Faut-il laver notre animal de compagnie plus souvent pendant la quarantaine ?

22 mai, 2020
Les questions soulevées par cette épidémie sont nombreuses. En raison de l'insistance des autorités sur le lavage des mains, il est logique de se demander comment et quand laver notre animal de compagnie.
 

Actuellement, il est fondamental de respecter davantage l’hygiène personnelle et de suivre les recommandations des spécialistes. Par conséquent, il existe des maîtres qui se demandent justement s’il faut laver leur animal de compagnie plus souvent pendant la quarantaine afin que tous les membres du foyer soient, en quelque sorte, davantage protégés.

À la télévision, à la radio, dans les journaux, les magazines, etc. Dans tous les médias possibles, les professionnels de santé et les autorités compétentes mettent l’accent sur l’importance de bien se laver les mains. Cette insistance n’est pas un hasard. En effet, c’est l’une des méthodes les plus simples et les plus efficaces pour éviter la propagation de n’importe quelle maladie, pas seulement le coronavirus.

Avec le simple geste de nous laver les mains avec de l’eau et du savon, nous éliminons les particules pathogènes des mains. Nous évitons ainsi de les transporter à la cavité bucco-nasale où elles entraîneraient l’infection correspondante.

En ce moment, de nombreux maîtres d’animaux extrapolent lesdites recommandations. Ils se demandent donc s’il serait recommandé de laver leur animal de compagnie plus souvent pendant la quarantaine.

Le bain des animaux de compagnie

Le bain est un rituel qui apporte de nombreux bénéfices aux animaux de compagnie. En particulier aux chiens, en raison de leur manière de vivre partiellement ou complètement dehors. Les chats et les lapins, en raison de leurs habitudes d’hygiène et de leur pratique du toilettage, n’ont, en règle générale, pas autant besoin de bains.

 

Les bains permettent d’éliminer les agents externes sur leur pelage. Ils contribuent à éliminer les impuretés, les restes de peau, les poils et les cellules mortes en général. Bien sûr, le bain aide également à éliminer les mauvaises odeurs (pour nous).

Un chien lavé pendant la quarantaine

À quelle fréquence doit-on laver notre animal de compagnie pendant la quarantaine ?

Nous avons évoqué dans l’introduction l’importance du lavage de mains par rapport au COVID-19. Qu’en est-il donc des animaux de compagnie ? Pour répondre à cette question, nous devons prendre en compte deux scenarii possibles : les maîtres négatifs au COVID-19, et les positifs. Mais avant toute chose, nous devons éclaircir un point clé.

Plusieurs articles ont été publiés pour expliquer que la durée de permanence du SARS-CoV-2 dans l’air était de 3 heures. Cela signifie que c’est un virus particulièrement lourd et qu’il passe peu de temps « en flottaison » dans l’air.

Après ces 3 heures, les particules virales se déposent sur le sol ou sur les surfaces. C’est là que, selon le matériau de la surface, que le virus peut rester le plus de temps en conservant sa capacité infectieuse.

 

Maîtres d’animaux de compagnie négatifs au COVID-19 pendant la quarantaine

Andréa vit chez elle avec son partenaire et son chien, Lucas. Aucun des deux ne manifeste de symptômes de la maladie du coronavirus. Néanmoins, ils suivent les recommandations des spécialistes et, en même temps, ils s’interrogent sur les mesures à prendre concernant le bain de Lucas.

Tel que nous l’avons expliqué auparavant, le virus reste très peu de temps dans l’air. Cela signifie qu’il s’avère très peu probable que Lucas, pendant sa promenade, attrape avec ses poils des particules virales qui auraient pu flotter dans l’air.

Autre scénario sur le sol. Les éventuelles particules virales peuvent y rester plus de temps et être ramassées avec les pattes de Lucas lors de sa promenade ou dans son museau en reniflant.

Dans ce sens, il s’avère important de nettoyer les extrémités, le museau et la queue après chaque promenade et avant d’entrer chez vous.

Un cocker prend son bain pendant la quarantaine

En ce qui concerne la fréquence des bains, en raison des preuves scientifiques que la contagion par aérosols s’avère être un facteur de faible importance, il ne semble pas nécessaire de mettre en place une telle fréquence.

 

Néanmoins, en raison des nombreuses questions existantes quant au nouveau virus, il serait recommandé d’augmenter la fréquence des bains si le chien passe par des zones très fréquentées ou s’il y a chez vous des personnes à risque.

Maîtres d’animaux de compagnie positifs au COVID-19

Daniel vit avec sa partenaire et leur chienne, Luna. La partenaire de Daniel a été diagnostiquée positive au COVID-19, mais lui non. Dans cet exemple, outre les mesures de confinement préventives qu’ils devraient appliquer, il faut prendre en compte les soins de Luna.

Dans ce cas, il n’a pas été prouvé que les chiens peuvent souffrir ou transmettre le coronavirus. En revanche, Luna pourrait faire parfois office de « surface ». Par conséquent, si la partenaire de Daniel tousse en présence de Luna, les particules de virus peuvent tomber sur ses poils et y demeurer avec leur capacité infectieuse.

Ainsi, pour réduire le risque de contagion, Daniel devrait bel et bien laver plus souvent son chien pour éliminer ces éventuelles particules virales. De plus, il devrait éviter de se toucher la bouche après avoir caressé Luna (ou tout autre surface qui pourrait être contaminée).

Comment laver l’animal ?

Au moment du bain de l’animal, il suffit d’utiliser son shampoing ou savon habituel. Laisser agir pendant quelques minutes. Ensuite, bien frotter l’intégralité de son corps. Veiller à bien nettoyer les pattes. Attention, il ne faut jamais frotter trop vigoureusement pour ne pas blesser l’animal. Il suffit que le shampoing mousse et la zone est ainsi propre.

 
  • Ne jamais utiliser de javel, de l’ammoniac ou du vinaigre pour laver les animaux. Cela ne ferait que leur brûler la peau et les blesser gravement
  • Veuillez à ne pas utiliser non plus de produits de nettoyage
  • N’utilisez pas de l’alcool pour le laver ou nettoyer les pattes. Cela provoque également des irritations

Bien sûr, il s’avère indispensable de bien rincer l’animal ; cela élimine les éventuelles particules virales. Procédez ensuite au séchage.

La fréquence du bain dépendra des mesures de confinement prises pendant la quarantaine. Cela dépendra également du degré d’exposition de l’animal avec la personne contaminée. Dans ce cas, le bain pourrait même être quotidien pendant cette période.

Pour réduire la fréquence des bains des animaux difficiles à laver, comme les lapins, on pourrait envisager l’utilisation de lingettes hygiéniques (pour les animaux). Concrètement, un maître testé positif pourrait aussi confier son animal à une autre personne pour que celle-ci en prenne soin pendant la quarantaine.

Dans cette situation, le maître temporaire devra désinfecter les objets de l’animal. De plus, il devra laver l’animal lors de son arrivée. Ainsi, on prendra les précautions nécessaires pour éviter d’éventuelles contaminations. Une fois que ce premier bain sera réalisé, on peut mener une vie « normale ». Vous savez désormais tout sur la manière de laver votre animal de compagnie pendant la quarantaine.

featured-post url= »https://mesanimaux.com/actualites/actualites-actualites/animaux-domestiques/les-calins-aux-chiens-pendant-le-coronavirus/ »]