Découvrez l’histoire du mastodonte

15 août 2019
Un animal gigantesque a occupé la planète il y a environ 20 millions d'années ; il s'agit du mastodonte.

Il y a environ 20 millions d’années, un parent éloigné des éléphants actuels se promenait sur la terre. On le confondait souvent avec le mammouth mais l’histoire du mastodonte prend un autre chemin. Vous trouverez tous les détails sur ce géant dans notre article.

Histoire évolutive du mastodonte

Afin de connaître l’origine des créatures qui ont vécu il y a bien longtemps, les fossiles constituent le plus d’informations. Grâce à eux, on pense que les premiers mastodontes sont apparus il y a entre 20 et 27 millions d’années, dans la période connue sous le nom d’Oligocène. Cette origine est antérieure à celle des mammouths, les autres géants laineux préhistoriques.

Les premières régions comportant des indices sur ces animaux correspondent au lieu géographique que nous connaissons aujourd’hui comme l’Eurasie, le supercontinent formé par l’Europe et l’Asie. A partir de là, les preuves fossiles indiquent qu’ils se sont étendus jusqu’en Afrique et en Amérique.

On pense que le mastodonte vivait dans ces régions durant tout le Pléistocène -il y a 2,5 millions d’années- et une partie de l’Holocène. Cela comprend l’échelle de temps qui s’étend jusqu’à nos jours.

Le schéma d'un squelette de mastodonte

A quel moment et pourquoi a-t-il disparu ?

L’extinction de ces animaux fait toujours l’objet de discussions au sein de la communauté scientifique. Bien qu’il existe un consensus sur le moment où ils ont disparu -il y a entre 10 000 et 8000 années, lorsque la dernière glaciation s’est produite- la raison n’est pas encore claire.

Au départ, on pensait que la pression exercée par la chasse des premiers humains était grandement liée à leur disparition. Néanmoins, certaines recherches récentes suggèrent que, dans certaines régions arctiques, le mastodonte était déjà en voie d’extinction avant l’arrivée de nos prédécesseurs. 

Par ailleurs, il existe une autre série de facteurs qui ont eu une influence directe sur l’extinction de cet animal : le changement climatique, ayant pour conséquence la réduction de l’habitat du mastodonte. De plus, la tuberculose a probablement un lien avec sa disparition, selon des études récentes.

A quoi ressemblait le mastodonte ?

Son nom seul évoque déjà un animal gigantesque. Mais il faut souligner que, malgré son envergure -entre 2 et 4 mètres de hauteur et environ 6 tonnes de poids- il était légèrement plus petit que le mammouth et plus semblable aux éléphants d’aujourd’hui. Il est important de rappeler que le mastodonte et le mammouth sont deux espèces différentes. Même s’ils appartiennent tous les deux à l’ordre des Proboscidiens.

Le corps du mastodonte était recouvert d’un double pelage dense, idéal pour l’environnement glacial dans lequel il vivait. Quant à sa tête, elle était légèrement plus plate que celle du mammouth, avec de longues défenses courbées sur la mâchoire supérieure. On pense que les mâles possédaient également des défenses sur la mâchoire inférieure. Leurs pattes étaient aussi plus courtes et robustes que celles du mammouth.

Le mammouth et le mastodonte sont deux espèces différentes

La plus grande différence se trouve dans leur alimentation et, par conséquent, dans leurs dents. Les deux espèces étaient herbivores mais leur façon de s’alimenter était distincte. En effet, les mammouths disposaient de molaires simples semblables à celles des éléphants que nous connaissons. Celles-ci étaient idéales pour se nourrir de feuilles et d’herbe.

Toutefois, les molaires spécifiques du mastodonte en forme de cuspide, ainsi que ses défenses, lui permettait également d’arracher des branches et des fragments de troncs, qu’il mangeait plus tard.

 

 

  • Mothé, D., AviLLA, L. S., ZhAo, D., Xie, G., & Sun, B. (2016). A new Mammutidae (Proboscidea, Mammalia) from the Late Miocene of Gansu Province, China. Anais da Academia Brasileira de Ciências88(1), 65-74.

 

  • Rohland, N., Reich, D., Mallick, S., Meyer, M., Green, R. E., Georgiadis, N. J., … & Hofreiter, M. (2010). Genomic DNA sequences from mastodon and woolly mammoth reveal deep speciation of forest and savanna elephants. PLoS biology8(12), e1000564.