Les chats peuvent se soigner grâce à leur ronronnement

9 mai 2019
Les chats ont d'incroyables pouvoirs et ne cessent de nous surprendre. Ils émettent différents sons qui ont tous un sens caché. Mais, savez-vous qu'un chat peut se soigner en ronronnant ?

Les chats communiquent entre eux et avec les humains à travers des miaulements, sifflements, murmures, grognements et rugissements. Mais aussi à travers leur ronronnement. Différentes études attribuent de nombreux bénéfices additionnels à ces sons. En effet, les chats pourraient se soigner en ronronnant.

Les cas dans lesquels les chats ronronnent

le ronronnement du chat

Dans quelles situations pouvons-nous voir un chat ronronner ? Entre autres, dans les moments de stress et de peur. Par exemple, lorsqu’il va chez le vétérinaire ou se remet d’une lésion. Le ronronnement se manifeste aussi quand une femelle prend soin de ses petits. Ou quand les humains interagissent avec eux, notamment en les caressant ou en les nourrissant.

Les signaux intermittents associés au ronronnement se produisent chez les chats et d’autres types de félins. Pour cela, ils utilisent les muscles du larynx et du diaphragme, aussi bien à l’inspiration qu’à l’expiration.

Ainsi, d’autres félins émettent des sons très similaires au ronronnement des chats domestiques.

L’équivalent du ronronnement parmi les sons humains

Le ronronnement joue un rôle communicatif. Les fréquences émises par les félins à travers leur ronronnement sont similaires à celles produites dans certains traitements humains. C’est le cas des plaintes, cris de douleur, problèmes de toux ou respiratoires, etc.

Certaines légendes veulent que les chats soient capables de se soigner eux-mêmes, en cas d’os brisés, si nous les installons dans une pièce calme. Faut-il y voir un lien avec les pouvoirs du ronronnement ?

On considère que les félins peuvent emmagasiner une grande quantité d’énergie, entre autres choses parce qu’ils restent inactifs pendant plusieurs jours, étant donné la difficulté pour piéger une proie pour se nourrir.

Pour toutes ces raisons, un ronronnement et ces sons si particuliers qu’émettent les chats sont très bénéfiques pour sa santé. En effet, ils augmentent sa densité osseuse et accélère le processus de guérison. De plus, ils l’aident à trouver le sommeil.

Tests menés

Différentes études menées sur les chats ont démontré l’efficacité de la technique u ronronnement. Les experts considèrent, à la lumière des résultats de ces études, que les félins se soignent avant tout problème, par exemple, respiratoire, en ronronnant.

On peut expliquer les effets sur les difficultés respiratoires en sachant que le ronronnement permet aux chats de respirer par la bouche, une chose qui leur est difficile s’ils ont le nez cassé.

Comment ronronnent-ils ?

Ce son est produit à cause du flux sanguin venant de la veine cave. En effet, il survient en circulant à travers un rétrécissement volontaire que le chat provoque entre le foie et le diaphragme.

Dans certaines études neurovégétatives, le sang forme des ondes en circulant dans ce cul de sac, entraînant des vibrations qui s’étendent dans tout le corps et les cavités crâniennes de la poitrine jusqu’à la trachée. En conséquence, il se forme un champ vibratoire capable de détendre tout son corps et conditionner son attitude.

Le chat vibre alors, surtout, pour améliorer son confort. Il est expert dans l’art de se débarrasser des énergies négatives, en étant capable de percevoir et d’identifier les émotions de la personne qui prend soin de lui. C’est pourquoi on dit que les chats libèrent les humains des mauvaises ondes.

L’exemple d’une femelle

le ronronnement du chat

La petite chienne « Puchi » avait été agressée par un chien beaucoup plus grand qu’elle et elle présentait une péritonite grave, une fissure à l’extrémité arrière et diverses blessures et coups sur tout le corps.

Après une première intervention en urgence, il y avait peu d’espoir pour elle. En rentrant chez elle, la petite chienne est restée prostrée, froide et totalement indifférente, presque sur le point de mourir. Cependant, elle n’était pas seule puisque la chatte du foyer, « Puchi », s’est installée près d’elle, peau contre peau, et s’est mise à ronronner sans cesse des heures durant.

Le rétablissement de « Puchi » s’est fait progressivement. Les maîtres ont placé un petit haut-parleur diffusant l’enregistrement du son du ronronnement de son amie. Et ainsi, ils ont pu constater que la petite chienne s’allongeait sur le tapis pour s’approcher du haut-parleur, s’étirer complètement dessus pour absorber le champ vibratoire avec son corps et se rétablir peu à peu.

Comme nous l’avons vu, la nature est bien faite et ne cesse de nous surprendre. Ainsi, elle nous montre qu’il existe des alternatives aux traitements, beaucoup plus saines et efficaces.