Règles à garder à l’esprit à propos de notre animal de compagnie dans un espace commun

9 octobre 2019
Pour que vos voisins ne vous ennuient pas parce que vous avez un chien, il y a certaines recommandations qu'il vaut mieux suivre.

Avoir un chien ou tout autre animal domestique chez nous est un droit que personne ne peut nous refuser. Cependant, nous devons également être conscients du fait qu’il existe certaines règles de coexistence dans un espace commun. Et nous devons nous y tenir si nous ne voulons pas avoir de problèmes. Non seulement avec nos voisins, mais aussi avec la loi.

Nous vous rappelons quelles sont ces règles et comment vous pouvez éviter les problèmes en les respectant.

Règles pour avoir un animal de compagnie dans un espace commun

Ce sont les principales causes de plaintes des voisins envers ceux qui ont des animaux domestiques :

Les règles à respecter avec son chien dans un espace commun

  • Bruits : les aboiements sont agaçants lorsqu’ils sont continus et sans cause apparente. Si votre chien aboie sans raison et qu’il le fait encore plus lorsque vous n’êtes pas à la maison, vous devrez comprendre, même si cela vous dérange, que les voisins s’en plaignent
  • Espaces de promenade : souvent, beaucoup de personnes pensent que les animaux domestiques peuvent marcher avec eux dans les parties communes du bâtiment. Ce n’est pas vrai et c’est également punissable par la loi. Ce n’est pas un endroit approprié et cela peut entraîner de graves problèmes de santé. En effet, il y a des copropriétés qui interdisent même la présence d’animaux dans le bâtiment, ce que la loi leur donne le plein droit de décider. Par conséquent, chaque copropriété déterminera quels sont les espaces communs dans lesquels l’animal peut ou non circuler. Mais soyons conscients qu’il ne faut pas être extrêmement strict, car l’animal doit pouvoir se déplacer de son appartement à la porte de l’immeuble
  • Règles dans les espaces communs : dans ce cas, la communauté déterminera également ses propres règles. C’est-à-dire que vous puissiez ou non accompagner les chiens en liberté dans les parties communes ou qu’ils doivent ou non porter une muselière. Parfois, elles peuvent même interdire à l’animal de monter dans l’ascenseur. Si vous envisagez de déménager, nous vous recommandons de vous informer de toutes les règles que votre nouvelle communauté a définies en matière d’animaux de compagnie
  • Documentation : avant d’avoir un animal de compagnie dans une communauté de voisins, vous devez savoir que votre chien doit être enregistré, vacciné et que sa puce doit être mise à jour
  • Bruits la nuit : dans de nombreuses copropriétés, les voisins ferment les yeux sur le bruit de la journée. Mais quand arrive la nuit, ils sont plus stricts. Et c’est compréhensible. Vous devez faire tout votre possible pour éviter que votre chien ne les dérange la nuit.

Comment entretenir une bonne coexistence entre mon animal de compagnie et la communauté des voisins

Dans un espace commun, tenez votre chien en laisse

La meilleure chose à faire pour une bonne coexistence consiste à être prêt à céder. Mais aussi à accepter les règles établies par la communauté de voisinage.

Si vous allez déménager, cherchez le président de la copropriété. Ensuite, demandez-lui quelles sont les règles que vous devriez garder à l’esprit concernant la propriété d’un animal de compagnie dans cette copropriété en particulier. Analysez-les attentivement et réfléchissez à la situation pour votre chien.

Vous réaliserez peut-être que votre chien aboie sans raison ou que vous avez l’habitude de le laisser se déplacer librement. Si ce sont des choses que la communauté ne permet pas, attachez votre chien en laisse, et vous pourrez le laisser aller. Et s’il aboie sans raison, vous devez lui apprendre à ne pas le faire. Faites-le même si cela implique une formation dispensée par un professionnel.

Évitez que votre chien ne fasse ses besoins dans les parties communes. Et s’il le fait pour une raison quelconque, vous devriez être disposé à nettoyer vous-même rapidement et à demander pardon si nécessaire.

Si les voisins voient que vous êtes prêt à céder et que tout se passe bien, ils seront également plus disposés à céder. En outre, ils peuvent négliger des détails qu’ils ne négligeraient pas autrement. Rappelez-vous que pour une bonne coexistence, que ce soit dans un espace commun à des voisins ou dans un autre domaine de la vie, rien ne vaut la conversation. Soyez aimables.