La morue commune : caractéristiques et reproduction

30 décembre, 2019
La morue commune vit dans les eaux glacées de l'océan Atlantique. Ce prédateur des fonds marins peut mesurer jusqu'à deux mètres de long et vivre plus de vingt ans.
 

La morue commune est un animal marin que l’on connaît aussi sous le nom de morue de l’Atlantique ou morue franche. Elle se concentre sur les côtes du nord-ouest de l’Amérique du Nord et du Groenland. On peut aussi la retrouver dans les eaux de l’océan Atlantique, près de l’Islande et dans la mer du Nord.

Il est utile de signaler que les morues de l’Atlantique peuvent vivre plus de vingt ans dans leur habitat naturel. Par ailleurs, la taille moyenne d’une morue adulte est de 130 cm. Certains exemplaires peuvent cependant mesurer jusqu’à deux mètres de long.

L’une des caractéristiques les plus significatives de la morue commune est la disposition de ses nageoires dorsales. Cet animal est l’un des rares, dans l’océan, à posséder trois nageoires dorsales et deux nageoires anales. Cette disposition lui permet d’effectuer des mouvements stables et précis, nécessaires dans les régions où elle vit.

Même si elles font partie de la même espèce, toutes les morues n’ont pas la même couleur. La morue commune qui vit dans des eaux ayant une plus grande quantité d’algues a généralement une couleur qui varie entre le rouge sableux et le gris verdâtre.

Par ailleurs, la morue commune qui habite dans les fonds océaniques, à une plus grande profondeur et dans des eaux plus froides, a habituellement une couleur gris pâle. Dans tous les cas, les morues présentent une coloration plus obscure au niveau du dos ; leur ventre est généralement pâle.

 
Une morue commune

La morue commune vit, en général, à proximité des fonds océaniques et dans divers habitats. De la côte jusqu’à la plateforme continentale, cet animal peut aller jusqu’à 600 mètres de profondeur dans les eaux côtières. Les morues vivent aussi en mer ouverte, dans des eaux avec une température comprise entre 0 et 20°C.

La morue commune atteint son âge de reproduction entre deux et trois ans. Cependant, les populations qui vivent plus au nord atteignent cette maturité sexuelle entre cinq et sept ans. Selon certaines études, les morues atteignent leur maturité sexuelle beaucoup plus tôt qu’il y a 50 ans. Leur taille s’est aussi considérablement réduite.

Habitudes de reproduction

Il n’existe pas beaucoup d’informations sur le comportement reproductif de la morue commune. Jusqu’à aujourd’hui, les données réunies par les chercheurs montrent un comportement qui est loin d’être uniforme chez les différentes communautés de morues.

Une caractéristique commune dans le comportement de reproduction de toutes ces communautés est la production de son de la part des mâles. Pour réussir à émettre des sons, les morues possèdent des « muscles à percussion » très puissants situés près de la vessie natatoire. Même si ces muscles existent aussi bien chez les mâles que chez les femelles, seuls les mâles les utilisent à des fins reproductives.

 

L’étude de ces schémas sonores a permis aux chercheurs de déterminer que les mâles avec des sons plus puissants étaient généralement ceux qui réussissaient à s’accoupler. Plus le poisson est grand, plus ses muscles à percussion sont grands et puissants : les mâles sont donc plus attirants.

Une morue commune de l'Atlantique

Selon une étude sur le comportement de la morue commune, les femelles sont celles qui choisissent leur mâle au moment de la période d’accouplement. C’est pour cette raison que les mâles ont tendance à nager en cercle autour des femelles en émettant leurs sons. Ils font également preuve de comportements agressifs entre eux pour démontrer leur supériorité.

Malheureusement, l’impact de l’homme sur l’océan semble avoir gravement affecté les populations de morues. La pollution sonore produite par l’exploitation des fonds marins empêche le développement adéquat des schémas sonores des morues. Par conséquent, les schémas de reproduction ont été fortement déséquilibrés au cours de ces dernières années.

La migration de la morue commune

Les morues sont des animaux migratoires qui se déplacent vers des eaux chaudes lorsque la période de reproduction commence. Même si une morue commune peut se reproduire à n’importe quel moment de l’année, elle le fait généralement dans des eaux plus chaudes à la fin de l’hiver et au début du printemps.

 

Les communautés de morue commune s’organisent de façon hiérarchique, en fonction de leur taille, qui est généralement associée à leur âge. Les plus grandes communautés ont généralement des leaders qui guident la route migratoire. Certains biologistes ont suggéré que les morues les plus jeunes apprenaient les routes migratoires à travers les poissons les plus vieux.

Ils sont parvenus à cette conclusion après avoir observé des communautés qui avaient perdu la majeure partie de leurs poissons les plus âgés et, par conséquent, leurs leaders. Dans ces communautés, les routes migratoires ont changé de façon conséquente.

 

Rowe, S., & Hutchings, J. A. (2004). The function of sound production by Atlantic cod as inferred from patterns of variation in drumming muscle mass. Canadian Journal of Zoology, 82(9), 1391-1398.

Committee on the Status of Endangered Wildlife in Canada (2003). Assessment and Update Report on Gadus Morhua (Atlantic Cod). xi + 76pp. Ottawa: COSEWIC.

Fahay, M. P., Berrien, P. L., Johnson, D. L., & Morse, W. W. (1999). Atlantic Cod, Gadus morhua, Life History and Habitat Characteristics. National Oceanic and Atmospheric Administration Technical Memorandum NMFS-NE-124.