Obie, le chien qui nous apprend que vouloir, c’est pouvoir

· 2 décembre 2018
Le surpoids est un fléau qui touche des millions de personnes dans le monde entier. Prendre des dizaines de kilos supplémentaires est si facile... Mais les perdre est une véritable odyssée.

L’histoire d’Obie, le chien qui a perdu 25 kilos, peut aider les gens qui souffrent de surpoids à se fixer un objectif et à savoir que vouloir, c’est pouvoir.

Nous avons donc pensé que l’histoire d’Obie méritait d’être racontée et nous voulions lui consacrer un de nos articles. Ce n’est pas du gâchis. Et cela peut aussi aider beaucoup de gens à savoir qu’avec du courage et des efforts, tout peut être réalisé.

Obie, le chien qui a perdu 25 kilos

Obie est un chien teckel qui vit avec ses propriétaires dans l’Oregon, USA. Vous ne savez peut-être pas comment faire le lien entre sa race et ce chien pour le moment, mais… Et si nous vous disions qu’il s’agit d’un chien saucisse ?

Nous sommes nombreux, à chaque fois que nous entendons le mot chien saucisse, à penser que ses propriétaires sont deux grands-parents comme dans le film Là-Haut, avec un mélange drôle irlandais et américain, dans une maison confortable avec jardin et une cheminée.

Oui, certes, les propriétaires d’Obie sont deux grands-parents qui, malheureusement, n’ont pas été en mesure de donner à leurs animaux la vie active dont ils ont besoin depuis un long moment. De plus, en raison de leurs connaissances limitées en nutrition canine, il a été trop nourri.

En fait, ils nourrissaient Obie à chaque fois qu’il le désirait. Et à chaque fois qu’il le demandait. Peut-être parce qu’ils pensaient que l’animal avait faim. Il semble qu’ils n’étaient pas du tout conscients de l’anxiété excessive que les chiens ressentent pour la nourriture. Si on leur donnait une vache entière, ils la mangeraient.

La vérité est que les propriétaires d’Obie n’avaient aucune mauvaise intention de laisser le chien atteindre les limites qu’il avait atteintes, et nous voulons être clairs sur ce point : ce n’est en aucun cas pour remettre en cause ce genre de comportement. Obie pesait 35 kilos alors que la moyenne idéale devrait être d’environ 10 kilos.

Pouvez-vous imaginer un chien saucisse avec 25 kilos de trop ? Comme un ballon, oui, vous avez totalement raison. Il y a des vidéos d’Obie, ce chien qui a perdu 25 kilos, dans lesquelles vous pouvez le voir avec de la difficulté à respirer en marchant, et ses jambes courtes atteignant à peine le sol. La situation était devenue préoccupante.

Comment Obie a perdu 25 kilos ?

obie

 

Source : www.crhoy.com

Tout a commencé avec un parent proche des propriétaires d’Obie. Lorsqu’il a vu le chien qui n’avait plus qu’à rouler pour se déplacer, il a mis en garde ses maîtres. Cela ne pouvait pas continuer ainsi, sinon le chien risquait de mourir d’une crise cardiaque.

Les propriétaires, inquiets, autorisèrent cette personne à emmener Obie à Portland, où Nora Vanatta s’occuperait de lui. Nora est une spécialiste des chiens diplômée en sciences animales et vétérinaire technicienne.

Quand elle a vu le cas d’Obie, elle s’est immédiatement mise au travail. Pas de temps à perdre ! Grâce à une thérapie diététique et à des exercices physiques, elle a réussi à réduire le poids d’Obie de 20 kilos en 8 mois.

Ensuite, il était temps de faire subir à Obie une opération pour enlever tout l’excès de peau que les kilos supplémentaires avaient engendrés. Cette peau supplémentaire a permis à Obie de perdre deux kilos supplémentaires. Cependant, ils ont poursuivi le traitement pendant un peu plus longtemps pour que cette boule de poil perde en tout 25 kilos.

Nous supposons qu’il n’a pas été facile pour Obie, le chien qui a perdu 25 kilos, de changer ses habitudes d’exercice et de nourriture, mais quelque chose lui a dit à l’intérieur qu’il devait le faire. La volonté et le professionnalisme de Nora l’ont aidé à y parvenir.

chien obèse comme Obie

Finalement, aujourd’hui, Obie est un chien heureux avec ses propriétaires. Il continue à suivre les directives strictes de Nora concernant son alimentation. Toute une histoire d’amélioration de soi qui démontre une grande vérité : vouloir, c’est pouvoir.

Source de l’image principale : www.elcomercio.com