Pourquoi les chiens voient des portes invisibles

30 octobre 2019
Avez-vous déjà remarqué ce genre de réaction chez votre chien ?

Souvent, les animaux domestiques s’arrêtent devant la porte. Même si elle est ouverte, ils refusent de passer par là. Se pourrait-il qu’ils sentent quelque chose que nous ne pouvons pas identifier ? Voulez-vous savoir pourquoi les chiens voient les portes invisibles ? Dans cet article, nous vous en disons plus.

Les chiens voient-ils des portes invisibles ou y a-t-il autre chose ?

Certains chiens voient des portes invisibles

Selon les scientifiques, ce comportement canin est lié au processus de domestication que leurs ancêtres ont traversé et à la réalité physique. Sans cela, nous ne pourrions pas comprendre comment un animal aussi intelligent peut agir de la sorte.

Si vous avez un animal à la maison, vous avez probablement déjà vécu ou observé cette scène. L’animal reste assis ou debout devant la porte (ouverte) comme si du verre l’empêchait de se rendre de l’autre côté. Cet obstacle invisible ne peut être franchi que si le propriétaire le supprime. Même lorsque vous tentez de le faire avancer avec des jeux ou de la nourriture, votre chient ne bouge pas. Mais lorsqu’il se rend compte que la « porte imaginaire » est ouverte, il continue son chemin sans problème.

C’est sans aucun doute un mystère qu’il convient d’analyser. D’une part, nous pouvons parler de la dépendance des animaux de compagnie envers les humains. D’autre part, ils n’ont souvent pas la capacité de comprendre le fonctionnement et les interactions avec certains objets.

Les chiens sont un peu maladroits pour comprendre la physique (même certaines personnes ne comprennent pas certaines théories). Pour eux, la composante sociale est essentielle. Ils ont la capacité de résoudre des problèmes complexes, mais ils ont besoin de la composante sociale pour y parvenir. S’ils ne partagent pas cette activité avec quelqu’un, ils recherchent une sortie moins intelligente et donc pas aussi bonne ou efficace.

Pour cette raison, ils ne font pas la distinction entre du vide et une porte. En plus de ne pas vouloir le traverser avant d’avoir reçu l’approbation de leur propriétaire, d’autres veulent passer quand elle est fermée et se retrouvent face à face avec la porte.

Les chiens et la nécessité des Hommes

Un chien heureux

Pendant plusieurs décennies, on s’est demandé si la domestication des chiens leur avait fait perdre certaines capacités. Comparés à leurs cousins ​​les plus proches, les loups, ils ne peuvent pas surmonter certains obstacles. Ni trouver un moyen de sortir ou de résoudre les problèmes « quotidiens », qui vont de trouver un abri à trouver de la nourriture si elle ne leur est pas servie.

Les chiens ne voient pas des portes invisibles, mais ils ont besoin de l’approbation de leur propriétaire pour faire beaucoup de choses. Les chiens sont plus que dépendants de l’Homme après tant d’années de domestication et de coexistence.

Par exemple, lorsque nous emmenons notre chien faire une promenade et que nous rencontrons quelqu’un, il est probable que le chien nous regarde avant de réagir ou de prendre une décision. S’il y a une situation qu’ils ne peuvent pas résoudre eux-mêmes, ils préfèrent demander l’aide de leur propriétaire que réfléchir par eux-mêmes.

La dépendance à l’être humain est énorme. Dans de nombreux cas, le chien a davantage confiance en le sens de l’Homme qu’en le sien. De plus, le processus de domestication a entraîné le gain de certaines capacités, mais la perte d’autres. De cette manière, la pression de l’évolution leur a permis de mieux comprendre le langage et l’intonation de la parole humaine, ainsi que nos regards.

Si le chien est habitué à ne franchir la porte que lorsque l’humain l’ouvre, il attendra que cela se produise. N’oubliez pas que les animaux domestiques sont très attachés à leurs habitudes et apprennent par la répétition.

La capacité à distinguer les portes invisibles n’est pas toujours bonne. Certaines races (comme les labradors) ne voient pas bien. Pour cette raison, ils se basent sur l’odorat ou l’oreille pour leurs activités quotidiennes.