La pie-grièche grise : un oiseau carnassier

30 août 2019
Le comportement de la pie-grièche grise en fait l'un des oiseaux les plus surprenants que nous pouvons observer. En effet, sa biologie ne laisse personne indifférent.

La pie-grièche grise (Lanius Excubitor) est l’un des oiseaux les plus curieux que l’on peut trouver dans la péninsule ibérique. Très peu connu, le comportement de cet oiseau est unique.

Qui sont les pies-grièches ?

Toutes les pies-grièches se caractérisent par la même chose : bien qu’elles soient de petits oiseaux aux membres minces, elles possèdent un bec qui rappelle celui des rapaces, comme si elles chassaient des animaux.

Et cela est logique. La pie-grièche est effectivement un petit oiseau qui chasse des insectes. Mais sa particularité réside dans sa façon de chasser les petits vertébrés. Les rongeurs, les lézards ou autres oiseaux peuvent être la proie de la pie-grièche, connue également sous le nom de bourreau. Mais comment fait-elle ?

Les pies-grièches appartiennent à la famille des Laniidaeet vivent en Afrique, en Asie et en Europe. Il existe aussi des espèces qui se reproduisent en Amérique du Nord, mais pas en Australie ni dans le sud du continent américain.

Caractéristiques de la pie-grièche grise

Concrètement, la grande pie-grièche grise est emblématique de l’Espagne. Il s’agit d’un oiseau sédentaire, fréquent dans les zones sèches et les environnements ouverts comme les Îles Canaries ou le versant méditerranéen.

Une pie-grièche grise sur une branche d'arbre

Cet oiseau est très facile à reconnaître. Donc, si vous aimez observer la faune sauvage, c’est un bon animal pour commencer. En effet, il s’agit d’un petit oiseau, corpulent et à longue queue. Il se caractérise non seulement par son bec, mais également par un masque noir sur sa tête.

Les ailes de la pie-grièche grise sont noires, avec une grande tache blanche. Une grande partie du corps, cependant, est de couleur grisâtre et donc facilement reconnaissable.

Cet oiseau mesure à peine 25 centimètres, alors que son envergure dépasse largement les 30 centimètres. Son chant est métallique, puissant et très varié puisque cet animal peut imiter d’autres oiseaux.

Comportement de la pie-grièche grise

La chose la plus curieuse à propos de la pie-grièche grise est son comportement. Cet animal, après avoir chassé sa proie, l’empale sur des plantes épineuses ou même sur les fils barbelés. Grâce à cela, il peut les déchirer avec des mouvements secs et brusques, d’où son surnom de bourreau.

Une pie-grièche grise en train de manger sa proie

L’intelligence des oiseaux est mise à l’épreuve avec la pie-grièche grise qui a tendance à chasser à l’affût, en surveillant de haut sur les fils électriques ou les branches d’arbres. Ensuite, la pie-grièche empale ses proies sur des branches épineuses de prunellier, d’aubépine monogyne et autres plantes. 

En ce qui concerne sa reproduction, en Espagne elle commence généralement en mars bien qu’elle ait lieu plus tôt en Afrique ou aux Îles Canaries. Cet oiseau réalise des nids dans des arbres épineux, où il pond jusqu’à 7 oeufs blancs mouchetés dont les oisillons sortent 2 semaines plus tard.

Il est important de signaler que, bien qu’elle ne soit pas en danger d’extinctionla pie-grièche est considérée comme « presque menacée » par le Livre Rouge des oiseaux en Espagne.

Habitat de la pie-grièche grise

La pie-grièche grise compte plusieurs sous-espèces et c’est un oiseau plutôt rare. En Europe, par exemple, elle peut être observée seulement dans le sud de la France, au Portugal et en Espagne. Les Îles Canaries et le nord de l’Afrique font également partie de son habitat, tout comme une partie de l’Asie.

La pie-grièche grise vit dans des zones ouvertes. On la trouve souvent perchée sur les câbles et autres structures. Par ailleurs, on peut l’observer également dans les fourrés, les prairies et les cultures comme les champs d’amandiers ou d’oliviers.

Quant à sa présence en Espagne, on ne la trouve que dans le versant de Cantabrie. Dans le sud-ouest de l’Europe, on estime qu’il existe plus de 500 000 spécimens, même s’ils semblent en voie d’extinction.