Conseils pour prévenir le rhume chez les chiens

Les chiens peuvent s'enrhumer, comme les humains, et surtout en hiver. Voici quelques recommandations qui peuvent aider à prévenir le rhume chez nos compagnons à quatre pattes.
 

L’hiver arrive et, avec lui, Noël, la neige, le froid et, bien sûr, les rhumes. Presque aussi typiques que les bonnets ou les écharpes, nous retrouvons les mouchoirs et les tasses de lait chaud au miel avec des méthodes pour combattre les symptômes gênants. Malheureusement, les animaux de compagnie ne sont pas à l’abri du rhume lorsque les températures baissent. C’est pour cette raison que nous allons, tout au long de cet article, vous livrer plusieurs conseils utiles sur la façon dont il est possible de prévenir le rhume chez les chiens.

Qu’est-ce que le rhume ?

Le rhume est un ensemble de maladies qui affectent le système respiratoire des chiens. Parmi les virus impliqués, nous retrouvons le CAV-1 et CAV-2, de la famille Adenoviridae, le virus parainfluenza canin, l’herpesvirus et des bactéries comme la Bordetella bronchiseptica ou les Streptococcus.

D’autres pathogènes peuvent être impliqués car, quand l’un d’eux lance l’infection, il est fréquent que les autres s’invitent à la fête. Ceux que nous avons cités sont les plus habituels ; ce sont aussi ceux qui produisent le plus de symptômes.

 

Et quels sont les symptômes du rhume chez les chiens ?

Quels sont les symptômes du rhume chez les chiens ?

Puisqu’il affecte le système respiratoire, les symptômes les plus habituels du rhume sont liés à ce dernier. Il peut cependant toucher d’autres organes, comme les yeux. Les symptômes les plus fréquents sont les suivants :

  • Toux plus ou moins fréquente et d’intensité variable. Dans le milieu vétérinaire, elle porte le nom de « bruit de l’oie », en raison de leur ressemblance évidente. La toux peut être sèche ou humide, c’est-à-dire avec une mucosité associée. Les situations comme l’exercice ou la nervosité peuvent exacerber ce symptôme. Cette toux sera toujours impliquée dans le rhume. En d’autres termes, si le chien ne tousse pas, il ne peut pas avoir de rhume. C’est son symptôme le plus important et caractéristique. Ceux qui suivent n’apparaissent pas toujours chez un chien enrhumé
  • Fièvre, de légère à modérée ou de modérée à haute. L’animal peut présenter une hyperthermie fluctuante. Normalement, elle n’atteint jamais les 40°C
  • Sécrétion nasale, qui dépend du degré de maladie. Elle peut être claire et fluide ou plus dense et colorée
  • Apathie et léthargie, surtout quand la fièvre est présente
  • Sécrétion oculaire
  • Dyspnée, plus marquée en cas d’exercice intense
 

Est-ce une maladie qui suppose un risque grave pour la santé de mon chien ?

Comment se manifeste le rhume chez les chiens ?

 

Dans les grandes lignes, non. Comme chez les personnes, c’est un processus auto-limitant qui s’en va comme il est venu, sans complication majeure. Cependant, il existe des populations à risque, comme les très jeunes chiots, les chiens âgés, avec un système immunitaire engagé ou bien qui souffrent d’une maladie concomitante pouvant aggraver le cadre clinique du rhume. Chez ces animaux, le traitement doit être plus exhaustif et surveillé.

Le traitement consiste à administrer des médicaments antibiotiques pour contrôler les infections bactériennes. Les soulagements symptomatiques sont également utiles à travers l’administration d’antitussifs ou de nébulisations pour hydrater la muqueuse respiratoire.

Conseils pour prévenir le rhume chez les chiens

Pour prévenir le rhume chez les chiens, il est recommandé de prendre en compte les points suivants :

  • Respecter le calendrier des vaccinsil s’agit de la mesure par excellence pour prévenir le rhume chez les chiens. Les vaccins inclus dans le plan de vaccination se composent de souches atténuées pour les principaux agents pathogènes responsables du rhume. Il est donc conseillé de toujours suivre les conseils vétérinaires et de vacciner les chiens en suivant les normes indiquées
  • Vacciner contre le parainfluenza canin : le vaccin contre le virus du parainfluenza canin, l’un des virus impliqués, mérite une mention spéciale. Il existe bien un vaccin contre ce virus mais il est n’est pas présent dans le calendrier de vaccination habituel. Il est généralement recommandé pour les chiens qui vont se retrouver dans des collectivités (résidences, hôtels) où le risque de contagion est plus élevé. Dans beaucoup de ces lieux, il est fréquent que le vaccin soit une condition indispensable
  • Protéger les chiens du froid : surtout s’ils ont le poil court ou si ce sont de petites races. Il est bon de les faire sortir avec des vêtements chauds pour mitiger les effets des basses températures. Si, en plus, le vêtement est imperméable, et si nous le protégeons de la pluie quand il peut, c’est encore mieux
  • Éviter de trop chauffer à la maison : nous devons bien nous rappeler que le poil des chiens les protège en continu. Il convient donc de modérer la température chez nous – en veillant à ne pas congeler nous-mêmes ! – pour éviter les changements de température brusques en sortant
  • Maintenir sa gorge humide : surtout si nous allons faire une grande promenade. Il est recommandé d’amener un peu d’eau pour lui donner à boire de temps en temps car les agents pathogènes prolifèrent plus facilement dans une gorge sèche
 

Nous espérons que ces conseils vous seront utiles et que vous les mettrez en pratique pour réduire la probabilité du rhume chez votre chien.