9 maladies communes chez les chats

4 février 2019
Quelles sont les maladies que les chats contractent le plus souvent ?

La liste des maladies qu’un chat peut attraper au cours de sa vie est longue. C’est pour cela qu’il est important d’en prendre soin, de lui donner une alimentation adéquate, d’aller régulièrement faire des bilans de santé chez le vétérinaire, tout en maintenant ses vaccins à jour. Pour en savoir plus, voici une présentation de quelques unes des pathologies les plus courantes chez les chats.

Quelques maladies communes chez les chats

1. Allergies

comment protéger son chat des maladies

Les allergies chez les chats peuvent prendre la forme de problèmes respiratoires – toux, éternuements, difficultés à respirer – ou cutanés. Dans ce dernier cas, il peut y avoir une importante inflammation de la peau. Le chat peut se lécher, se gratter, voire arracher une partie de ses poils. Pour traiter ce problème, il faudra tout d’abord trouver quel est l’allergène.

2. Rhinotrachéite Virale Féline (RVF)

On l’appelle la « grippe du chat ». C’est l’une des maladies respiratoires les plus courantes chez les chats et elle peut être dangereuses chez les chatons non vaccinés. Cependant, même les animaux vaccinés peuvent souffrir d’une forme légère de cette affection. Les symptômes sont les suivantes : yeux qui coulent, toux, éternuements, congestion nasale et le développement de mucus.

3. Otites

Les inflammations du conduit auditif des félins sont souvent douloureuses et peuvent avoir des conséquences graves si elles ne sont pas soignées à temps. Parmi les facteurs expliquant la maladie, on peut trouver des acariens (parasites), des champignons ou des bactéries.

Depuis les allergies jusqu’à ce que l’on appelle le sida félin en passant par les insuffisances rénales, nous vous présentons ici quelques informations concernant les maladies communes chez les chats. Mais le plus important est de prendre soin de son animal favori et de prêter attention à tous les comportements inhabituels.

4. Syndrome Urologique Félin (SUF)

Le principal symptôme de cette pathologie est la formation de petits cristaux de calcium et de magnésium dans la vessie, qui peuvent aller jusqu’à bloquer l’urètre, ce qui peut-être particulièrement dangereux. Pour des raisons anatomiques, l’obstruction de l’urètre est plus courant, et plus grave, chez les mâles. Un chat peut être affecté par le syndrome urologique félin s’il :

  • Se lèche les zones urinaires
  • A très soif
  • Urine dans des endroits atypiques
  • A des difficultés et ressent des douleurs lors des mictions

Quand le conduit urinaire est bloqué, la douleur augmente et le chat peut commencer à vomir.

5. Insuffisance rénale

C’est une pathologie courante, tout particulièrement chez les chats les plus âgés. Il s’agit d’une incapacité des reins à éliminer les toxines et les autres déchets transportés par le sang. Ce dernier étant trop chargé en toxines, les chats risquent un empoisonnement urémique. L’insuffisance rénale peut apparaître sous une forme légère ou se développer graduellement pendant des semaines ou des mois.

Un chat qui présente une insuffisance rénale manifeste des troubles de l’appétit, il devient de plus en plus maigre. Il boit également moins d’eau et urine moins.

6. Cardiomyopathie hypertrophique

Parmi les maladies les plus communes chez les chats, la cardiomyopathie hypertrophique est la plus fréquente des maladies coronariennes. Cette affection est héréditaire. Elle provoque un engorgement de la masse cardiaque du ventricule gauche. Pour cette raison, la chambre cardiaque perd du volume, impactant de la même manière la quantité de sang que le cœur peut envoyer dans le reste du corps.

Les symptômes peuvent se présenter de manière subtile. Il est important de faire attention à : 

7. Panleucopénie Féline (PF)

Il s’agit d’une maladie virale très contagieuse causée par le parvovirus félin. Il provoque l’inflammation de la muqueuse intestinale. Un chat infecté par la panleucopénie féline peut présenter les symptômes suivants :

  • Manque d’appétit
  • Fièvre
  • Vomissement moussant
  • Selles diarrhéiques (jaunes – grisâtres) ou hémorragiques (obscures et avec une mauvaise odeur)
  • Douleur abdominale
  • Présence de leucocytes dans un sang

8-Leucémie Féline (ViLeF)

les maladies communes chez le chat

Bien que cette pathologie se transmette au contact direct avec des chats porteurs du virus, il peut se passer beaucoup de temps, parfois des années, entre la contagion et les premiers signes cliniques. La leucémie féline est un rétrovirus qui vient s’ajouter au matériel génétique de la cellule. Pour cette raison, cette maladie est très difficile à traiter et peut provoquer des maladies et des complications diverses. Par exemple :

  • Leucémie
  • Problèmes hépatiques
  • Anémie
  • Leucopénie
  • Infections opportunistes
  • Fausses couches

9-Immunodéficience Féline (VIF)

Aussi connu comme le sida félin, le VIF atteint le système immunologique des chats, causant une détérioration progressive de leurs défenses immunitaires et les rendant plus fragiles face aux maladies et aux infections causées par les virus, bactéries, champignons ou parasites. La forme la plus directe de contagion est une morsure par un autre animal.