Tout sur le ronronnement des chats

· 23 octobre 2018
Ce bruit que les félins émettent exprime autant le bonheur que la douleur, l'angoisse, le stress, la peur ou le fait qu'ils souffrent d'une maladie. Il a également des propriétés curatives, non seulement pour eux, mais aussi pour les personnes qui possèdent des animaux domestiques.

Ce son particulier qu’ils produisent est très caractéristique des chats. Il est néanmoins encore largement discuté aujourd’hui sur ses fonctions ou sur la façon dont il se produit. Nous vous présenterons donc ci-après quelques informations sur le ronronnement des chats.

Un son difficile à définir

Comment pouvons-nous définir avec précision le verbe ronronner ? L’Académie Française signale qu’il s’agit d’une « sorte de ronflement » que le chat produit pour démontrer qu’il est content.

Il a néanmoins été démontré que cette manifestation n’est pas simplement un signe de bonheur. Les chats peuvent également ronronner dans des situations de douleur ou d’angoisse. Nous développerons ce point ci-après.

Il a également été signalé que le ronronnement des chats ressemblait à un bourdonnement, doux et continu, mais accompagné d’une vibration perçue dans le corps du félin. Le ronronnement varie par ailleurs en fonction de la respiration. Il semble devenir plus audible et plus intense lorsque l’animal inspire.

Un chat ronronne après seulement quelques jours de vie. Cet outil est essentiel pour pouvoir communiquer avec sa mère. La chatte émet également ce son pour calmer ses bébés pendant l’accouchement, puis lors de l’allaitement pour éviter qu’ils ne lui mordent les tétines.

Pour diverses raisons – qui vont du bonheur à la douleur – et en raison de mécanismes pas toujours bien définis, le ronronnement des chats continue de susciter la curiosité, tout en générant des bénéfices pour la santé physique et mentale des humains qui partagent leur vie avec ces animaux.

ronronnement des chats

Théories sur le ronronnement des chats

Le mécanisme par lequel le ronronnement est généré n’est pas encore complètement éclairci. La théorie dite « hémodynamique » fut proposée dans les années 60 du siècle dernier. Elle établissait que le ronronnement des chats se produit par le passage du sang dans la veine cave postérieure.

On a ensuite pensé que son origine se trouvait dans les vibrations du palais mou. L’une des versions les plus acceptées aujourd’hui est que le ronronnement se produit en raison de la modulation du flux d’air lors de son passage dans le larynx.

Nous estimons qu’une fermeture partielle et répétitive de la glotte se produit en raison de la contraction des muscles du larynx. De sorte que se produisent des variations de la pression de l’air qui traverse cet organe, ce qui génère la vibration typique du ronronnement.

Les contractions du diaphragme pendant la respiration seraient responsables de la manifestation plus ou moins continue de ce son typique du chat.

Pourquoi les chats ronronnent-ils ?

La question à un million reste toujours de savoir à quoi est dû le ronronnement des chats ? Tout semblerait indiquer qu’il s’agit d’une manifestation qui n’exprime pas uniquement le fait que l’animal se sente bien ou heureux lorsque, par exemple, nous le caressons.

Les chats effrayés, malades ou souffrant d’un certain type de douleur ou de situation stressante ronronnent également. Il a même été observé chez des animaux sur le point de mourir.

ronronnement des chats

Le ronronnement semble en tout état de cause avoir une fonction rassurante et de recherche de confort, qui se manifeste dans différentes circonstances. Il a été prouvé que les chats libèrent des endorphines lorsqu’ils ronronnent. Ces substances sont liées à des situations de plaisir, mais aident également à soulager la douleur.

Nous ne devons pas écarter la fonction d’auto-guérison du ronronnement. Les chats ronronnent à une fréquence comprise entre 25 et 150 Hz. Ceci contribuerait, entre autres, à augmenter la densité osseuse, à réparer les tendons et à guérir les plaies.

Nous ne sommes cependant pas confrontés à un son monocorde. Tout semble indiquer que le chat l’utilise en fonction de chaque situation.

Les ronronnements curatifs

Le mécanisme d’auto-guérison du chat semble également avoir une influence sur les humains. Au moins chez ceux qui décident de partager leur vie avec des chats. Diverses études semblent en effet le prouver.

Par exemple, les personnes qui caressent quotidiennement leurs animaux domestiques profiteraient du ronronnement de différentes manières. A savoir :

  • Elles se débarrassent du stress
  • Elles dorment mieux
  • Ces personnes souffrent moins de problèmes cardiaques
  • Elles améliorent leur système immunitaire
  • Leur pression reste régulée
  • Elles surmontent les infections plus rapidement
  • Elles guérissent plus facilement des os, des muscles et des tendons

Vous irez donc moins chez le médecin si vous possédez un chat. Caressez donc votre chat, détendez-vous et soyez heureux !