Laver son chien sans baignoire

· 19 janvier 2018

Tous les chiens ont besoin de pratiquer des routines d’hygiène et de salubrité inaltérables, pour pouvoir vivre une vie saine et de qualité. L’hygiène de votre chien n’est pas quelque chose à prendre à la légère. C’est aussi important que ses habitudes alimentaires.

Cependant, quand on n’a pas assez de temps, si la météo ne le permet pas, ou pour une raison de « force majeure », il y a d’autre solutions. Ces options peuvent être choisies ponctuellement, pour ne pas mettre à mal l’hygiène et la santé des chiens domestiques.

La brosse : aussi importante que l’eau

Brosser les chiens régulièrement n’est pas seulement une stratégie de salubrité nécessaire. C’est aussi un des meilleurs moyens de renforcer les liens affectifs entre le chien et son maître.

Un chihuahua couvert de savon dans une bassine, face à une autre chihuahua

Selon les caractéristiques de chaque chien, la fréquence peut varier. Les races au poil court peuvent être brossées seulement deux fois par semaine. Il faut pour cela utiliser une brosse à poil souple et un peigne à pointes fines.

Ceux au poil mi-long nécessitent au moins quatre brossages par semaine. Utilisez une brosse plus dure et un peigne à pointes plus larges.

Les chiens au poil long et épais, doivent obligatoirement être brossés tous les jours, à l’aide d’une brosse à poil souple et un peigne à pointes larges. C’est aussi une bonne idée d’avoir de quoi déméler les bourres de poils les plus volumineuses.

Les avantages de l’hygiène de votre chien

Au coeur de la propreté de votre chien, cette action enlève le poil mort et permet la repousse du poil neuf. Il y a plus d’avantages et cela diminue également la présence de pellicules.

C’est pourquoi c’est un mécanismes qui permet de ne pas perdre de vue l’état du derme du chien et permet de prévenir la présence d’une quelconque anomalie.

Dans les grandes lignes, on ne peut pas « trop » peigner. Si vous en avez le temps et l’envie, les chiens au poil court et mi-long peuvent être brossés tous les jours.

Pour que le porcessus soit plus confortable à la fois pour le chien et le maître, le chien peut s’allonger sur une table pour être brossé. Cela ajoutera quelque chose de positif au brossage : le chien associera l’action de s’allonger sur la table à un moment agréable avec son maître. Avec cette habitude, chez le vétérinaire il ne fera pas résistance pour s’allonger sur une table.

 

Enfin, le brossage permet de favoriser la circulation du sang du chien.

Un bain sans se mouiller

L’option d’utiliser des produits pour l’hygiène du chien sans avoir à le mouiller, est aussi parfaitement valide.

Il y a un grand nombre de shampooings secs pour chiens en vente dans le commerce, qui sont très efficaces. Leur application est relativement efficace. Il faut d’abord brosser et démêler le poil du chien. Sur une serviette en coton humide, appliquez la crème (ou le spray) y appliquez-le sur le chien. Commencez par le dos, ensuite les pattes, la queue et enfin la tête.

Ensuite, avec une serviette humide, retirez le shampooing. Cette action peut être répétée autant de fois que nécessaire. Pour finir, brossez-le à nouveau avec une brosse puis un peigne.

 

Il faut seulement utiliser des produits faits pour les chiens. Il ne faut dans aucun cas utiliser du shampooing ou une crème faite pour l’homme.

Le rôle de l’alimentation dans l’hygiène du chien

La bonne santé des chiens dépend en grande partie de ce qu’ils mangent. Une nourriture équilbrée, par laquelle ils reçoivent toutes les vitamines et les minéraux nécessaire à leur santé, leur assure une bonne hygiène à court, moyen et long termes.

Un chien a sa tête posée sur la cuisse de son maître

L’hygiène des chiens, l’état de leur peau et de leur pelage, ainsi que l’odeur qu’ils dégagent, sont influencés en grande partie par ce qu’ils mangent.

Certains maîtres peuvent se plaindre de la mauvaise odeur de leur chien. Dans beaucoup de cas, il peuvent pourtant affirmer qu’ils le peignent ou lui donnent le bain régulièrement.

Souvent, le problème provient d’une nourriture peu chère et de mauvaise qualité. D’un côté elles n’apportent pas tous les nutriments dont ont besoin les chiens, et de l’autre, elles lui occasionnent des problèmes de digestion.