Les chiens sauveteurs en Équateur: un grand soutien

· 27 août 2018
Dans certaines circonstances extrêmes, le bien nommé meilleur ami de l'homme est toujours irremplaçable. Ce fut le cas lors du récent tremblement de terre qui a dévasté le nord-ouest de l'Équateur.

Là-bas, le travail des chiens sauveteurs est devenu un outil fondamental pour retrouver les personnes ensevelies sous les décombres.

Les chiens sauveteurs et leur travail indispensable au milieu des catastrophes

Ces chiens interviennent aussi bien au niveau local qu’au sein de brigades d’assistance issues de différents pays. Ainsi, quelques cent vingt chiens spécialement entraînés pour jouer un rôle dans ce type de tâches ont été envoyés dans les zones les plus affectées par le séisme. Il faut signaler qu’il a atteint une magnitude de 7,8 sur l’échelle de Richter et connu de nombreuses répliques.

un chien sauveteur pendant une parade militaire

Les chiens sauveteurs s’avèrent plus efficaces et rapides que les machines pour détecter des survivants. Mais en plus, ils font ce qu’aucun appareil n’a réussi jusqu’à présent: ils peuvent aussi localiser des cadavres sous les ruines.

Et dans la recherche de personnes piégées parmi les décombres, on a constaté que les chiens peuvent quadriller 100 mètres carrés en 5 minutes. Un humain, avec les instruments adéquats, réaliserait la même tâche en trois quarts d’heure. Et, dans les situations où le temps est fondamental pour réussir à sauver une vie, on ne doute pas du travail irremplaçable de ces êtres.

En cas de catastrophe -comme celle du récent tremblement de terre en Équateur- le travail des chiens sauveteurs est irremplaçable. En effet, ils sont essentiels pour retrouver les victimes piégées sous les décombres. 

Comment travaillent les chiens sauveteurs

À la grande capacité olfactive et auditive de ces animaux il faudrait ajouter l’intuition et l’obstination qu’ils démontrent dans leur fonction de sauveteurs. Lorsqu’un chien détecte une personne -vivante ou morte- il cherche le moyen d’attirer l’attention des brancardiers. Par exemple:

  • Le chien se met à aboyer.
  • Il tourne autour du lieu.
  • Il s’assoit à l’ endroit indiqué et ne bouge plus.

Un chien de n’importe quelle race dépasse de loin la technologie la plus sophistiquée. Par exemple, avec des instruments techniques on peut localiser des victimes jusqu’à un maximum de 5 mètres de profondeur. Les chiens,eux, le font jusqu’à 10 mètres et, bien sûr, beaucoup plus vite.

Les chiens sauveteurs peuvent aussi être victimes

Lorsqu’ils réalisent leur travail, en avançant dans les décombres, les chiens subissent des lacérations et coupures au niveau des pattes. Pour cette raison on a fait appel à des dons de chaussures ou bottes avec une semelle en caoutchouc. On a aussi récupéré des bandages élastiques auto-adhésifs pour protéger ces véritables héros.

Il n’est pas non plus impossible que les chiens sauveteurs deviennent des victimes en plein milieu de cette situation de désolation. Ce fut le cas de Dayko, un labrador de quatre ans qui est mort de déshydratation après avoir secouru plusieurs personnes.

Même si les médecins ont réussi à le stabiliser et qu’on l’a transporté dans une autre ville, le chien n’a pas résisté à l’hostilité de la zone du désastre après d’intenses journées à la recherche de survivants.

Caractéristiques recherchées chez les chiens sauveteurs

Même si, comme nous l’avons déjà signalé, n’importe quel chien est en état de devenir un bon sauveteur, on a l’habitude de préférer ceux qui :

un berger allemand entrainé

  • Sont de taille moyenne à grande (bien que certains animaux plus petits puissent accéder à des lieux que ne peuvent pas atteindre ceux de plus grande envergure).
  • Ont un odorat et une ouïe plus développés, tout comme son instinct de prédateur.
  • Démontrent un bon état de santé.
  • Font preuve d’intelligence, de docilité (malléabilité) et de sociabilité.
  • Sont agiles et résistants.
  • ont l’habitude des situations stressantes.

Autres domaines dans lesquels sont utilisés les chiens sauveteurs

Leur rôle dans la recherche de survivants lors d’effondrements apparaît comme irremplaçable. Néanmoins, les chiens sauveteurs sont aussi utilisés avec un franc succès pour trouver:

  • Des personnes perdues dans les bois, en montagne, dans des marais, etc.
  • Enfouis sous des coulées de neige ou de boue.
  • Des fosses communes.
  • Des naufragés, baigneurs emportés par le courant ou noyés.

L’idéal est de commencer l’entraînement de ces êtres particuliers dès tout petit. Avec une éducation constante et précise on parviendra à leur apprendre à accomplir la tâche fondamentale qui consiste à sauver les victimes de différentes catastrophes.