutanées

Certaines personnes allergiques aux chats peuvent souffrir de problèmes cutanés : eczéma, urticaire, rougeur, éruptions cutanées, démangeaisons, urticaire ou sécheresse.

Le pire est que nous pouvons infecter la région en se grattant pour essayer de réduire les démangeaisons.  Il est donc toujours recommandé de se laver les mains ou même de porter des gants la nuit pour éviter de se faire mal pendant le sommeil.

jeune fille allergique aux chats

Je suis allergique aux chats : que dois-je faire ?

N’abandonnez pas votre chat si vous en avez adopté un et que vous réalisez que vous y êtes allergique. Chaque année, des centaines d’animaux de compagnie sont livrés à eux-mêmes car leurs propriétaires présentent des réactions respiratoires ou cutanées à leur contact.

Vous ne pourrez peut être pas éliminer l’allergie dans son intégralité, mais vous pouvez la réduire un peu avec certaines méthodes. Se laver les mains après avoir touché l’animal ou nettoyer sa litière, par exemple.

Il est strictement interdit au chat d’entrer dans votre chambre car il laissera les allergènes sur le lit, le tapis, les rideaux et les vêtements. Faites en sorte également qu’il ne reste pas toute la journée sur le canapé. Utilisez l’aspirateur pour nettoyer périodiquement et ouvrez les fenêtres tous les jours pour ventiler. Dès lors, être allergique aux chats ne deviendra pas un cauchemar.