Le collier anti-aboiements : tout ce que vous devez avoir

11 avril 2019
Les colliers anti-aboiements constituent l’une des options dont disposent les propriétaires pour faire face à ce problème, mais ils ne sont pas vraiment recommandés...

Nous considérons les chiens comme les animaux de compagnie les plus loyaux et les plus nobles. Malgré leurs nombreuses qualités, ils possèdent également certains aspects qui peuvent être ennuyeux. Les aboiements constituent probablement le trait le plus gênant de ces incroyables compagnons. Le collier anti-aboiements constitue alors une des solutions offertes pour remédier à ce problème.

Le collier anti-aboiements : de quoi s’agit-il ?

Il s’agit d’un système créé pour empêcher les aboiements du chien. Le collier anti-aboiement fonctionne de la manière suivante : il s’agit d’un collier récepteur qui se place sur le cou de l’animal. 

Le récepteur capte les mouvements de la gorge du chien et, en fonction du type de collier, agit de manière concrète. La gorge est l’une des régions les plus délicates des chiens. Les conséquences que peuvent générer ce type de systèmes sont dès lors complexes.

collier anti-aboiements

Les types de collier anti-aboiements

Il existe différents types de colliers anti-aboiements, dont les plus utilisés sont les suivants :

Collier anti-aboiement avec spray

Le collier anti-aboiements avec spray se place autour du cou de l’animal. Au moment où il aboie, le microphone capte l’aboiement et envoie un signal. Le signal active la libération du spray qui se trouve sous le museau de l’animal. Cela provoque une réaction de surprise chez le chien, qui réagit à travers quatre sens : l’ouïe, la vue, le toucher et l’odorat.

Différentes études ont conclu que les aboiements disparaissent partiellement dans environ 28% des cas et totalement dans 70% des cas. Ce collier anti-aboiements est le moins dommageable de tous ceux qui existent. Il ne provoque pas d’effets directs sur le corps de l’animal. Il pulvérise simplement un liquide inoffensif. Par exemple, une option est un collier avec un spray contenant de la citronnelle, dont l’odeur ne résulte pas très agréable au chien.

Le collier électrique

Le fonctionnement du collier électrique anti-aboiements est similaire à celui du collier avec spray, sauf qu’il n’affecte que le sens du toucher de l’animal. Au moment où ce dernier aboie, le collier émet une décharge électrostatique, qui constitue une punition à l’action de l’animal.

Si vous choisissez cette option, rappelez-vous que le collier devrait émettre des décharges réglables. En effet, chaque chien possède une sensibilité différente, de même que les humains.

collier anti-aboiements

 

L’émission de décharge a tendance à être automatique et varie en fonction de l’intensité et de la fréquence des aboiements. Il est donc essentiel que le collier anti-aboiements soit réglable. Nous recommandons également de ne pas laisser le collier de façon continue au chien. Les électrodes peuvent en effet provoquer une nécrose de la peau du chien. 

Les limites d’efficacité

Tous les colliers anti-aboiements présentent une limite d’efficacité. Il est donc nécessaire de traiter la cause de l’aboiement pour le faire disparaître. Sinon, seule la conséquence sera prise en compte, mais le problème ne sera pas résolu.

Certains animaux cessent d’aboyer, mais comme échappatoire, ont tendance à détruire l’environnement, à satisfaire leurs besoins dans différents endroits ou même à s’auto-mutiler.

Identification de la cause des aboiements

Avant d’envisager d’utiliser cette option, il est nécessaire de préalablement identifier la cause de l’aboiement. Les chiens aboient en effet dans le but d’exprimer différentes humeurs : joie, excitation, inquiétude, etc. Le but d’aboyer est toujours d’exprimer un message. Certains spécialistes les considèrent comme des « soupapes de sécurité pour soulager le stress et l’ennui ».

Pour identifier la cause de l’aboiement du chien, voici un certain nombre de raisons pour lesquelles ce dernier peut aboyer :

  • L’ennui : le chien aboie pour attirer de la compagnie, en réaction au stress produit par la solitude
  • La vision : le chien aboiera s’il perçoit des personnes, d’autres chiens ou d’autres animaux qui lui semblent curieux, afin de communiquer avec ces derniers. Il peut également s’agir d’un moyen d’exprimer sa frustration
  • Les bruits : notre animal de compagnie est à même de capter n’importe quel type de bruit. Il y réagira dès lors de différentes manières. Si la porte s’ouvre et que ses maîtres entrent, il aboiera pour manifester sa joie.
  • L’attention : il veut être écouté, donc il fait le nécessaire pour être entendu.
  • Les comportements compulsifs : il est possible qu’il aboie lorsqu’il se sent mal à l’aise ou simplement parce qu’il s’est y est habitué.
  • La peur : la peur qu’ils peuvent ressentir quand ils sont seuls génère souvent des aboiements, destinés à les calmer.

Une autre raison est que le chien parle à ses maîtres en aboyant, comme moyen de s’exprimer.

Il convient de tirer une conclusion importante face à toutes les informations recueillies pour la rédaction de cet article. Ce système anti-aboiements n’est pas positif pour le chien. Il peut même entraîner une série de conséquences négatives. Il existe par ailleurs de nombreuses autres thérapies ou options que nous pouvons mettre en œuvre pour résoudre le problème des aboiements.

 

  • Desachy, F. (2009). Mi perro ladra mucho ¡Hay solución! (S. A. (10 de septiembre de 2009) DE VECCHI EDICIONES, Ed.). Retrieved from https://books.google.es/books?id=nmiKDwAAQBAJ&pg=PT50&dq=collar+antiladridos&hl=es&sa=X&ved=0ahUKEwiOop2R5eHgAhUQJhoKHfPsDTkQ6AEIKDAA#v=onepage&q=collar antiladridos&f=false
  • Sentelles, E. I. (2014). La regulación de los collares dañinos : avanzando en el bienestar canino, 1–3.