Dermatite chez les chiens : comment la traiter

· 5 septembre 2018
Cette pathologie, caractérisée, dans la plupart des cas, par des rougeurs et des irritations cutanées de la peau, peut mener à une chute de poils ou à des infections si elle n'est pas traitée

Même si elle est plus fréquente chez les animaux errants, ce qui est sûr c’est que la dermatite chez les chiens est due à divers facteurs. Elle peut même affecter les chiens qui ont un foyer. Dans cet article, nous vous parlerons de cette maladie de la peau et nous vous expliquerons comment la traiter.

Qu’est-ce que la dermatite chez le chien?

Il s’agit d’une pathologie assez courante qui peut affecter n’importe quelle race, même si certaines sont plus susceptibles d’en souffrir. C’est notamment le cas du bouledogue français, du boxer, du golden retriever, du berger allemand et du labrador.

De même, les chiens qui ont le poil long ou qui vivent dans un climat chaud et humide, sont plus enclins à souffrir de dermatite. Dans les cas les plus légers, cette maladie se caractérise par une irritation et un rougissement de la peau. Cependant, si elle n’est pas traitée, elle peut conduire à une chute de poils et à des infections.

La dermatite chez le chien peut être causée par divers facteurs et ses symptômes sont assez visibles. L’animal ne cesse de se gratter, de se lécher ou de se mordre, sa peau rougit et s’épaissit, il perd ses poils, des sortes de pellicules apparaissent et son derme est écailleux et présente des éruptions. Il peut aussi avoir des plaies, des points chauds, de l’eczéma et des otites.

labrador qui souffre de dermatite

Types de dermatite chez les chiens

Afin de pouvoir offrir à votre chien un traitement adapté, il est essentiel de déterminer de quel type de dermatite il souffre. Les voici :

1. Dermatite atopique ou allergique

Il s’agit d’une des plus communes. Elle se produit lorsque l’animal présente une certaine prédisposition génétique à souffrir d’allergies. Les acariens, le pollen ou les piqûres d’insectes peuvent provoquer une dermatite de ce type.

Cette pathologie affecte les pattes, la face, le ventre, l’aine et les aisselles. Les premiers symptômes sont de fortes démangeaisons, des rougeurs, des boutons, une sécheresse et un assombrissement de la zone affectée. Les vétérinaires prescrivent des médicaments sous forme de crème ou de gel aux propriétés antibactériennes et hydratantes pour soulager les démangeaisons.

2. Dermatite fongique

Certaines races de chiens qui présentent des plis ou des rides, comme le shar-pei, le bouledogue ou le mâtin napolitain, accumulent de la graisse et de l’humidité dans cette zone si difficile à nettoyer. Cette caractéristique favorise l’apparition de champignons et, plus tard, de la dermatite.

Les principaux symptômes de la dermatite sont la chute de poils, la sécheresse, le changement de couleur du pelage, l’apparition de masses purulentes et une mauvaise odeur. Dans pareil cas, la meilleure chose à faire est d’appliquer une crème à usage externe pour éliminer les champignons. Il est nécessaire de terminer le traitement afin d’éviter la réapparition de ces microorganismes et, bien sûr, de prévenir en nettoyant soigneusement cette zone.

chien couché sur une plage

3. Dermatite de contact

Voici un autre type de dermatite qui peut affecter n’importe quelle race. Elle apparait lorsque l’animal entre en contact avec une substance nocive pour sa santé. Il peut, par exemple, s’agir de désinfectants de sol, de peinture, de chlore pour piscine, de produits nettoyants, etc.

La peau s’enflamme, se durcit, rougit, des croutes apparaissent et l’animal affecté passe tout son temps à se gratter jusqu’à se blesser. Aucun traitement spécifique ne peut soigner cette dermatite. Il n’y a pas grand chose à faire à part enlever la substance de l’animal afin de ne pas empirer la situation.

4. Dermatite séborrhéique

Il s’agit d’un type de dermatite canine assez commun. Elle peut être provoquée par un nettoyage excessif car celui-ci affaiblit la couche adipeuse naturelle de la peau. Cette dermatite peut aussi être due à une allergie à un composant alimentaire ou environnemental.

La dermatite séborrhéique rend la peau de plus en plus grasse. Elle dégage alors une forte odeur. La peau peut aussi présenter des « écailles » comme s’il s’agissait de pellicules et des rougeurs dues à un grattage intense.

Le traitement de cette pathologie consiste à donner des bains à l’animal avec des produits spécifiques qui permettent au derme de retrouver son état naturel. Il est également recommandé de prêter attention au type d’aliments que vous donnez à votre chien. De fait, les colorants et certains ingrédients peuvent aggraver la situation.

La dermatite canine doit être traitée avec des médicaments à usage externe, oraux ou injectables. Tout dépend du type et de la gravité du cas. Les vétérinaires peuvent même combiner plusieurs remèdes s’ils l’estiment nécessaire.