Découvrez le syndrome de la peau sans élasticité chez les chiens

1 mai 2019
La peau de certains chiens manque d'élasticité. Comment repérer ce problème et y remédier ?

C’est une affection peu connue, mais elle affecte des milliers de chiens dans le monde entier. Il s’agit du syndrome de la peau sans élasticité. La peau, lorsque vous la touchez, ne retrouve pas sa forme d’origine. Cela peut avoir d’horribles conséquences pour notre chien.

Qu’est-ce que le syndrome de la peau sans élasticité ?

syndrome de la peau sans élasticité

Il s’agit d’une maladie héréditaire causée par un développement défectueux du collagène. C’est le composant principal pour obtenir l’élasticité de la peau. A cause de cela, s’il n’existe pas ou s’il est défectueux, lorsque nous tirons sur la peau, celle-ci ne retourne pas à son état original.

De plus, le manque de collagène dans la peau la fragilise, et les plaies apparaissent très facilement. Il est donc difficile de laisser l’animal avec d’autres chiens, car les jeux entre eux peuvent lui causer des blessures.

D’autre part, la cicatrisation des plaies s’accélère, mais que les cicatrices qu’elle laisse sont laides, blanchâtres et elles saignent. De plus, les poils des chiens atteints du syndrome de la peau non élastique sont plus fins, plus secs et cassants.

Autres conséquences de la peau sans élasticité

Le manque de collagène dans la peau de l’animal peut endommager d’autres organes ou parties du corps. Par exemple, cela augmente la laxité des articulations. C’est pour cette raison qu’elles peuvent subir des altérations qui, à long terme, entraîneront de plus grands problèmes.

Il y a également eu des cas où on a observé des altérations dans les yeux. Par exemple dans la cornée et le cristallin, bien que cela ne survienne pas dans tous les cas.

Comment l’améliorer

Comme il s’agit d’une maladie héréditaire, il n’y a pas de remède. Mais selon les vétérinaires, on peut l’améliorer en donnant de la vitamine C à l’animal et en prenant des mesures préventives.

Ces mesures consistent à éviter les jeux un peu plus agressifs avec d’autres animaux, et si le chien souffre de blessures, traitez-les le plus tôt possible pour éviter les infections.

Autres affections cutanées chez le chien

Le syndrome de la peau sans élasticité chez le chien n’est qu’une des nombreuses maladies de la peau qui peuvent affecter nos animaux de compagnie. Pour savoir si la peau de votre animal est en bon état, nous vous conseillons de bien l’observer et de vous rendre chez le vétérinaire si vous remarquez une anomalie quelconque.

syndrome de la peau sans élasticité chez le chien

Voici les maladies les plus courantes que l’on observe sur la peau des chiens :

Allergie aux piqûres de puce

C’est l’une des plus fréquentes et elle peut se produire très facilement. Les puces sont partout et génèrent une sensation de démangeaison presque insupportable. Le chien se gratte désespérément et rend la zone encore plus rouge, ce qui aggrave la situation.

Champignons

Les animaux ne sont pas exempts de champignons cutanés. Ceux-ci, en plus de donner un aspect laid à la peau, sont contagieux. Ainsi vous devriez les traiter aussitôt que possible. Et également ne toucher votre animal qu’avec des gants jusqu’à ce que le problème ait été résolu.

Gale

Le coupable de la gale est un acarien qui vit sous la peau et qui pond des œufs partout. D’autres acariens naissent et commencent à faire la même chose. Cela provoque la chute des poils et des démangeaisons horribles qui ne seront pas partiront pas avec les grattements.

Allergies alimentaires

Un changement dans la peau de l’animal peut provenir d’une allergie à certains aliments. Même si nous ne leur accordons pas l’importance qu’il mérite, les allergies alimentaires peuvent causer des problèmes très graves chez les chiens. Consultez voir votre vétérinaire dès qu’il y a un signe que cela a pu se produire.

Pyodermite canine

Elle est causée par des bactéries qui génèrent du pus et elle est fréquente chez les chiens. Cette bactérie se loge dans l’anus, les narines ou le visage de l’animal. Les symptômes sont visibles, donc le traitement précoce n’est pas un problème. Ils consistent en des éruptions cutanées, des démangeaisons, des croûtes et une perte de poids, entre autres.