Le mérou goliath : caractéristiques et habitat

24 septembre 2019
Le mérou goliath se distingue par sa maturité sexuelle en tant que femelle et par les différentes phases de sa vie en tant que mâle.

Le mérou goliath, scientifiquement appelé Epinephelus itajara, est une espèce de mérou caractérisée par ses grandes dimensions. La plupart des spécimens se trouvent sur les côtes du continent américain, bien qu’on en ait également observé dans le nord de l’Afrique.

En plus du mérou goliath, ce poisson reçoit plusieurs noms communs, comme le mérou chernan ou le mérou guasa, parmi de nombreux autres surnoms locaux. Historiquement, sa taille l’a rendu populaire parmi les pêcheurs et les commerçants jusqu’à devenir l’objet d’attractions. Par ailleurs, sa chair se distingue par sa valeur nutritionnelle ainsi que son goût agréable au palais, semblable à celle du mérou commun.

Morphologie et comportement du mérou goliath

Cet animal est l’un des poissons les plus grands de l’océan Atlantique. En effet, il peut dépasser les 2 mètres et les 300 kilos. Il dispose d’un corps robuste et allongé, avec une large tête dans laquelle ses petits yeux contrastent. Ses nageoires pectorales et caudales arrondies sont plus petites que les nageoires pelviennes et la nageoire dorsale. De plus, cette dernière se distingue par son revêtement d’écailles et sa peau grasse.

Sa coloration jaunâtre, grisâtre ou verdâtre avec de petites taches l’aide à se fondre dans son environnement. Normalement, ces nuances ont tendance à être plus modérées au fur et à mesure que l’animal grandit. Quant à eux, les plus jeunes peuvent présenter un motif linéaire et rougeâtre.

Un mérou goliath avec la bouche ouverte

L’alimentation du mérou goliath se compose principalement de crustacés, de poissons, de poulpes et même de jeunes tortues. C’est pour cette raison qu’il possède 3 ou 5 rangées de dents sur la mâchoire inférieure. Celles-ci, en particulier les incisives, se caractérisent par leur faible développement. Cela permet de les différencier des autres types de mérous géants.

En général, l’embuscade est la principale façon d’attraper les proies. En effet, le mérou goliath a tendance à se cacher parmi les récifs en attendant le passage de la proie idéale. Il est célèbre également pour se cacher des prédateurs comme le maquereau roi, les murènes, le requin-taupe ou le grand requin marteau.

D’un point de vue reproductif, le mérou goliath a la particularité d’être hermaphrodite protogyneCela signifie qu’il mûrit tout d’abord sexuellement en tant que femelle et, qu’avec l’âge, il devient mâle.

Pendant sa condition de femelle, il libère les oeufs. Tandis que les mâles produisent les spermatozoïdes. Après la fécondation, ces oeufs sont dispersés par les courants de l’eau, ce qui leur donne le nom de pélagiques.

Un mérou goliath dans les fonds marins

Habitat et état de conservation

La plupart des populations de mérou goliath se trouvent dans les eaux peu profondes, à proximité des zones rocheuses, avec du corail et de la vase. Leur relative proximité de la côté peut faciliter leur capture. Toutefois, ils ont tendance à se cacher dans de petites grottes où ils adoptent un comportement très territorial et solitaire.

Leur localisation géographique est excellente sur la côté est américaine, depuis la Floride jusqu’au sud du Brésil, en passant par la mer des Caraïbes. Cependant, ils se répartissent également sur la côté ouest du Pacifique, de la Californie au Pérou. D’autre part, il faut mentionner la présence de certains spécimens sur les côtes africaines depuis le Sénégal jusqu’au Congo. Il a été observé de rares fois près des Îles Canaries.

La grande taille de ce poisson, ainsi que sa grande valeur gastronomique, en font une espèce très recherchée par les pêcheurs. Par ailleurs, sa croissance lente et son faible taux de reproduction le rendent très vulnérable à l’extinction.

En effet, l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) le considère comme vulnérable en argumentant que sa population a été réduite de 80% ces 10 dernières années.

 

 

  • Robins, R.H. (S.f). Florida Museum. Epinephelus itajara. Recuperado de https://www.floridamuseum.ufl.edu/discover-fish/species-profiles/epinephelus-itajara/
  • Ministerio de Agricultura y Ganadería de Ecuador. El pez guato es uno de los más grandes de la costa del Pacífico. (S.f). Recuperado de https://www.agricultura.gob.ec/el-pez-guato-es-uno-de-los-mas-grandes-de-la-costa-del-pacifico/