3 secrets pour éduquer un chiot

17 avril 2018
Éduquer un chiot est très important car c'est la seule façon de garantir une cohabitation saine avec lui. L'éducation d'un chien va bien au-delà du fait de s'asseoir ou donner la patte, ceci est plus de l'ordre du dressage.

Le secret d’une bonne éducation réside dans le fait qu’il puisse se plier aux règles de votre foyer. Prenez en compte des aspects comme l’espace, ce qu’il peut faire à la maison et où, comprendre son rôle dans la hiérarchie du foyer. Il faudra également qu’il puisse partager son espace avec d’autres animaux ou d’autres compagnons à la maison.

Vous pouvez éviter la majorité des problèmes de comportement que peuvent développer les chiens, comme l’agressivité, l’anxiété, le stress à travers l’introduction de trois éléments clés dans le processus d’éducation d’un chiot.

une famille et ses deux labradors sur la plage

Voici une idée avec laquelle se battent beaucoup d’amoureux des chiens, surtout ceux qui ont tendance à les humaniser. Pourtant, c’est absolument nécessaire pour parvenir à une cohabitation adéquate au sein du foyer, que les chiens assument un rôle de soumission dans la hiérarchie familiale. La raison en est très simple, de cette façon vous évitez qu’il ne commence une bataille pour le pouvoir.

Éduquer un chiot, reconnaissance de la hiérarchie

Une chose qui n’a pas disparu des codes canins est le sentiment d’appartenance à une meute. De sa naissance (dans la portée dont la mère est le leader) jusqu’à ce qu’il arrive chez vous le chiot est soumis à une hiérarchie. Par conséquent  il devra comprendre que chez vous le leader ou alpha c’est vous.

Mais quel est le problème avec un chiot qui se prend pour le mâle alpha ?

Les chiens qui se prennent pour le leader d’une meute (qui vous inclut vous et les membres de votre famille) ont la responsabilité de ce groupe. Ils devront par conséquent protéger ses membres et leur territoire (votre maison). Mais aussi en plus d’en être le gestionnaire, tenir les rênes et le maintenir à l’abri des indésirables.

Les chiens sont des animaux puissants et c’est une chose que beaucoup ne comprennent pas. Précisément parce que le processus de domestication a abouti à ce qu’ils n’aient pas une attitude de soumission. Ils assimilent les humains à des membres de plus haut rang dans la hiérarchie. En conséquence, leur comportement s’adapteraà ce qui leur sera autorisé dans la hiérarchie. Un chien désorienté est tout bonnement une bombe à retardement.

Si votre chien grogne sur vous, vous attaque, urine ou défèque dans des espaces inadéquats ou qu’il se montre excessivement nerveux en présence d’autres personnes à la maison, vous êtes sans doute face à un problème de confusion dans les rôles hiérarchiques.

Un espace pour chaque chose 

une femme indique non de la main à son chien

Chaque chose à sa place et chaque chose en son temps. Les chiots doivent connaître les lieux de la maison auxquels ils ont accès, ce qu’ils ont le droit de prendre (jouets, nourriture, etc.), quels objets ils peuvent utiliser (lits, canapés, assiettes), où faire leurs besoins ou s’ils doivent attendre pour les faire à l’extérieur pendant la promenade. Ce sont des choses qui demandent de la patience et de l’entraînement. Cependant ces règles vous faciliteront beaucoup les choses, en plus de leur éviter des accidents.

Par exemple si votre chien n’a pas appris à attendre que vous ne lui donniez à manger, et qu’il mange tout ce qu’il trouve à portée il aura plus de risque de s’empoisonner, ou de finir par mordre des choses dangereuses, comme des câbles.

Ceci est en lien direct avec le point précédent. En effet si votre chien vous respecte comme leader du groupe il respectera les limites que vous poserez. Aidez-le un peu, ne laissez pas à sa portée des les choses que vous ne voulez pas le voir mettre en morceaux, du moins tant qu’il apprend à ne pas le faire.

Éduquer un chiot, socialisation 

Un chien en contact avec d’autres animaux et personnes sera beaucoup plus équilibré. Une fois son carnet de vaccins complet habituez-le à se trouver en compagnie des autres, laissez-le voir d’autres animaux de compagnie, et invitez des amis et leurs animaux à la maison. Il pourra s’adapter à les voir à l’intérieur et à l’extérieur de son territoire ; vous éviterez alors toute agressivité et nervosité.

Gardez à l’esprit qu’une partie du processus de socialisation consiste à habituer le chien à rester seul.  C’est une chose qu’il faut faire progressivement, sur de brèves périodes au début et rallonger ces moments pour que le chien ne se sente pas abandonné.