Chiens âgés et syndrome de dysfonctionnement cognitif

3 mai 2019
Dans cet article, nous allons vous parler du syndrome de dysfonctionnement cognitif chez les chiens plus âgés.

On dit qu’il n’y a rien de plus triste que de vieillir. Malheureusement, tout vieillit. Nous-mêmes, les choses et également nos animaux domestiques. Il n’est pas du tout agréable de voir comment les chiens âgés déclinent.

Il est important d’être bien informé sur les problèmes dont peuvent souffrir les chiens âgés pour les aider à soulager leurs problèmes. Comme par exemple, comme le Syndrome de Dysfonctionnement Cognitif (SDA).

Qu’est-ce que le syndrome de dysfonctionnement cognitif ?

Ce trouble est plus fréquent chez les chiens plus âgés ou d’âge moyen à avancé. Selon les études, il semble être causé par des changements dans les tissus nerveux dus au vieillissement cellulaire qui survient avec l’âge.

Le tissu nerveux des chiens est extrêmement sensible aux radicaux libres. Ceux-ci provoquent le vieillissement et même la mort des neurones qui s’occupent des tâches les plus importantes. Le cerveau ne peut pas créer de nouveaux neurones pour remplacer les neurones endommagés. Donc le processus de vieillissement s’accélère.

En raison de tous ces changements dans le cerveau et du manque de neurones, l’animal commence à avoir des changements dans son comportement. Ceux-ci nuisent à sa qualité de vie, ainsi que la capacité d’interagir avec d’autres chiens ou même avec ses maîtres.

Symptômes

apprentissage des chiens âgés

Pour savoir si votre chien souffre du syndrome de dysfonctionnement cognitif, il est important que vous en connaissiez les symptômes. Les voici :

Désorientation

Un chien atteint du syndrome de dysfonctionnement cognitif va errer dans la maison en se cognant contre tout. Comme s’il ne connaissait pas l’endroit. Il peut aussi avoir du mal à reconnaître les membres de sa famille, les voisins ou les amis.

Dans la rue, même si c’est un territoire qu’il traverse et qu’il connaît par cœur, la désorientation sera encore plus grande. Par exemple, ils peuvent souvent se cacher sous un fauteuil ou une table.

L’interaction avec les autres animaux ou les humains diminue

Votre chien a toujours été sociable et il semble maintenant ne rien vouloir faire, même avec vous. C’est un signe clair qu’il souffre de ce trouble. Il se peut qu’il montre aussi un désintérêt pour les caresses. Ou bien qu’il ne cherche pas à attirer votre attention comme il le faisait auparavant.

Troubles du sommeil

S’il dort beaucoup le jour et peu la nuit, ou bien qu’il dort trop peu toute la journée ou trop, c’est un signe que quelque chose ne va pas et c’est peut-être le syndrome du dysfonctionnement cognitif.

Changement des habitudes hygiéniques

Il commence à uriner dans la maison ou à déféquer alors qu’il ne l’a jamais fait auparavant. Il ne demande plus à sortir quand il en a besoin. C’est peut-être parce que quelque chose ne fonctionne pas dans son système nerveux.

Autres symptômes

  • Aboie sans raison apparente, surtout la nuit
  • Est lent à obéir à des ordres qui étaient autrefois simples pour lui
  • Ne peut plus faire les choses qu’il avait apprises, comme s’asseoir ou ne pas manger par terre, etc…
  • Se sent confus lorsqu’il doit faire des choses qui sont routinières, comme manger ou dormir
  • Se tient debout le regard vide et ne bouge pas
traitement du SDA chez les chiens âgés

Bien qu’il s’agisse d’une maladie dégénérative et qu’il n’y ait pas grand-chose à faire pour la guérir, elle s’améliorera avec certains soins. Un traitement pourrait aider votre animal à avoir une meilleure qualité de vie s’il souffre du syndrome de dysfonctionnement cognitif.

  • Nicergoline : il s’agit d’un vaso-dilatateur cérébral qui peut augmenter les fonctions cognitives de votre animal
  • Sélégiline : il réduit la détérioration de la dopamine

De plus, le traitement peut être alterné avec des produits naturels qui peuvent combattre les effets des radicaux libres. En voici la liste, entre autres :

  • Vitamines C et E
  • Sélénium
  • Coenzyme Q10
  • Acide alpha lipoïque
  • Pépins de raisin
  • L-Carnitine
  • Oméga-3
  • Phosphaltidylsérine

Évidemment, ce n’est pas parce que ces substances peuvent l’aider que vous n’avez pas besoin d’emmener votre chien chez le vétérinaire.