Un chien professeur à l’Université de Californie du Sud

31 octobre 2019
Les animaux ne cessent de nous étonner par leurs extraordinaires capacités. Certains peuvent même nous seconder, voire exercer certaines professions, comme les chiens policiers, par exemple.

Les chiens ont beaucoup à nous apprendre et cela ne fait aucun doute pour nous ! En revanche, la surprise est de taille en découvrant l’histoire d’un chien professeur à l’université. Nous allons vous expliquer de quoi il s’agit exactement !

Beau, le chien professeur qui a intégré l’équipe d’une université en Californie

Le professeur Beauregard Tirebiter, Beau pour les intimes, est le nouveau membre de l’équipe de l’Université de Californie du Sud (USA). Mais ce n’est pas un enseignant comme les autres : Beau n’est pas un être humain, c’est un chien.

Beau le chien professeur
Source : Compte Instagram du chien Beau

Il s’agit d’un spécimen de Goldendoodle (un croisement entre un Golden Retriever et un Caniche) de 2 ans et de couleur noire. Et, selon toute vraisemblance, son pelage est hypoallergénique. En effet, ce petit animal joue le rôle de « chien bien-être », un peu comme les chiens utilisés dans différentes thérapies. Ainsi, Beau a reçu un entraînement spécifique pour pouvoir travailler avec un grand nombre de gens.

En résumé, son rôle est de contribuer à réduire le stress que ressentent les étudiants afin qu’ils améliorent leur productivité scolaire.

Et même si, pour mener à bien cette tâche, il dispose de son propre espace dans le Bureau pour la Promotion de la Santé et du Bien-être de l’USC, avec des horaires définis pour recevoir les étudiants, l’idée reste d’interagir avec eux un peu partout dans l’Université.

Saviez-vous qu’un chien était devenu professeur à l’Université ? En réalité, Beauregard Tirebiter, Beau pour les intimes, est un « chien de bien-être » qui aide les étudiants de l’Université de Californie du Sud à réduire leur stress et améliorer leurs résultats. Et il ne fait aucun doute qu’il n’a pas volé son titre et qu’il a beaucoup à nous apprendre.

Découvrez comment un chien est devenu professeur

Selon le professeur Olga Solomon, membre de cette équipe éducative, les interactions positives avec des chiens génèrent une sensation de bien-être et de calme. De fait, caresser un chien ou jouer avec lui entraîne une augmentation du taux de certaines hormones et réactions chimiques. Par conséquent, les gens se sentent plus heureux et leur stress diminue.

Ici, l’idée est de laisser Beau contribuer à créer un sentiment de communauté au sein de l’Université. De plus, il doit pouvoir aider les étudiants qui ont des scrupules à profiter de certaines ressources qu’offre l’USC.

Amanda Vanni, la dresseuse de Beau, travaille quotidiennement avec lui pour qu’il mène à bien sa mission. Et, pour toucher le plus grand nombre d’étudiants possible, Beau dispose d’un compte sur Twitter, Instagram et Snapchat.

Interagir avec des animaux réduit le stress

On sait que le stress explique souvent pourquoi des étudiants finissent par abandonner leurs études ou ne sont pas au meilleur de leurs capacités. C’est pourquoi les universités cherchent à mettre en place des politiques pour résoudre le problème. D’ailleurs, la présence de Beau répond à ce besoin.

En effet, différentes études ont démontré qu’interagir avec un animal favorise l’augmentation du taux de certaines substances qui rendent les gens heureux et renforcent leur bien-être. Citons par exemple :

  • La sérotonine : elle agit comme un neurotransmetteur chargé de rétablir le bon équilibre émotionnel. Un déficit en sérotonine pourrait entraîner une dépression
  • Les bêta-endorphines : produites dans le système nerveux central, elles agissent, principalement, comme régulateur de la douleur. Il s’agit d’une hormone et d’un neurotransmetteur endogène opiacé
  • L’ocytocine : on considère que cette hormone est responsable, entre autres choses, des sentiments d’amour, de fidélité, de compassion et de gentillesse

Par ailleurs, caresser un chien ou jouer avec lui réduit le taux de cortisol. Il s’agit d’une hormone stéroïdenne, produite par la glande surrénale et que l’on libère en réponse au stress.

Les animaux ont beaucoup à nous apprendre

 

Beau le chien professeur et sa dresseuse
Source : Compte Instagram du chien Beau

A ce stade, il ne semble faire aucun doute que les chiens ont beaucoup à nous offrir, et ce à tous les niveaux.

D’ailleurs, il n’est plus si étrange de savoir qu’un chien est devenu professeur à l’université.

Ainsi, à sa manière, Beau va pouvoir apprendre beaucoup de choses aux étudiants qui arpentent les couloirs de l’Université de Californie du Sud.

 

Source des images : compte Instagram du chien Beau