Un chien-guide pendant le 11 septembre est revenu sauver la vie de son propriétaire

· 1 mars 2018

Chaque fois qu’un anniversaire de l’attaque des tours jumelles de New York est célébré, il existe différentes façons de se souvenir de leurs morts et de leurs survivants. À cette occasion, nous vous racontons l’histoire du chien-guide qui est revenu sauver la vie de son maître.

Un homme, son chien-guide et des souvenirs d’horreur

Après 15 ans de 9/11, nous vous rapportons un souvenir de l’ingénieur colombien Omar Eduardo Rivera et de Salty, son chien-guide.

Ce jour fatidique, cet homme non-voyant travaillait au 71e étage de la Tour 1. Les bureaux du Département des technologies de l’information de l’Administration portuaire de New York et du New Jersey y étaient situés. Son guide était, comme toujours, à côté de lui.

Tout d’un coup, Rivera entendit un bruit fort et remarqua que le bâtiment commençait à trembler. Il a également senti que l’animal était agité. Puis, il a détaché Salty de sa laisse et s’est dirigé vers l’issue de secours la plus proche.

L’ingénieur nous dit qu’il a tout de suite senti qu’étant donné son incapacité visuelle, il serait très difficile de sortir de cette situation vivant, parmi ces gens désespérés voulant quitter l’immeuble.

Découvrez l’histoire de Salty, le chien-guide qui a sauvé son propriétaire aveugle de la mort dans la Tour 1 à New York le 11 septembre 2001. Quinze ans après la tragédie, nous vous présentons l’histoire d’Omar Eduardo Rivera évoquant son guide bien-aimé et fidèle.

Salty refusa d’abandonner son propriétaire et le sauva de la mort dans la Tour 1

Devant cette réalité extrême, Rivera a pris la décision de sauver le chien. Il libéra alors la sangle et lui ordonna de partir sans lui. Cependant, Salty est vite retourné auprès de son maître bien-aimé.

C’est ainsi que petit à petit, au milieu du chaos engendré par cette étrange situation — un avion s’écrasant sur un édifice — les deux hommes ont réussi à descendre les 70 étages et à quitter l’endroit.

Cette épreuve a duré plus d’une heure. Lorsque l’homme et le chien-guide atteignirent enfin la rue, l’animal parvint rapidement à se frayer un chemin et conduisit son propriétaire dans un endroit plus sûr. Quelques minutes plus tard, la tour s’était effondrée.

Un chien-guide qui accompagnait toujours son maître

un labrador guide

« À ce moment-là, je savais que Salty m’aimait autant que je l’aimais », se souvient Rivera, qui avait 44 ans en 2001. La fidélité de son chien-guide a permis à l’homme de poursuivre sa vie de famille. Il a pu ainsi profiter de ses petites-filles, nées peu après l’incident.

Quant à Salty, il a continué à accompagner l’ingénieur non-voyant un peu plus longtemps. Le chien est mort en 2008. Mais avant cela, il a été reconnu à plusieurs reprises pour son attitude héroïque.

Parmi les récompenses reçues, la médaille Dickin se distingue. Ce prix est remis par la People’s Dispensary for Sick Animals Veterinary Association.

Le chien-guide de Rivera avait été dressé en 1998 par la Guiding Eyes for the Blind Foundation of Yorktown Heights, New York.

Les chiens, ces êtres qui font tant pour nous

De plus, il ne faut pas oublier qu’après le terrible incident des tours jumelles, les chiens sont devenus indispensables au sauvetage des victimes ensevelies sous les décombres.

Mais, dans l’histoire qui nous préoccupe, c’est l’amour et la fidélité d’un chien-guide qui ont permis à un aveugle de survivre à cette terrible situation.

Cependant, Salty n’était pas le seul chien-guide présent dans les bâtiments touchés par les avions du 11 septembre. Tout comme Roselle. La chienne accompagnait son propriétaire aveugle, Michael Hingson, au 78e étage de la même tour. Mais ce noble animal, un Labrador, n’a pas seulement conduit son maître à la sortie en toute sécurité. Il a aidé 30 autres personnes à s’échapper de cet enfer.

Source principale de l’image : www.abc.es