Chiens indépendants : comment les dresser ?

· 7 mars 2018

De nombreuses personnes dressent leurs chiens pour les rendre obéissants, pacifiques, sociables et adaptables. En haut de la liste des compétences à apprendre à son chien, nous trouvons : lui apprendre à faire ses besoins au bon endroit, à s’assoir et à faire des tours. Cependant, combien de maitres se soucient de dresser un chien indépendant?

En principe, toute formation ne dépend pas de l’animal qui la reçoit. Néanmoins, vous devez suivre des techniques, des conseils et des perspective afin que votre chien devienne de plus en plus autosuffisant chaque jour. Cela peut également être utile pour les chiens qui ne veulent pas écouter.

Jetez un coup d’œil à ces quelques conseils qui peuvent vous aider à apprendre à votre chien à être plus indépendant grâce à un dressage ciblé.

La socialisation est fondamentale

Le processus de sociabilisation de votre chien a lieu lorsqu’il est encore chiot. Pour être exacte, la période critique s’étend d’un mois et demi à 4 mois après la naissance. C’est à ce moment-là que vous devez mettre l’accent sur le dressage sous toutes ses formes. Vous devez tout aussi bien éviter d’être violent que d’être trop laxiste.

chien entrainé dans un centre de dressage

Cette période doit être basée sur la protection et les maitres doivent éviter de provoquer tout type de traumatisme qui peut, par la suite, affecter le chien. Une peur des voitures ou des actes de maltraitance de la part d’un enfant peuvent être déterminant pour le chien dans sa vie d’adulte.

Quoi qu’il en soit, l’apprentissage doit être protégé. Dans cette logique, les choses que vous lui apprenez doivent être claires et positives pour le chiot.

Le problème du dressage traditionnel

Les techniques les plus anciennes invitent le propriétaire d’un chien à éduquer son animal à l’âge adulte. Cependant, de nos jours, les méthodes évoluent et de nombreux spécialistes assurent que le dressage doit débuter assez tôt.

De plus, la vieille idée basée sur la domination et le contrôle strict du maitre sur son animal est controversée. Au lieu de ça, beaucoup pensent que l’apprentissage doit être guidé par la tolérance et le contrôle des facteurs externes.

Certains maitres ont l’habitude de recourir à des méthodes traditionnelles et extrêmement strictes. Bien sûr, ces derniers parviennent à avoir des chiens obéissants et soumis, mais par peur d’être punis. Leurs chiens ne sont donc pas indépendants.

Soyez le chef de votre animal

L’un des problèmes fondamentaux réside dans l’attitude des maitres eux-mêmes envers leurs animaux. En effet, certaines d’entre eux peuvent se montrer très violents ou irascibles, alors que d’autres transmettent leurs peurs à leur animal. Sans parler de ceux qui désespèrent en voyant leur chien qui n’obéit pas.

Ajoutez à cela le fait que certaines races ne sont pas très obéissantes. C’est notamment le cas des races suivantes : le basset hound, le shih tzu, le pékinois, le chow-chow, le basenji, le bouledogue, etc.

Pourquoi ces races sont-elles plus difficiles à dresser? La réponse est simple : il s’agit précisément de chiens indépendants, par opposition au reste de variations qui existent au sein de l’espèce.

Les chiens intelligents sont souvent plus difficiles

Ce phénomène est dû au fait que les races les mieux loties ont une personnalité assez forte. Par conséquent, lorsque vous tentez de modifier leurs codes de conduite, vous vous heurtez à une résistance difficile à surmonter.

En fait, ces chiens sont parfaitement conscients de ce qu’il se passe et de vos intentions. Ils sont perspicaces, sensibles et refusent de cesser d’être eux-mêmes, à la différences des autres chiens plus obéissantes et plus dépendants.

Dans ce cas, votre dressage doit être justifié et ciblé de manière intelligente. Les jeux, les récompenses, la communication et la patience sont des aspects que le maitre doit contrôler.

chien en train d'être dressé

La clé des chiens indépendants : la persévérance

Abandonner est aussi mal que de frapper ou de gronder un chien intelligent. Si vous voulez donner une leçon de vie à votre animal et que celui-ci résiste, vous ne pouvez pas baisser les bras et passer à autre chose. En effet, vous aurez alors échoué dans votre rôle de chef. Votre animal pensera alors qu’il a été plus fort que vous.

La constance est primordiale et nécessaire. Dès lors, avant d’entreprendre tout travail de dressage, vous devez d’abord bien réfléchir à ce que vous voulez lui apprendre et dans quel but. Vous devrez ensuite relever ce défi et rester constant.

Les chiens sont des animaux très intelligents qui vivent en fonction de leurs maitres, au-delà de ce qu’ils montrent à travers leurs agissements et leur personnalité. Par conséquent, lorsque quelque chose ne fonctionne pas, l’idéal est de modifier la méthode d’apprentissage et non pas le dressage.

La bonne nouvelles c’est que les apprentissages longs et rigoureux ne sont jamais oubliés. Un chien battu obéit à la peur. En revanche, un chien heureux, discipliné et avec de la personnalité est façonné par une grande intelligence humaine.