Est-ce la race qui détermine l’agressivité du chien ?

· 26 avril 2019
Peut-on partir du principe qu'un chien est plus ou moins agressif selon sa race ?

Beaucoup de personnes tremblent en entendant le mot pitbull ou boxer, pensant que tous les chiens de cette race sont agressifs. D’autres disent que les Chihuahuas sont plus agressifs que ces derniers, mais qu’en raison de leur taille, ils ne sont pas autant effrayants. La race détermine-t-elle l’agressivité du chien ? Nous dirions que non, mais voyons quelle conclusion tirer à ce sujet et pour quelles raisons.

De toute évidence, il existe deux partis sur cette question. Ceux qui ont un pitbull ou un boxeur vous diront qu’ils ne sont pas du tout agressifs. Ceux qui ont un chihuahua diront la même chose de leur chien. Pourquoi ? Parce que pour chacun, leur chien est le meilleur du monde. De plus, on pense que ce n’est pas la race, mais la personnalité et l’élevage de l’animal qui caractérise son caractère.

L’agressivité d’un chien ne vient pas de ses gènes

l'agressivité n'est pas liée à la race

Nous pouvons déjà affirmer que non, la race ne détermine pas l’agressivité d’un chien. Dans une étude de 4 000 chiens, parmi lesquels les races dites agressives telles que le pitbull et le rotweiller faisaient partie, on a enquêté sur le comportement canin que certains chiens présentaient dans 3 environnements différents. En famille, avec des étrangers et dans les limites de la maison.

Cette étude a conclu que l’agressivité n’est pas quelque chose d’intrinsèque chez l’animal. C’est plutôt un comportement qu’il apprend. De nombreux propriétaires de ces chiens, de type pitbull ou rotweiller, les adoptent pour qu’ils deviennent des chiens de garde. Ils pensent pouvoir apprendre au chien à les défendre. Jusqu’à ce qu’ils se rendent compte, lorsque l’animal est déjà adulte, qu’il ne sait pas faire la différence entre un voleur et un ami de la famille.

Cela génère chez l’animal des comportements agressifs qu’il est ensuite difficile d’éliminer. Les rotweiller ou pitbull qui n’étaient adoptés que comme animaux de compagnie sans avoir à être des chiens de garde présentaient un caractère calme et affectueux, comme tout autre chien.

Les chercheurs ont également examiné si la taille ou la force pouvaient éventuellement influer sur l’agressivité. Il était possible que les Pitbull et Rotweiller aient inconsciemment créé une sorte d’ego, leur faisant croire qu’ils étaient supérieurs et avaient droit à tout. Cette idée a été totalement écartée, aboutissant à la conclusion que la plupart du temps, l’agressivité est créée, avec ou sans volonté, par les propriétaires.

L’abus est une cause d’agressivité

Parfois, des propriétaires essaient d’aimer et de prendre soin de leur chien, mais cela ne fonctionne pas. Cela se produit lorsque l’on adopte des chiens à l’âge adulte. Cela peut à cause d’abus commis sur l’animal.

Quelle que soit la personnalité d’un chien, si celui-ci est maltraité, il réagira de manière agressive.

Les punitions éveillent aussi leur agressivité

punition et agressivité

La punition physique et émotionnelle est l’une des principales causes de l’agressivité chez le chien. Tout type de douleur auquel le chien est exposé le fera réagir de manière agressive pour se défendre.

Vouloir apprendre à notre chien à obéir à un ordre, à suivre un comportement ou autre chose ne devrait jamais être un motif de punition. Il est médicalement et scientifiquement prouvé que le renforcement positif est le meilleur moyen d’apprendre à un animal. Pour qu’il soit heureux et que nous le soyons aussi.

Le renforcement positif consiste plutôt à focaliser et à féliciter l’animal pour le positif plutôt qu’à regarder ce qu’il ne fait pas bien et réagir avec colère. Il faut penser qu’un chien est un être vivant et que, comme cela est valable pour nous, il aime être bien traité, avec amour et affection. De cette façon, il ne montrera jamais de signes de rébellion.

Ce qui doit être clair, c’est que la race ne détermine pas l’agressivité d’un chien. Cela est déterminé par leur éducation, leur environnement et ceux qui les entourent.