Mythes sur la grossesse et les chats

· 28 novembre 2018
A cause d'un manque de connaissance de la société, de nombreuses affirmations téméraires sur la grossesse et les chats circulent, même si beaucoup d'entre elles sont infondées.

Il existe de nombreuses idées reçues sur la grossesse et les chats. La plupart de ces dernières sont fausses et se basent sur des cas isolés. Par conséquent, si vous attendez un enfant ou si vous prévoyez d’en avoir un, nous vous conseillons de lire cet article afin de dissiper vos doutes. Ne donnez pas votre animal en adoption!

Mythes sur la grossesse et les chats

Certaines personnes voient encore d’un mauvais œil le fait qu’une femme enceinte vive avec un chat chez elle. Il faut dire que les préjugés selon lesquels les félins domestiques transmettent des maladies à la mère et à l’enfant persistent.

Il est vrai que les chats peuvent être porteurs d’une maladie appelée la toxoplasmose qui est mortelle pour le fœtus. Cependant, les félins ne sont pas tous porteurs de cette maladie et ils ne la transmettent donc pas automatiquement.

Le pire de tout c’est que, chaque année, des milliers de chats sont abandonnés ou donnés en adoption une fois que leurs « parents humains » décident d’avoir un enfant. Il s’agit sans aucun doute d’une situation plus qu’injuste basée sur un manque d’information ou sur des mythes. Nous vous dressons ci-dessous quelques-uns de ces mythes :

1. Tous les chats sont porteurs de la toxoplasmose

C’est complètement faux. Tout d’abord, l’animal ne peut attraper la maladie que s’il consomme de la viande crue ou de la charcuterie. La maladie n’est donc pas fréquente chez les animaux qui se nourrissent de croquettes et qui ne sortent pas à l’extérieur.

grossesse : chat dans les bras d'une femme enceinte

Ensuite, cette viande doit être contaminée par la parasite responsable de la maladie, le toxoplasma gondii. Enfin, la femme enceinte doit entrer en contact avec les selles de l’animal. Dès lors, si le bac à litière du chat se trouve à l’extérieur et qu’une autre personne se charge de le nettoyer, les risques de contamination diminuent fortement.

Il convient également de souligner que certaines femmes ont déjà les anticorps nécessaires pour faire face à ce virus. Ces anticorps sont présents dans l’organisme si la femme a déjà été contaminée dans le passé avant la gestation. Cette immunité est alors transmise au bébé. Si c’est votre cas, vous n’aurez donc pas d’inquiétude à avoir.

2. Les chats provoquent des fausses-couches

Nous en savons peu sur l’origine de cette « théorie », ainsi que sur celle qui affirme que les chats rendent les femmes stériles. La cohabitation avec ces animaux n’influence en rien la fertilité ou le déroulement de la grossesse.

Peu importe si le chat vit chez vous depuis qu’il est petit ou si vous l’avez adopté après l’avoir trouvé dans la rue. Aucune preuve scientifique ne démontre que les chats peuvent provoquer des fausses-couches. Autrement, les femmes vétérinaires ne pourraient jamais devenir mères.

grossesse : femme enceinte avec son chat

3. Les poils et les squames des chats sont dangereux

Les réactions allergiques ou l’asthme causés par les poils de chat peuvent apparaitre à tout moment de la vie. Toutefois, ces désagréments ne touchent que 10 % de la population. Dans la plupart des cas, les symptômes, tels que des éternuements ou de l’urticaire, sont assez gênants.

Par conséquent, si vous attendez un enfants et que vous êtes allergique aux squames et aux poils de chat, vous pouvez prendre quelques mesures supplémentaires. Vous pouvez, par exemple, interdire à l’animal de se coucher sur votre lit, bien aérer la maison et aspirer les tapis et les fauteuils plus fréquemment. En revanche, si vous n’avez jamais manifesté de signes d’allergies, vous ne devez rien faire de particulier.

4. Les chats sont agressifs et peuvent blesser une femme enceinte

Certaines personnes disent que les chats sont sournois et faux, et même qu’ils portent malheur. Ces affirmations se basent sur une grande méconnaissance des chats. Les chats sont des animaux très expressifs qui, à travers leurs griffes et leurs dents, expriment ce qu’ils ressentent.

Mais les chats ne se montrent en rien plus agressifs face à une femme enceinte. Ils se montrent d’ailleurs moins jaloux que les chiens dans pareille situation.

Ces mythes sur les chats ne concernent pas seulement la grossesse, mais aussi l’arrivée du nouveau-né dans le foyer. Certaines personnes disent, sans aucun fondement, que les félins peuvent attaquer l’enfant lorsqu’il dort. Les chats peuvent, certes, se montrer protecteur à l’égard de ce petit être ou bien chercher à attirer son attention, mais il est presque impossible qu’ils lui fassent du mal, encore moins intentionnellement.