Éducation de base pour un chiot

· 21 février 2018

L’éducation de base d’un chiot devrait de préférence être dispensée pendant sa première année de vie. Plus tôt cela commence, mieux ce sera. Il n’aura pas le temps d’apprendre de mauvaises manières, car vous lui aurez tout enseigné.

Les chiens n’apprennent pas comme les humains. Ils ont besoin des directives de leur propriétaire pour savoir comment se comporter à l’intérieur et à l’extérieur de la maison. Un maître responsable doit en être conscient. Investissez donc le temps et la patience nécessaires pour que votre chiot apprenne.

Il est injuste de ne pas fournir une éducation de base à un chiot, puis de le punir pour avoir fait quelque chose de mal. Il ouvre simplement les yeux sur le monde, curieux et impulsif. C’est au propriétaire d’apprendre à le contrôler.

Début de l’éducation de base pour un chiot

Si le chiot a moins de trois mois, un seul membre de la famille devrait idéalement s’occuper de son éducation. Après cet âge, il pourra recevoir des instructions de plusieurs personnes.

un  chien mord le jean d'une jeune femme

La première chose à faire est de choisir un endroit pour qu’il dorme. Dans le cadre de l’éducation de base d’un chiot, il est essentiel qu’il identifie son espace. Celui-ci devrait être confortable, et le chien doit apprendre que c’est à cet endroit-là qu’il doit se reposer.

Il est très important de lui donner un nom et qu’il puisse le reconnaître. La meilleure chose est un nom court, donc il pourra le mémoriser sans trop de difficultés. Au début, vous devriez prononcer son nom lentement et l’encourager à venir chaque fois que vous l’appelez.

Le chiot doit apprendre le sens du mot « non ».Il doit être prononcé fermement, mais pas crié ou intimidé. Il comprendra que « non » signifie interdiction. Cela conduira à des progrès significatifs dans son éducation de base.

Apprenez-lui à aller aux toilettes

Lui apprendre à déféquer et à uriner selon les règles de la famille est l’un des plus grands casse-têtes pour de nombreux propriétaires. Il n’est pourtant pas si difficile de les former dès leur plus jeune âge.

L’une des méthodes les plus appropriées est de sortir le chiot toutes les deux heures à l’endroit où il doit faire ses besoins. S’il le fait, félicitez-le et donnez-lui une récompense, qui peut être de la nourriture ou un jouet. L’important, c’est qu’il interprète qu’il a fait quelque chose de bien et qu’il soit récompensé.

Les chiots défèquent normalement dans l’heure qui suit un repas. C’est le moment de les faire sortir. S’ils urinent ou défèquent dans un endroit où ils ne devraient pas uriner, on devrait leur dire « Non ».

Il est conseillé d’enlever l’eau une heure avant le coucher du chiot. Si le propriétaire est constant et s’efforce de faire respecter ces mesures simples, l’éducation de base du chiot dans ce cas particulier devrait être achevée en 6 ou 7 jours.

Autres mesures éducatives

Il y a de nombreux facteurs à considérer dans l’éducation de base pour un chiot.Quelques-uns des plus importants, en plus de ceux déjà mentionnés, sont les suivants :

  • La nourriture devrait être donnée à des heures fixes, et il faudrait toujours qu’il mange après le propriétaire pour qu’il comprenne « qui est le patron ».
  • Il ne devrait pas rester seul longtemps. Cela doit se faire progressivement : d’abord pour de courtes périodes, qui augmentent ensuite progressivement.
  • Il est pratique de faire des promenades à l’intérieur de la maison avec le collier. Le chiot doit aller à côté du propriétaire et s’arrêter quand le propriétaire s’arrête. Il devrait être récompensé lorsque vous observez ce comportement.
  • La socialisation est l’un des aspects clés.
  • Ne jamais attacher ou menacer avec le collier. Cela devrait être synonyme de plaisir. C’est une sorte de cordon ombilical avec le propriétaire.
  • Si le chiot tire sur la laisse, dites simplement « non »et changez de direction pour qu’il comprenne qui est le patron.
  • Ne jamais vacciner, punir ou guérir le chiot lorsqu’il est endormi.
une fille indique "non" du doigt à son chien

Les ordres doivent être donnés de manière claire et simple. De cette façon, le chiot les comprendra plus facilement. Il est recommandé d’utiliser toujours le même ton, en évitant de crier ou de bavarder quand on donne une indication.

Il est promordial que les ordres soient vraiment cohérents. Les ordres contradictoires ne font que rendre le chiot confus et lui donner l’impression qu’il n’y a pas ou peu d’authorité.