Combien de fois devez-vous vermifuger votre chien ?

· 6 avril 2019
Comment vermifuger un chien efficacement ?

Il est important de se tenir à un calendrier pour vermifuger et maintenir la santé de votre animal de compagnie.

Un autre facteur important à considérer est la santé, aussi bien celle de votre chien que la vôtre. Bon nombre de parasites peuvent en effet s’adapter à la vie dans les organismes humains. Par conséquent, prendre soin de notre ami signifie aussi prendre soin de nous.

Vermifuger les chiots

vermifuger un chiot

Les chiots doivent être vermifugés avant leur première vaccination. C’est-à-dire entre les 20 et les 30 premiers jours de leur vie.

Le vétérinaire est le mieux placé pour nous conseiller sur le déparasitage d’un chiot. S’il boit encore du lait maternel, le spécialiste vous conseillera du sirop, ou des gouttes spécifiques pour les chiots nouveau-nés.

Au moment de la vaccination, le chiot ne doit pas avoir de parasites. Nous vous recommandons d’utiliser les gouttes ou le sirop vermifuge environ sept jours avant le vaccin.

Lorsque le chiot atteint l’âge de six mois, l’idéal est de suivre un calendrier de déparasitage précis.

Par exemple, si votre animal vit dans un champ ou joue continuellement avec d’autres animaux, il est conseillé de le vermifuger une fois par mois ou tous les deux mois.

Si votre chien passe beaucoup de temps à l’intérieur ou s’il n’a pas beaucoup de contact avec d’autres animaux, le déparasitage peut être effectué une fois tous les trois ou quatre mois.

Infestation interne et externe

En plus de pouvoir être infesté de puces et de tiques, les chiens peuvent également avoir des parasites qui les affectent de l’intérieur.

Du fait de nombreuses causes différentes, telles que le fait de renifler le sol ou d’attraper dans leur gueule des objets infectés, par exemple, les chiens peuvent être infectés par des parasites internes. Un exemple de ces parasites internes sont les vers intestinaux.

Il est essentiel que nous donnions à notre animal domestique tous les deux ou trois mois des pilules, ou des gouttes antiparasitaires et des sirops spéciaux pour chiots recommandés par le vétérinaire.

Méthodes de déparasitage

Outre les comprimés antiparasitaires connus pour le déparasitage interne, il existe d’autres systèmes différents dans le cas du déparasitage extérieur.

  • Colliers de déparasitage : ils contiennent des ingrédients actifs capables d’éliminer les puces, les tiques et d’autres parasites de votre animal de compagnie. Selon le modèle, il peuvent durer entre deux et huit mois. Passé ce délai, ils ne seront plus efficaces et vous pourrez en mettre un autre.
  • Pipettes ou ampoules : elles contiennent un liquide qui est déposé sur la nuque de votre chien. Ses effets s’étendent sur un mois, selon les marques. Passé ce délai, le traitement peut être répété. Il existe des pipettes spéciales pour les chiots de deux mois et plus.
  • Spray à effet immédiat : le traitement peut être répété à tout moment.
  • Shampoings : grâce au shampoing contre les puces, nous pouvons laver notre chien chaque fois que cela est nécessaire, bien que l’efficacité soit momentanée. L’effet du shampoing est généralement de tuer les puces et les tiques de l’animal, mais il ne joue pas un rôle préventif.

Vermifuger afin d’éliminer les parasites internes

Même sans symptômes précis et apparents, il est possible que votre chien ait différents types de parasites intestinaux. Ils sont susceptibles d’endommager ses intestins, ses reins et son foie.

Il faut également considérer le fait que ces parasites internes peuvent affecter les personnes qui vivent avec le chien.

Les personnes qui vivent à la maison avec le chien infecté peuvent même avoir de graves lésions oculaires ou des symptômes tels qu’une encéphalite. Surtout chez les plus petits de la maison.

Un déparasitage correct

Pour un déparasitage réussi, il est important que le principe actif ou le produit antiparasitaire soit efficace à la fois pour les vers adultes et les larves. Cela empêchera le cycle parasite de se reproduire à l’avenir.

Quelques effets secondaires

effets secondaires du fait de vermifuger

Certains chiens peuvent présenter des effets indésirables, notamment en cas d’infections graves.

La diarrhée et les vomissements comptent parmi les effets secondaires les plus fréquents du déparasitage.

En cas de surdosage de médicaments ou de produits antiparasitaires, l’animal doit être rapidement amené chez le vétérinaire.

Un surdosage peut cause des symptômes tels que la bave, la faiblesse, des tremblements, des vacillements, une pression de la tête et une paralysie.