Certains chiens savent détecter le cancer du sein

12 juillet 2019
Une formation permet à certains chiens d'apprendre à détecter le cancer du sein. Les résultats sont fort concluants !

Deux choses à propos des chiens sont presque indiscutables. La première est qu’ils sont les meilleurs amis de l’Homme. L’autre est qu’ils possèdent un odorat souvent prodigieux. Il existe même des chiens capables de détecter le cancer du sein.

L’odorat des chiens au service de l’Homme

l'odorat des chiens permet de détecter le cancer du sein

Le formidable nez des chiens a permis, avec une formation adéquate, de découvrir un certain nombre de choses, notamment liées à la santé des individus.

Cela fait quelques temps que nous parviennent des histoires de chiens capables de détecter différents types de cancers.

Il s’agit de la raison pour laquelle l’Institut Curie, à Paris, soutient des recherches relatives au cancer du sein. Les chercheurs partent du postulat selon lequel les chiens peuvent sentir l’odeur émanant de différentes cellules cancérigènes.

Un projet est mis en œuvre en France pour que les chiens, grâce à leur grand odorat, puissent détecter le cancer du sein. Il s’agit d’une méthode simple, non invasive, sans douleur et peu coûteuse.

Une méthode simple et économique pour détecter le cancer du sein

chien capable de détecter le cancer du sein

Après avoir obtenu les fonds nécessaires à la réalisation du Projet Kdog, une équipe multidisciplinaire de médecins, pathologistes, chimistes et experts en dressage canin a travaillé pour que l’odorat des chiens soit au service du progrès médical.

L’objectif est que les chiens parviennent à détecter le cancer du sein à un stade précoce et avec une méthode :

  • Fiable
  • Facile
  • Non invasive
  • Indolore
  • Peu onéreuse

L’idée est que cette méthodologie puisse être utilisée pour soigner tous les types de cancer. Mais également qu’elle puisse s’adapter et se reproduire dans les pays émergents. Il s’agit donc d’une initiative plus que louable.

Détails sur le Projet KDog

Les cliniciens et les pathologistes se sont tout d’abord chargés de prélever des échantillons de tumeurs.

Dans un deuxième temps, les échantillons ont été obtenus directement à partir de compresses placées sur la peau des patients. Ils recherchaient donc une détection « transcutanée », non invasive et indolore.

Les chiens -Thor et Nykios – ont reçu une formation intensive leur permettant d’identifier l’odeur des cellules cancéreuses.

Il s’agit de deux spécimens de Berger Belge (Malinois), placés sous la responsabilité de l’entraîneur Jacky Experton.

Le dressage de Thor et Nykios

Les animaux ont été dressés quotidiennement. Ils devaient par exemple sentir 2 groupes de serviettes, dont l’un avait été utilisé des femmes atteintes de cancer du sein. Les chiens devaient identifier celles où ils pouvaient sentir les cellules cancéreuses. Ils obtenaient alors une récompense.

La méthode d’apprentissage des chiens passe en effet par ce qu’ils considèrent comme un jeu. Et le plus amusant est qu’ils reçoivent toujours un prix.

Voici quelques images de la formation de Thor.

Une méthode qui tend au succès, grâce au bon odorat des chiens

Selon Isabelle Fromantin, médecin spécialisée dans les cicatrices laissées par des tumeurs cancéreuses, l’idée est née après avoir découvert que certaines de ces plaies avaient une odeur nauséabonde.

« Nous avons réalisé au cours des expériences que certains composés volatiles odorants n’étaient pas liés à des phénomènes infectieux, ni au métabolisme de la personne, mais étaient émis par la tumeur elle-même », expliqua le chercheur de l’Institut Curie.

Les scientifiques sont enthousiastes. Aux États-Unis, une expérience similaire, mais portant sur la détection du cancer de la prostate, atteint un taux de réussite de plus de 90%.

Autres données sur le Projet Kdog

Les patientes qui participent à l’étude reçoivent un kit à emporter chez elles, qui contient :

  • Un gel de douche inodore
  • Des serviettes
  • Un pot stérile

Les femmes doivent placer ces serviettes sur leur poitrine toute la nuit.

Ces échantillons vont ensuite dans la Haute-Vienne, dans le centre de la France, où Thor et Nykios entrent alors en action. Ces deux chiens nous rappellent ainsi les bonnes choses que les chiens accomplissent pour les humains au quotidien.

Source de photos : Facebook Kdog Cancer Detect Group