L’arthrite chez le labrador retriever

20 novembre 2019
Certains types d'arthrite héréditaire peuvent être enlevés chirurgicalement.

Il existe des pathologies associées à certaines races de chiens, comme c’est le cas de l’arthrite chez le labrador retriever. La corpulence de ces animaux est l’un des déclencheurs de la maladie, mais elle affecte aussi d’autres animaux, même si prévenir ou atténuer la maladie est souvent plus simple chez eux.

En général, le terme clinique arthrite fait référence à l’inflammation des articulations. Cette pathologie peut affecter l’homme et certains animaux ; la taille, le poids, l’âge ou la génétique sont les principaux facteurs de risque.

L’arthrite du labrador est l’une des maladies les plus répandues. Ce fait est principalement dû à sa grande taille. Ainsi, le berger allemand, le Saint-Bernard et le dogue allemand sont également sujets à en souffrir.

Types d’arthrite canine

Les quatre types d’arthrite les plus courants chez le chien sont en partie liés au type de déclencheur. Ainsi, outre les causes mentionnées ci-dessus, les coups, les infections, les perturbations du système immunitaire ou les problèmes métaboliques peuvent motiver leur apparition.

Les principales variantes de la maladie sont :

  • Arthrose ou maladie dégénérative des articulations. Il s’agit de la détérioration progressive du cartilage qui entoure les articulations. Elle est associée à l’âge ou à l’excès de poids
Un labrador retriever en surpoids

  • Dysplasie de la hanche : maladie génétique qui entraîne une malformation de cette articulation, de sorte qu’il y a un désalignement de la hanche. Cette condition favorise la détérioration progressive du cartilage et l’inflammation chronique de l’articulation associée
  • Dysplasie du coude : comme dans le cas précédent, cette pathologie est due à un mauvais développement de l’articulation du coude. On pense qu’elle est héréditaire et, en plus de la détérioration typique du cartilage, elle peut même fracturer les os en cas d’usure maximale. La plupart du temps, les cas d’arthrite chez le Labrador Retriever correspondent à cette variété, car elle est typique des races corpulentes
  • Dysplasie du genou : cette variété est également due à une malformation de l’articulation du genou, mais touche généralement les petits chiens

Traitement et prévention de l’arthrite chez le labrador retriever

Une fois la maladie diagnostiquée, selon l’état et le type d’arthrite, on pourra envisager les traitements suivants :

  • Anti-inflammatoires pour aider à soulager la douleur
  • Planification diététique en cas de surpoids ou de troubles métaboliques
  • Suppléments destinés à la régénération du cartilage
  • Interventions chirurgicales pour corriger les malformations héréditaires (dysplasies)
Un labrador retriever en plein entraînement

Bien que l’arthrite chez le labrador retriever apparaisse souvent naturellement en raison de la constitution de l’animal, il existe certaines mesures préventives. Non seulement ces mesures préviendront ou réduiront l’apparition de la maladie, mais elles atténueront également la gravité des symptômes possibles.

  • Pratiquer des exercices à faible impact : une vie active est recommandée pour la santé physique et mentale de l’animal, ainsi que pour aider à contrôler son poids. Toutefois, les races qui ont tendance à contracter la maladie devraient nous amener à porter une attention particulière à la tension sur leurs articulations. La pratique de longues marches est préférable aux courses rapides ou à celles qui impliquent des sauts de haute intensité
  • Maintenir le poids : les grandes races sont plus vulnérables à l’obésité, il est donc essentiel de contrôler la quantité d’aliments consommés et de choisir le bon type d’aliment
  • Effectuer des examens vétérinaires fréquents
  • La prise de suppléments de cartilage, les massages ou des traitements d’acupuncture ou de physiothérapie peuvent renforcer la santé de l’animal

L’arthrite chez le labrador retriever est l’une des pathologies les plus récurrentes de la race. Cependant, grâce aux traitements préventifs, elle apparaît généralement dans les derniers stades de la vie ; elle peut être contrôlée efficacement grâce à la collaboration entre propriétaires et vétérinaires.

 

  • Clements, C. (2015). Pet Health Network. Arthritis in Dogs. Recuperado de https://www.pethealthnetwork.com/dog-health/dog-diseases-conditions-a-z/arthritis-dogs
  • Hernández, E. (S.f). It’s a lab thing. LabMD: Arthritis… becoming more Commonplace. Recuperado de http://itsalabthing.com/labmd-arthritis-becoming-more-commonplace