Traitement de la gingivite canine

· 13 avril 2019
La gingivite est une maladie buccale fréquente chez les chiens. Il s'agit en pratique d'un processus inflammatoire qui affectera grandement la vie quotidienne de votre animal de compagnie.

La gingivite est l’une des maladies buccales les plus courantes chez les animaux de compagnie. Il s’agit d’un processus inflammatoire progressif qui affecte les gencives et peut s’étendre aux tissus osseux.

Nous aborderons ci-après les symptômes et le traitement de la gingivite canine, ainsi que les moyens de la prévenir.

Comment se développe la gingivite chez les chiens ?

Une grande partie des maladies buccales se développent à partir de la formation de plaques bactériennes. La gingivite ne fait pas exception. Ce processus inflammatoire commence généralement lorsque nous ne traitons pas à temps le tartre des dents de l’animal. Mais voyons plus en profondeur les causes de la gingivite afin de comprendre ses symptômes et son traitement.

Certaines espèces de bactéries vivent naturellement dans la bouche des chiens. Lorsque nous ne brossons pas les dents de nos animaux, nous laissons les aliments s’accumuler entre leurs dents et leurs gencives. Ces résidus organiques servent alors de nourriture aux bactéries qui vivent déjà dans la gueule de l’animal, ce qui permet une prolifération rapide et excessive.

Se produit alors une surpopulation de bactéries dans la gueule de l’animal, ce qui entraîne son agglomération sous forme de plaques. Les plaques bactériennes adhèrent aux dents et, lorsqu’elles réagissent avec l’émail et la salive, forment un tartre.

Les bactéries continuent à proliférer après l’adhésion du tartre à la dent. Elles pénètrent alors dans les gencives si elles ne sont pas combattues à tempsÀ ce stade, une inflammation des gencives appelée gingivite se produit.

la gingivite chez les chiens

 

Symptômes de gingivite chez les chiens

La gingivite a tendance à se développer et à progresser de manière silencieuse. Ses premiers symptômes sont difficiles à diagnostiquer à l’œil nu chez les animaux de compagnie. Il est donc essentiel de vérifier régulièrement la gueule de votre chien afin d’y détecter toute altération.

Le premier signe évident de gingivite est généralement l’observation d’une fine ligne rouge au niveau de la jonction des dents et des gencives. Il est également très probable que les gencives soient rouges et plus grosses. Dans les cas plus avancés, des abcès et des saignements peuvent également survenir.

La gingivite peut également conduire à une symptomatologie plus complexe, en particulier lorsqu’elle n’est pas traitée correctement. Nous passerons donc ci-après en revue d’autres symptômes courants de la gingivite chez les chiens :

  • Halitose (mauvaise haleine)
  • Difficulté à mâcher
  • Perte d’appétit
  • Salivation excessive
  • Tentative fréquente pour se gratter dans la bouche
  • Hyperplasie gingivale (grossissement excessif des gencives)
  • Altérations du comportement, généralement associées à une douleur causée par une inflammation

La bactérie continuera de progresser si la gingivite n’est pas traitée à temps. Elle peut en outre pénétrer dans les tissus musculaires et osseux qui soutiennent les dents. Cela peut alors conduire à un cadre clinique complexe appelé parodontite ou maladie parodontale, qui peut entraîner la chute de dents.

la gingivite chez le chien traitée chez le vétérinaire

Traitement de la gingivite chez les chiens

Il est essentiel de vous rendre dans un centre vétérinaire lorsque vous observez une altération de la gueule de votre animal de compagnieLe professionnel pourra ainsi examiner la gueule de l’animal et procéder aux tests nécessaires pour vérifier son état de santé et l’évolution de la bactérie dans son organisme.

Le traitement de la gingivite chez les chiens dépendra fondamentalement du stade d’évolution de la maladie au moment de sa détection. Comme il s’agit d’une maladie bactérienne, l’utilisation d’antibiotiques est généralement indispensable.

Dans les cas bénins, les antibiotiques s’appliquent généralement de manière locale pour atténuer le processus inflammatoire et éliminer les bactéries. Dans des cas plus avancés, les antibiotiques peuvent être administrés par voie orale ou intraveineuse. Il s’agit en effet de contrôler la prolifération des bactéries dans l’organisme.

En outre, le vétérinaire peut également prescrire des analgésiques pour soulager la douleur et ainsi améliorer la qualité de vie de l’animal pendant le traitement.

Une intervention chirurgicale ultérieure peut également être réalisée pour retirer le tartre des dents. Nous éviterons ainsi l’apparition d’un nouveau cas de gingivite. La viabilité de ce traitement dépendra néanmoins de l’état de santé de l’animal.

Le vétérinaire devra vérifier si la structure des dents a été altérée lorsque la bactérie a déjà atteint les tissus osseux. En cas de détérioration avancée, il peut être nécessaire de retirer la dent dans le cadre d’une intervention chirurgicale.

 

  • Paula G. Toriggia. 2014. Enfermedad periodontal en el perro. Extraído de: http://repositoriouba.sisbi.uba.ar/gsdl/collect/posgrauba/index/assoc/HWA_1473.dir/1473.PDF
  • M. Moreiro, X. Roura, A. Lloret, M. Planellas. 2008. Hospital Clínico Veterinario UAB-UPA. GINGIVOESTOMATITIS LINFOPLASMOCITARIA EN PERROS. Extraído de: https://ddd.uab.cat/pub/clivetpeqani/11307064v28n4/11307064v28n4p277.pdf