Maladies associées aux aliments pour chiens

09 mai, 2020
Nourrir correctement notre animal de compagnie est de la plus haute importance. C'est pourquoi nous allons vous parler de certains troubles liés à la nourriture pour chiens.
 

Il est clair que l’alimentation et la santé vont de pair. C’est pourquoi il est essentiel de s’assurer que nous donnons à notre animal de compagnie le bon régime alimentaire. Ne pas avoir cette certitude peut avoir des conséquences. C’est pourquoi nous vous parlons des aliments pour chiens et de leur relation avec certaines maladies.

Aliments pour chiens : le choix est vaste

Lorsque nous parlons d’un régime alimentaire pour animaux de compagnie, nous voulons dire bien plus qu’un simple régime. En plus de leur donner de l’appétit, les aliments pour chiens devraient être une source d’énergie et de nutriments. Ainsi qu’un des piliers de leur santé.

Cela dit, le choix de la bonne nourriture pour notre ami à quatre pattes dépend de nombreux facteurs. Parmi eux, la race, l’âge, le type d’activité quotidienne et le poids sont les facteurs les plus influents lorsqu’il s’agit de choisir un aliment ou un autre. Il existe un nombre infini d’options d’alimentation sur le marché pour satisfaire toutes les exigences mentionnées ci-dessus.

Cependant, si notre chien souffre d’un trouble de santé quelconque ou est plus sensible à certains aliments, et que nous ne le savons pas, il est tout à fait normal qu’il commence à présenter des symptômes de maladie ou d’intolérance : perte d’appétit, problèmes gastro-intestinaux, faiblesse, etc.

Comment bien choisir les aliments pour chiens ?
 

Allergies ou intolérances alimentaires

Sans aucun doute, l’intolérance à certains aliments ou ingrédients est l’une des raisons les plus courantes des maladies liées à l’alimentation des chiens. Comme pour nous, les chiens peuvent être allergiques aux aliments suivants :

  • Gluten
  • Produits laitiers et dérivés
  • Colorants alimentaires ou ingrédients artificiels présents dans les aliments pour animaux

Il est tout à fait normal que notre vétérinaire nous avertisse de ce type d’allergie et nous propose des solutions telles qu’un régime alimentaire alternatif ou un aliment spécial hypoallergénique. Si l’intolérance alimentaire de notre animal n’a pas encore été diagnostiquée, nous commencerons à voir les symptômes typiques, tels que des problèmes respiratoires ou cutanés.

Un chien malade à cause de mauvais aliments pour chiens

Autres problèmes connexes

Il est clair que si notre chien souffre de ce qu’il mange, l’un des systèmes qui le remarquera le plus sera son système digestif. Une mauvaise alimentation – ou un mauvais choix d’aliments pour chiens – signifiera plus qu’une visite précipitée au parc pour chiens, comme c’est le cas pour la diarrhée.

 

La diarrhée peut avoir plusieurs causes : de l’intolérance à une mauvaise digestion. Dans ces cas, la fréquence à laquelle elle apparaît fonctionne comme un indicateur d’alarme. Donc, si la diarrhée commence à réapparaître, il se peut que quelque chose ne tourne pas rond dans le choix de l’alimentation de votre chien.

 

Outre la diarrhée, il existe un autre trouble digestif qui, bien que davantage lié à la nourriture avariée, est également fréquent chez les chiens. C’est ce qu’on appelle la gastrite aiguë ou indigestion, et ses causes varient d’une intolérance à la consommation d’aliments contaminés ou avariés. Il est important, en ce sens, de tenir notre chien éloigné des zones de nourriture pourrie, comme les ordures ménagères. Ainsi que de surveiller ce qu’il met dans sa gueule.

Récemment, on a également découvert que certains composants des aliments pour chiens peuvent être liés aux maladies cardiovasculaires. Pour autant, on ne sait pas encore quelle en est la cause première. Ce dont nous pouvons être sûrs, c’est qu’avec l’aide de notre vétérinaire et une alimentation appropriée, notre chien jouira d’une vie pleine et saine.

 

 
  • Freeman, L. M., Stern, J. A., Fries, R., Adin, D. B., & Rush, J. E. (2018). Diet-associated dilated cardiomyopathy in dogs: what do we know?. Journal of the American Veterinary Medical Association253(11), 1390-1394.
  • Chesney, C. J. (2002). Food sensitivity in the dog: a quantitative study. Journal of Small Animal Practice43(5), 203-207.