Les dangers de l’ablation des cordes vocales chez les animaux

· 6 septembre 2018
Même si les chiens et les chats ne parlent pas, ils peuvent communiquer grâce à leurs aboiements et leurs miaulements. Les préjudices causés par cette ablation sont très graves et il semble que la loi ne soit pas du côté des animaux.

Les aboiements et les miaulements peuvent être très désagréables, aussi bien pour vous que pour les personnes qui vous entourent comme, par exemple, vos voisins. C’est pourquoi certains propriétaires décident de faire enlever les cordes vocales de leurs animaux. Cependant, quels préjudices peut occasionner une telle intervention ?

Pourquoi ne pas enlever les cordes vocales des animaux ?

Beaucoup pensent que, comme les animaux n’ont pas la capacité de parler, ils n’ont pas besoin de cordes vocales puisque celles-ci ne leur permettent que d’émettre des sons comme des aboiements ou des miaulements qui peuvent s’avérer très désagréables lorsqu’ils sont excessifs.

Ceux qui pensent cela oublient que ces sons que les animaux émettent leur permettent de communiquer. Il s’agit de leur seule manière de « parler ». Malheureusement, de nombreux juges ont statué en faveur des voisins qui venaient se plaindre des aboiements incessants en prononçant la sentence de faire enlever les cordes vocales de ces chiens bruyants.

Un cas réel

Voici l’histoire de Karen Szewc et de John Updegraff, qui vivent de l’élevage de bétail gardé par des mastiffs du Tibet. Ils ont choisi un couple de chiens de cette race dans le but de les faire se reproduire pour obtenir plusieurs chiens afin de protéger leurs brebis, qui leur permettent de vivre de la vente de leurs produits dérivés.

Comme ces chiens vivaient en extérieur sans aucune restriction, leurs aboiements ont commencé à devenir plus fréquents et plus intenses, au point de déranger les voisins du couple, Debra et Dale Krein.

Ces derniers ont reçu le soutien du comté dans lequel ils vivaient. Ils ont affirmé que les bruits émis par les mastiffs violaient les normes d’urbanisation et qu’ils risquaient de redoubler d’intensité puisque les propriétaires des chiens « collectionnaient » les chiots.

chien couché au milieu d'un troupeau de moutons

Szewc a fait appel en invoquant certains arguments, notamment le fait que ses chiens étaient ses employés qui veillaient sur ses biens qui lui permettaient de gagner sa vie. Cependant, rien n’a changé étant donné que les aboiements se sont poursuivis et que les plaintes se sont accumulées. Les voisins affirmaient que la couple propriétaire des chiens ne faisant que donner des arguments mais qu’il ne faisait rien pour solutionner le problème.

L’affaire s’est terminée par une amende de 238 000 dollars que le couple de propriétaires des chiens a dû payer au couple « victime » des nuisances sonores. De plus, le couple de propriétaires a également dû faire enlever les cordes vocales de ses chiens.

Qu’en est-il des lois sur la maltraitance animale ?

Les amoureux des animaux se demandent à quel moment la loi a protégé ces animaux et s’est souciée du bien public. En effet, Szewc a affirmé que s’il ne pouvait pas compter sur l’aide des chiens pour veiller sur son bétail, il ne lui restait plus qu’à s’acheter une arme et nous savons bien ce qui pourrait alors arriver…

En 2014, la Federación Canófila Mexicana (fédération cynophile mexicaine) a fait une nouvelle proposition au Congrès dans laquelle elle autorise l’ablation des cordes vocales des animaux afin d’empêcher les nuisances sonores.

Comme on pouvait s’y attendre, cette initiative a provoqué un véritable raz-de-marée sur les réseaux sociaux. Beaucoup ont affirmé qu’il s’agissait d’une forme de maltraitance animale et qu’il était impensable qu’un juge, ou tout autre représentant de la loi, autorise une telle atrocité.

Pour le moment, la lutte n’a pas permis d’obtenir de grands résultats. De fait, de nombreux juges ont rendu des jugements semblables à celui que nous avons abordé précédemment. Cependant, les associations de protection des animaux, ainsi que d’autres organismes qui veillent au bien-être animal, continuent de lutter afin d’obtenir un jour une victoire.

Les préjudices de l’ablation des cordes vocales chez les animaux

Ce qui sûr, c’est que ces opérations ne devraient pas exister car elles provoquent de nombreux préjudices à nos animaux.

chien déprimé à cause de son ablation des cordes vocales

Vous devez savoir que tous les éléments de votre corps, et de celui des animaux, sont là pour une raison et qu’ils jouent chacun un rôle. Par conséquent, la suppression d’une de ces parties n’est rien d’autre qu’une amputation. Voilà ce que les représentants de la loi doivent comprendre.

Voici les dommages que provoque l’ablation des cordes vocales chez les animaux :

  • Dépression causée par l’impossibilité des communiquer
  • Possibles infections post-opératoires
  • Peur et nervosité : les chiens qui ne peuvent pas émettre de sons sont intimidés par les autres animaux
  • Conduites agressives : ne pouvant plus aboyer pour attirer votre attention, les chiens peuvent mordre
  • Traumatismes : comme il s’agit d’une intervention chirurgicale superflue, l’animal restera traumatisé, voire déprimé et anxieux

Nous espérons que les amoureux des animaux obtiendront vite une victoire dans des cas comme ceux-ci. Toutefois, pour l’instant, il est préférable d’apprendre à contrôler les aboiements de nos animaux afin que ces derniers ne posent pas de problème.