Les chiens ont-ils besoin de Prozac ?

· 18 mars 2019
Tout comme nous, nos amis à quatre pattes vivent parfois des moments difficiles. Mais ont-ils besoin de Prozac pour autant ?

Nous demander si les chiens ont besoin de Prozac revient à s’interroger sur notre propre besoin d’en consommer. En effet, il s’agit d’un sujet de controverse qui, bien sûr, conduit à des positions tranchées et contraires. Pour essayer de trouver un juste milieu, chez Mes Animaux, nous allons vous présenter quelques détails sur le sujet.

Prozac ou pas de Prozac ? Telle est la question

Partons du principe que les mauvaises passes arrivent, aussi bien à nous qu’aux animaux. Cela pousse les professionnels à chercher une solution à travers une batterie de traitements, entre autres psychiatriques.

D’un autre côté, il y a ceux qui préfèrent occulter le problème. Et par conséquent, celui de leur compagnon, en utilisant des pilules.

Enfin, il y a ceux qui préfèrent d’abord chercher la cause avant de choisir une solution. Et pour cela, il ne sert à rien de se cacher derrière des médicaments.

Si vous vous demandez si les chiens ont besoin de Prozac c’est que vous n’êtes pas étranger au débat que provoque depuis quelques années l’utilisation de pilules de type psychiatrique sur les animaux.

Considérations sur l’usage de traitements psychiatrique sur les chiens

chien ayant besoin de Prozac

 

Il est certain que la fluoxetine, mieux connue sous le nom de Prozac, est utilisée depuis des années par les vétérinaires. En effet, cet anti-dépresseur de type inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine permet de traiter les problèmes de comportement des félins et chiens domestiques.

Mais le débat sur la meilleure façon d’agir face à ces problèmes d’attitude qui, dans de nombreux cas, sont provoqués par l’homme, n’est absolument pas tranché.

D’ailleurs, cela va des associations de défense des animaux qui s’opposent aux tentatives d’interventions chimiques pour traiter ces comportements qui pourraient être résolus -par exemple- par le simple fait de leur permettre de se dépenser suffisamment, jusqu’à ceux qui conseillent leur utilisation si le diagnostic correspond et s’accompagne d’autres traitements.

De plus, de nombreuses personnes justifient leur utilisation en avançant qu’ils ont permis d’éviter le sacrifice ou l’abandon d’animaux présentant de graves troubles du comportement (destruction, agressivité, etc).

Dans quels cas utiliser du Prozac chez les chiens

Il s’avère que le Prozac a donné d’excellents résultats, tout comme d’autres traitements psychiatriques, chez les chiens, notamment dans les cas suivants :

  • Psychodermatose
  • Troubles obsessionnels compulsifs
  • Agressivité
  • Traumatismes
  • Stress
  • Angoisse de séparation
  • Peurs et phobies
  • Élimination inadaptée (uriner ou déféquer à un endroit inapproprié)

Comment être certain qu’un chien a besoin de Prozac ?

Bien sûr, le problème reste qu’un chien est incapable d’expliquer ce qui lui arrive à un éthologue ou un vétérinaire. Et, si la tâche est déjà bien ardue pour un médecin avec un patient humain, l’opération se complique lorsque l’homme doit expliquer ce que ressent son chien. Et il ne faut pas oublier qu’il n’est pas impossible que le maître lui-même soit l’origine du problème.

Par ailleurs, un chien ne peut pas non plus décrire au spécialiste les effets que le traitement a sur lui. Donc, pendant que son maître interprète positivement les résultats parce que l’animal est plus calme, il est possible que le chien ressente autre chose, mais sans pouvoir le verbaliser.

Évidemment, nombreuses sont les études qu’il reste à mener sur le sujet pour savoir à quel point le traitement psychiatrique peut s’avérer bénéfique chez les animaux.

En revanche, il ne fait aucun doute que même dans ce cas, vous ne devez sous aucun prétexte donner du Prozac ou autre traitement psychiatrique à votre compagnon sans prescription vétérinaire.

chien sous Prozac

Un débat ouvert

Le débat concernant la célèbre drogue du bonheur, celle qui accroît le taux de sérotonine dans le cerveau, n’est certainement pas près de s’arrêter ni perdre en intensité à l’avenir.

L’idéal serait que nous n’ayons pas à nous demander si les chiens ou les humains ont besoin de Prozac pour affronter leur quotidien.

Tant que des solutions ne seront pas apportées pour traiter le problème de fond, l’utilisation ou non de cette drogue ne sera pas une simple question de forme.