Respiration difficile chez les chats : que faire ?

2 octobre 2019
La respiration difficile chez les chats peut être due à plusieurs causes, allant des allergies aux infections. Dans cet article, nous allons en découvrir davantage à propos de cette problématique.

Lorsque nous parlons de chats, nous faisons référence à l’un des animaux domestiques les plus fréquents dans tous les foyers. Mais il faut savoir que, contrairement à d’autres, une respiration difficile chez les chats peut représenter un risque élevé pour sa santé. Voici quelques-unes des causes de ce problème et des conseils pour vous aider à y remédier rapidement.

La respiration chez les chats

Avant d’aborder les causes et les solutions liées à la respiration difficile chez les chats, il est primordial de savoir comment ils respirent. Ainsi, si nous détectons un comportement anormal, nous serons en mesure de l’identifier et d’agir plus rapidement.

Contrairement à d’autres mammifères, comme les chiens ou les êtres humains, les chats ne respirent que par le nez. En effet, les voies respiratoires des chats se divisent en deux parties : supérieure et inférieure. Cela signifie qu’en aucun cas, la bouche fait partie du mécanisme respiratoire félin.

Par conséquent, il est important d’apprendre à identifier certains des symptômes suivants chez notre chat :

  • Il tente de respirer avec la bouche ouverte
  • Sa respiration est interrompue ou très rapide
  • Des symptômes de toux ou d’éternuements continus apparaissent souvent
  • D’autres symptômes associés sont un mal-être, de la fièvre ou des sécrétions nasales
Diagnostiquer la respiration difficile chez le chat

Si nous remarquons que l’un ou l’autre de ces symptômes se produit relativement fréquemment, nous devons agir vite. La meilleure solution est de consulter un vétérinaire immédiatement.

Respiration difficile chez les chats : causes

Il existe de nombreuses causes qui peuvent affecter la respiration de notre chat. L’une des principales et des plus courantes est le complexe respiratoire félin. Ce terme a été inventé pour désigner un ensemble de maladies qui attaquent le système respiratoire. Généralement, 2 virus en sont à l’origine : le virus de l’herpès et le calicivirus félin ou CVF.

Ces 2 virus ciblent les voies respiratoires supérieures, qui comprennent les yeux, le nez, la bouche, la langue et la gorge. Cela entraîne une irritation de ces zones, en plus d’une difficulté à respirer. A son tour, l’irritation fait sécréter plus de salive, de mucus ou des larmes chez l’animal afin de tenter de le soulager. Il s’agit alors du moyen de transport idéal pour infecter d’autres animaux.

Par exemple, ce type de transmission rend les jeunes chats qui ont grandi en groupe particulièrement vulnérables. S’il n’est pas traité à temps, le complexe respiratoire félin peut être mortel.

Par ailleurs, l’asthme félin est une autre cause très fréquente de respiration difficile chez les chats. Il est généralement provoqué par une inflammation des bronches à cause d’un produit nocif ou irritant. Cette affection se caractérise par des difficultés respiratoires, une toux intense ou une respiration sifflante.

Un chat avec une respiration difficile

Comme nous l’avons mentionné plus haut, il existe bien d’autres origines d’une respiration difficile chez les chats. En voici un bref résumé :

  • Les allergies chez les chats peuvent, sans aucun doute, altérer la respiration normale
  • L’existence de certains parasites, comme les vers pulmonaires qui attaquent le système respiratoire
  • Si notre chat a accidentellement avalé un corps étranger, sa respiration peut être modifiée

Que faire si mon chat respire mal ?

La meilleure solution face à ces affections est d’amener l’animal chez un centre vétérinaire de confiance immédiatement. Beaucoup de ces maladies peuvent devenir très graves donc plus nous agissons tôt, plus notre chat aura des chances de guérir.

Une fois sur place, et selon le type d’affection, l’équipe vétérinaire prendra les mesures médicales nécessaires. Dans certains cas, votre animal devra prendre des antibiotiques ou autres types de médicaments spéciaux tels que les inhalateurs s’il fait de l’asthme félin.

Du point de vue des propriétaires, il n’y a pas grand chose à faire de plus à part prendre quelques mesures préventives qui renforcent le système immunitaire de l’animal. Par exemple, une alimentation adéquate, un carnet de vaccination à jour ainsi qu’une attention et des soins quotidiens envers le chat.

 

  • Gómez, N., Pisano, P., Castillo, V., & Fontanals, A. (2012). Asma felino: fisiopatología, diagnóstico y tratamiento. InVet14(2), 191-207.
  • Cohn, L. A. (2011). Feline respiratory disease complex. The Veterinary clinics of North America. Small animal practice41(6), 1273-1289.
  • Azócar, L., Tamayo, R., & Thibaut, J. (2008). Estudio retrospectivo de las enfermedades respiratorias en felinos diagnosticadas clínicamente en el Hospital Veterinario de la Universidad Austral de Chile, Valdivia, durante el período 1997-2004. Archivos de medicina veterinaria40(3), 289-294.