L’anaphylaxie chez le chien

· 18 février 2018

A cause de leur évolution rapide, les chocs anaphylactiques doivent être traitées sur-le-champ afin qu’une guérison soit possible.

L’anaphylaxie chez le chien est une réaction immunologique aiguë. Elle est généralisée et se manifeste très rapidement. Elle est ainsi comparable à une réaction allergique fulgurante et très grave durant laquelle seront libérées une énorme quantité de substances et de cellules médiatrices dans le sang.

La principale conséquence une fois atteint, sera que les systèmes cardiovasculaire et respiratoire du chien seront compromis. Cela peut conduire à un état de choc.

A cause de sleur évolution rapide, les réactions anaphylactiques doivent être traitées sur-le-champ pour espérer une quelconque guérison. Dans cet article, nous vous expliquerons comment reconnaître cette réaction et quels sont les premiers gestes à effectuer face à l’anaphylaxie canine.

Quels sont les symptômes de l’anaphylaxie chez le chien?

Les réactions anaphylactiques canines sont différentes de celles des humains. De plus, elles peuvent varier d’un animal à l’autre. Elles sont souvent révélées par les changements observés dans le comportement du chien. En effet, elles peuvent laisser place à un état léthargique chez certains chiens, hyperactif chez d’autres ou encore irrité ou anxieux.

De plus, les signes trahissant l’anaphylaxie chez le chien ont tendance à s’aggraver de façon sévère s’ils ne sont pas traités rapidement. De nombreux animaux arrivent à la clinique vétérinaire dans le coma, ce qui rend leur traitement plus difficile. Dans les cas les plus graves, l’animal peut perdre connaissance et décéder.

Une femme est allongée au sol avec son chien et ils se regardent

C’est pour cette raison qu’il est très important qu’en cas d’apparition des symptômes listés ci-dessous, vous ameniez immédiatement votre chien chez le vétérinaire:

  • Vomissements et diarrhées.
  • Urticaire généralement accompagné de fortes démangeaisons, prurit.
  • Perte du contrôle des voies de miction et de défécation. L’animal, subitement, urine et défèque partout sans pouvoir s’arrêter.
  • Rétention de liquide et enflure, en particulier si le chien a été piqué par un insecte.
  • Hyper-salivation ou production de salive excessive. L’animal bave constamment.
  • Respiration bruyante, qui semble difficile.
  • Gencives et muqueuses de couleur pâle.
  • Apathie et/ou léthargie: en général ces états sont accompagnés d’un pouls faible.
  • Hyperactivité le plus souvent accompagnée d’une tachycardie.
  • Convulsions, crampes et sensation de froid dans les extrémités.
  • Perte de connaissance. Le chien est dans le coma.

Causes associées à l’anaphylaxie canine

Tout comme l’apparition des symptômes, les causes associées à l’anaphylaxie chez les chiens sont diverses et peuvent varier d’un individu à l’autre. Cependant, les causes les plus fréquentes conduisant à une réaction anaphylactique sont:

  • Une réaction allergique suite à la piqûre d’un insecte telle qu’une guêpe, une abeille, un moustique, etc.
  • Le traitement avec certains médicaments ou vaccins, en particulier s’il y a administration de pénicilline.
  • Exposition à des substances chimiques ou leur consommation. Cela concerne les produits ou les aliments hautement toxiques tels que les raisins, le chocolat, du poison, etc.

Les facteurs de risque de l’anaphylaxie canine

Les chiens diagnostiqués avec des allergies présentent généralement une prédisposition à développer une réaction anaphylactique. C’est tout particulièrement vrai pour les animaux montrant une sensibilité à certains facteurs.

Cependant, les animaux souffrant d’une exposition prolongée à des agents allergènes peuvent développer une réaction anaphylactique sans pour autant avoir été diagnostiqués avec des allergies.

De plus, les spécialistes désignent les maladies cardiovasculaires et l’albinisme comme des facteurs à risque pour l’anaphylaxie canine.

Traitement contre l’anaphylaxie canine

Souvent, un chien atteint d’anaphylaxie doit être interné pour subir un traitement immédiat et prolongé. On lui administre alors en intraveineuse des antihistaminiques et des anti-inflammatoires afin de stabiliser son organisme. Néanmoins, l’efficacité du traitement dépendra de l’état dans lequel l’animal arrivera à la clinique.

un labrador se fait examiné par un vétérinaire

Si vous reconnaissez un des symptômes trahissant une réaction anaphylactique chez votre chien, il est primordial de contacter un vétérinaire immédiatement.

L’anaphylaxie chez le chien: peut-on faire de la prévention contre la maladie?

La première méthode de prévention contre la réaction anaphylactique du chien serait d’éviter ou de contrôler tous les facteurs de risque associés. Si votre foyer se situe dans une zone avec un taux élevé d’accidents dû aux insectes, alors il faudra que vous ayez recours à des répulsifs et insecticides sans danger pour les animaux.

Bien qu’il existe différents remèdes industriels et faits-maison, nous vous déconseillons néanmoins d’appliquer un produit sur votre chien avant d’en parler à votre vétérinaire.

Si votre animal domestique n’a jamais passé de test d’allergie, il sera judicieux d’en informer votre vétérinaire. Ce sera particulièrement vimportant si vous observez un changement dans sa routine alimentaire, son comportement ou son corps.

Toutefois, les problèmes cardiovasculaires peuvent presque être empêchés ou contrôlés grâce à la mise en place d’habitudes saines. Une alimentation équilibrée, la pratique d’une activité physique régulière, la vaccination, l’éradication des parasites et l’emploi de la médecine préventive sont très efficaces.

Certains animaux diagnostiqués avec des troubles cardiovasculaires doivent parfois suivre un traitement prolongé ou même à vie. 

Enfin, il sera indispensable d’organiser votre foyer afin de ne laisser aucune substance toxique à la portée de votre chien. Bien entendu, les produits d’entretien, de cosmétique, toxiques, les médicaments et plein d’autres encore feront partie de la liste.