Quelle est l’espérance de vie d’un chien ?

· 16 septembre 2018
Qu'il s'agisse d'un chien de race ou croisé, la taille qu'il fait, mais aussi les soins dont il a bénéficié au cours de sa vie peuvent avoir une influence sur ce sujet.

En adoptant un chien, on pense forcément à son espérance de vie. En effet, nous souhaitons bien sûr que nos compagnons restent à nos côtés de nombreuses années. Nonobstant, la mort fait partie du cycle de la vie de tout animal. Nous devons donc profiter de chaque moment à leur côté. Dans cet article, nous verrons comment estimer l’espérance de vie d’un chien.

Est-il possible d’estimer l’espérance de vie d’un chien ?

Prédire l’espérance de vie d’un chien est aussi complexe que calculer son âge en années humaines. Pour le faire, il faut prendre en compte plusieurs variables inhérentes à son propre organisme : patrimoine génétique, lignage, race et taille.

Qui plus est, le calcul de l’espérance de vie d’un chien doit également tenir compte de sa qualité de vie. Les soins, l’environnement, l’alimentation et la médecine préventive que nous lui offrons ont un impact direct sur sa longévité.

Par ailleurs, comme chaque chien est unique, son organisme peut être doté de caractéristiques très spéciales. Pour cette raison, certains chiens peuvent défier tous les pronostics concernant leur longévité.

L’exemple le plus parlant est probablement celui de Bluey, un Berger Australien qui a vécu 29 ans ! Pourtant, l’espérance de vie estimée pour cette race se situe entre 13 et 15 ans seulement. À ce jour, ce chien détient le record mondial du chien ayant vécu le plus longtemps.

espérance de vie chez les chiens

Pour toutes ces raisons, il est impossible de déterminer l’espérance de vie exacte d’un chien. En revanche, on peut estimer un âge moyen pour chaque race canine. Pour cela, on se base sur ses caractéristiques génétiques, sa morphologie et son métabolisme. En réalisant ce type de calcul, nous devons toujours considérer que cette moyenne peut varier selon les conditions de vie de chaque animal.

Espérance de vie moyenne des chiens de race

En règle générale, les chiens de petite ou moyenne taille vivent plus longtemps que les chiens grands voire géants. L’espérance de vie d’un petit chien, comme le Chihuahua, le Shih Tzu ou le Lhassa Apso, oscille entre 17 et 20 ans. Mais beaucoup d’entre eux peuvent facilement dépasser cette moyenne.

Pour les chiens de taille moyenne, comme le Shar Pei, le Chow-chow et le Berger Australien, la moyenne se situe entre 13 et 15 ans. Les grands chiens, comme le Rottweiler ou le Golden Retriever, ont une espérance de vie située entre 10 et 13 ans. Enfin, les très grands chiens, comme le Terre-neuve ou le Saint-Bernard, ont une espérance de vie de 8 à 11 ans.

Est-il vrai que les chiens croisés vivent plus longtemps ?

Il existe une croyance très répandue selon laquelle les chiens croisés sont plus sains et vivent plus longtemps que les chiens de race. En fait, la majorité des chiens croisés montrent une grande résistance physique. Ils peuvent vivre de longues années au sein de leur famille.

Les chiens « purs » ont subi plusieurs croisements sélectifs au cours de leur processus de création et de standardisation de leur race. Le principal objectif était -et est toujours- de renforcer ou d’exagérer certains attributs physiques et capacités instinctives.

espérance de vie chez les chiens

Par ce procédé de croisements, on obtient des chiens toujours plus « parfaits », d’après les canons établis par les anciennes sociétés cynophiles. Malheureusement, beaucoup d’éleveurs ont recours à des croisements endogamiques -entre individus apparentés génétiquement- pour améliorer la ‘pureté’ du lignage.

Croisements sélectifs, incidence sur l’espérance de vie

Dans la pratique, cette forte consanguinité a des conséquences lamentables sur la santé des animaux. Malformations, système immunitaire fragilisé, problèmes de fertilité, pathologies dégénératives, difficultés d’apprentissage… Tous ces problèmes font partie des nombreux troubles associés à l’endogamie chez les chiens.

À l’inverse, les chiens croisés n’ont pas été soumis à des croisements endogamiques ou sélectifs, c’est pourquoi ils jouissent d’une grande diversité génétique. De cette façon, ils ont moins de risques de développer des maladies héréditaires et dégénératives qui affectent sévèrement la majorité des chiens.

Il s’agit de l’une des raisons pour lesquelles les chiens croisés ont une espérance de vie généralement plus longue que les chiens de race. Mais qu’ils soient plus sains et résistants ne signifie pas qu’ils n’ont pas besoin de soins pour rester en bonne santé.

Tout comme n’importe quelle race, les chiens croisés doivent bénéficier de soins préventifs adaptés toute leur vie. Il est donc indispensable de consulter un vétérinaire tous les six mois, vérifier leurs vaccins et les déparasiter.

Une alimentation équilibrée, de l’activité physique quotidienne et une stimulation mentale adaptée seront également cruciales pour leur qualité de vie. De plus, indépendamment de sa race ou de sa taille, l’amour et le temps que vous consacrerez à votre chien seront les clés de sa longévité.