Des chiens qui provoquent des allergies : mythe ou réalité ?

· 5 février 2019
Les chiens peuvent-ils provoquer des allergies ?

Il est courant d’entendre dire que certaines races de chiens peuvent provoquer des allergies liées à leurs poils et à leur salive. Alors que d’autres races ne seraient seraient pas allergènes.

Pourtant les experts l’assurent : il n’y a pas de chiens « hypoallergéniques« .

Cela étant dit, quel que soit la race du chien, il peut être responsable d’allergies. Bien que certains chiens perdent moins leur pelage que d’autres, les substances qui ont adhéré à leurs poils se retrouvent dans l’air ambiant. Elles risquent donc de provoquer des allergies chez les personnes qui y sont sensibles. Et ce totalement indépendamment de la race.

Des solutions aux allergies causées par les chiens

allergies aux chiens

La solution pour diminuer les conséquences provoquées par une allergie aux chiens peut venir du recours à des produits spécifiques à appliquer sur le pelage de l’animal. Ces produits limitent la chute des poils et de bouts de peau morte.

Il est à noter que ce problème n’est pas spécifique à l’homme : il a été observé que des chiens peuvent avoir des allergies provoquées par d’autres chiens.

Quand l’animal de compagnie est déjà dans la maison et que l’on découvre que l’un des membres de la famille développe une allergie, il est possible de se faire vacciner, bien que ce ne soit pas toujours la meilleure solution. Il est important de prendre en compte plusieurs facteurs comme le type d’animal, les symptômes de la personne allergique ainsi que les maladies associées.

La taille du chien

Comme nous l’avons vu, les spécialistes affirment qu’il n’y a pas de races de chiens ou de chats qui provoquent spécifiquement des allergies. Cependant, ils reconnaissent également que certaines races provoquent des allergies de moins grande intensité. Par exemple : un chien de petite taille perdra moins de poils qu’un grand et l’allergie sera moins importante.

Il a été démontré que des chattes et des chats stérilisés produisent moins d’épithéliums, tissus responsables de la réaction allergique.

Voici les résultats d’une étude sur les races de chiens qui provoquent des allergies moins importantes. Les races sont les suivantes : Terrier Bedllington, Terrier Yorkshire, Caniche, Schnauzer y la Xoloitzcuintle.

Concernant les chats, l’étude mentionne les races suivantes : Sphynx, Devon Rex, Cornish Rex, Siberian ou Russian Blue.

Sans aucun doute, ces races de petite taille ne signifient pas qu’aucune réaction allergique ne se produira chez la personne allergique à l’épithélium des chiens ou des chats, surtout dans le cas d’une grande sensibilité allergique. L’idéal, si les soupçons d’allergies sont importants, sera de ne pas avoir de chien à la maison.

Quoi qu’il en soit, il est conseillé de prendre toutes les précautions nécessaires lorsque l’on vit avec un chien de manière à éviter les problèmes de santé dus à l’allergie. Cela permettra peut-être de trouver des remèdes pour ceux dont le chien est déjà dans la maison et fait partie de la famille.

Conseils pour limiter les allergies dans la maison

Une fois que l’animal est arrivé à la maison et que des problèmes d’allergie apparaissent, il y a quelques précautions qu’il est possible de prendre :

  • Laver régulièrement l’animal, pour l’imiter l’impact de la perte de poils.
  • Éviter que le chien entre dans les chambres à coucher. Il est nécessaire de mettre en place des règles en place afin de faciliter le vivre ensemble : choisir les pièces dans lesquelles l’animal peut passer du temps et celles où il n’a pas le droit d’entrer.

pour limiter les allergies à votre chien, lavez-le régulièrement

  • Lui brosser régulièrement l’ensemble du pelage, si possible à l’extérieur de la maison.
  • Il peut être très utile d’utiliser des purificateurs d’air avec filtres, que ce soit dans le système d’air conditionné ou dans celui du chauffage.
  • Dans l’idéal, il faut éviter les tissus et les habits où les éléments allergènes s’accrochent facilement. Oubliez donc par exemple les moquettes, tapis ou tapisseries diverses, etc.
  • De nombreux produits commercialisés dans les magasins spécialisés s’appliquent directement sur le pelage du chien. Ils permettent de limiter la saleté, la poussière, le pollen qui s’infiltrent dans les poils.
  • Il existe également des systèmes de nettoyage vapeur qui permettent de supprimer les particules qui sont en suspension dans l’air ambiant.
  • Il est aussi possible de faire des examens afin de déterminer l’origine de l’allergie.
  • Quand une allergie est diagnostiquée, il n’est pas recommandé de vivre avec un animal à la maison. Dans ce cas-là, une consultation médicale permettra de déterminer si la vie en commun est possible ainsi que les précautions à adopter.
  • Il est intéressant d’aller consulter un vétérinaire spécialisé qui vous informera des produits existant dans le commerce et qui permettent de limiter les effets de la perte des poils, qui pourra donner des informations sur la cause de l’allergie, ainsi que les mesures principales à prendre.