Le mégaoesophage chez le chien : symptômes et traitement

· 1 novembre 2018
Cette maladie, qui provoque la dilatation de l'oesophage, peut provoquer une perte de mobilité telle que le chien ne peut avaler ni eau ni nourriture.

Le mégaoesophage chez le chien est un type de lésion avec un pronostic grave. En général, cela affecte davantage la population canine que féline. Sans un traitement approprié, ce type de maladie peut entraîner une série de complications pouvant mettre en danger la santé de votre animal.

Qu’est-ce que le mégaoesophage chez le chien ?

Ce type de lésion se définit comme une dilatation et la perte de mobilité de l’oesophage, en particulier chez le chien. Ce type de lésion peut entraîner la perte complète de mobilité nécessaire à avaler des aliments ou des liquides.

La dilatation de l’oesophage est plus fréquente chez les races de grands chiens telles que le Grand Danois, le berger allemand ou le labrador. Ces lésions peuvent parfois être congénitales, c’est-à-dire qu’ils sont nés avec. Les races les plus prédisposées à naître avec un mégaoesophage sont le Fox Terrier à poil dur et le Schnauzer miniature.

mégaoesophage chez le chien

Les causes et les symptômes du mégaoesophage chez le chien

Le symptôme le plus fréquent dans ce type de maladie est la régurgitation des aliments, que ce soit quelques heures après l’ingestion ou tout de suite après. Quelques autres symptômes sont :

  • Vomissements
  • Toux
  • Expulsion de sécrétions nasales
  • Augmentation de bruits respiratoires
  • Perte de poids
  • Augmentation anormale de l’appétit ou au contraire son absence totale
  • Mauvaise haleine
  • Croissance diminuée

L’une des conséquences les plus graves du mégaoesophage est la pneumonie par aspiration. Cette maladie respiratoire survient lorsque l’animal inhale de la nourriture, de la salive, du liquide et qu’il vomit directement dans les poumons.

Le mégaoesophage chez le chien peut être d’origine congénitale, c’est-à-dire qu’il s’est produit pendant le développement du foetus dans l’utérus de la mère. Il peut être secondaire ou lié à d’autres pathologies. Il peut également avoir un lien avec un problème héréditaire.

Concernant les causes que peut provoquer le mégaoesophage de manière secondaire nous retrouvons :

  • Les maladies neuro-musculaires telles que la myosite ou la myasthénie grave
  • Des tumeurs dans l’oesophage
  • La présence d’un corps étranger dans l’oesophage
  • Une infection d’origine parasitaire

Le diagnostic et le traitement

Après avoir examiné les antécédents cliniques de l’animal, le vétérinaire pourra procéder à une vérification complète et détermina, selon les informations fournies par le propriétaire, si le chien a tendance à régurgiter ou à vomir. Cela l’aidera à éliminer de possibles autres maladies digestives.

 mégaoesophage chez le chien

La forme, la couleur et la présence de particules solides non digérées dans le vomi du chien peut aider à fournir un diagnostic définitif. Les autres examens habituels sont les analyses de sang et d’urine. En effet, ils permettent d’évaluer la taille de la dilatation de l’oesophage.

En ce qui concerne le traitement, la principale stratégie consiste à tenter de guérir le trouble sous-jacent dans le cas d’un mégaoesophage secondaire. Dans certains cas, on pourra même recommander de pratiquer une intervention chirurgicale. Si votre chien ne peut pas se nourrir, il aura certainement besoin d’une alimentation par voie nano-gastrique.

Dans le cas où le traitement ne serait que palliatif chez les animaux souffrant de mégaoesophage congénital, il est recommandé de tourner le chien toutes les quatre heures, de lui fournir un matelas confortable pour se reposer et un régime alimentaire liquide.