Le virus du sida chez les chats

· 23 février 2019
Comme chez les êtres humains, le sida affaiblit le système immunitaire des chats, ce qui peut à terme rendre l'animal affecté plus vulnérable face aux maladies et provoquer le décès de ce dernier s'il n'est pas soigné correctement.

Malgré leur forte personnalité et leur caractère indépendant, les chats sont des animaux sensibles qui peuvent développer de nombreuses maladies. Parmi celles-ci figure le sida, une pathologie qui fait partie des maladies les plus fréquentes et les plus préoccupantes qui touchent la population féline.

Heureusement, il existe aujourd’hui un traitement efficace qui permet d’allonger l’espérance de vie d’un chat malade du sida. Toutefois, la prévention reste la meilleure manière de préserver la santé de votre animal. Vous découvrirez ci-dessous les symptômes, les formes de contagion et les moyens de prévention du sida du chat.

Le virus d’immunodéficience féline (VIF)

Il convient, dans un premier temps, de préciser que le VIF n’affecte que les chats et qu’il ne peut pas être transmis aux êtres humains. Ce virus affecte et détruit principalement les lymphocytes T du système immunitaire félin.

Il est important de rappeler que le HIV (ou VIH) à l’origine du sida humain est un virus totalement différent, même s’il agit de manière similaire dans le corps humain.

En détruisant les lymphocytes, le VIF rend l’organisme des chats plus vulnérable face à de nombreuses maladies. Comme les défenses des chats affectés sont naturellement affaiblies, les infections ou les pathologies les plus anodines peuvent affaiblir la santé des chats.

virus du sida du chat

Le plus grave c’est que, si le sida du chat n’est pas traité correctement, ces maladies secondaires peuvent provoquer le décès de l’animal.

Le sida du chat est une maladie chronique qui reste pour l’instant incurable. Sa progression dans l’organisme de l’animal entraîne une détérioration progressive de son système immunitaire. Cependant, un traitement responsable et adapté peut apporter une meilleure qualité de vie au félin affecté.

Formes de contagion

Le sida du chat se transmet par le biais d’un contact direct avec le sang ou la salive d’un chat affecté. Ce type de contact a généralement lieu lors de bagarres entre félins. C’est pourquoi les chats errants sont plus susceptibles de contracter ce virus.

La contagion du VIF durant l’acte sexuel n’a pas encore été prouvée. En revanche, le sida du chat peut bel et bien se transmettre de manière congénitale. Autrement dit, la mère peut transmettre le VIF à ses petits au cours de gestation ou de la mise-bas. 

Afin d’éviter tout risque, la castration ou la stérilisation des félins affectés est fortement recommandée pour contrôler l’expansion du sida du chat. Il est également fondamental de lutter contre la surpopulation de chats errants et la prolifération de maladies contagieuses.

Symptômes du sida du chat

Les premiers symptômes du sida du chat peuvent apparaître quelques mois après la contamination au VIF. En général, il s’agit de symptômes généraux et peu spécifiques qui s’intensifient au fil de l’évolution de la maladie.

De manière générale, les propriétaires se rendent compte que quelque chose ne tourne pas rond lorsque leur animal commence à souffrir d’infections de manière récurrente. Autrement dit, le chat souffre tout à coup de diverses infections et est constamment malade.

Néanmoins, certains félins peuvent vivre tout à fait normalement sans présenter aucun symptôme pendant des années. Voilà pourquoi les visites régulières chez le vétérinaire sont si importantes. Il est également essentiel de faire passer des tests à votre animal pour vérifier son état de santé.

Les principaux symptômes qui peuvent être associés au sida du chat sont les suivants : 

  • Fièvre
  • Diarrhée
  • Perte d’appétit et perte de poids progressive
  • Pelage terne
  • Gingivite
  • Stomatite
  • Maladies et infections récurrentes
  • Conjonctivite (inflammation du tissu conjonctif) 
  • Problèmes de fertilité (et fausses couches chez la femelle)
  • Détérioration progressive de l’état mental

Traitement du sida du chat

Le traitement du sida du chat consiste en fait à fortifier le système immunitaire du chat affecté et à empêcher qu’il ne se détériore. L’alimentation est un facteur clé pour améliorer la résistance du chat et pour préserver sa santé. De plus, certaines vitamines et certains compléments alimentaires naturels peuvent aider à améliorer les défenses naturelles des félins.

chat atteint du sida chez le vétérinaire

Après avoir confirmé le diagnostic, le vétérinaire pourra aussi envisager d’administrer des médicaments antimicrobiens et des anti-inflammatoires. Ces médicaments aideront à combattre ou à empêcher la progression des maladies sous-jacentes.

Il est essentiel d’éviter que votre animal ne se retrouve dans des situations qui mettent sa santé en danger. Par conséquent, vous devrez, par exemple, éviter les sorties à l’extérieur à cause des risques importants de contact avec des agents pathogènes ou de bagarres dans la rue avec d’autres chats.

En outre, le chat devra vivre dans un environnement positif et sûr et recevoir les soins adéquats, ainsi que les vaccins et la nourriture dont il a besoin afin de bénéficier d’une excellente qualité de vie.

Prévention

Lorsqu’il est question de la santé de nos animaux, la prévention est le mot clé. Afin de prévenir le sida du chat, vous devez prodiguer à votre animal les soins de base suivants :

  • Alimentation équilibrée, complète et de haute qualité.
  • Médecine préventive tout au long de la vie du chat. Celle-ci doit inclure obligatoirement des visites chez le vétérinaire tous les six mois, le respect du carnet de vaccination de l’animal et un déparasitage régulier.
  • Contrôle de la reproduction (castration ou stérilisation).
  • Activité physique et stimulation mentale dans un environnement riche. 
  • Environnement positif, sûr et d’une propreté irréprochable.
  • Education et socialisation pour éviter les évasions et réduire les risques de bagarres avec d’autres félins.