Podarge gris : tout ce que vous devez savoir

15 avril 2019
Les paupières rétrécies et le cou tendu, cet oiseau couleur grise est un maître du camouflage.

À première vue, le podarge gris ressemble à un hibou, mais il s’agit d’un type d’oiseau complètement différent. Ils vivent dans toute l’Australie et dans tous les types d’habitats. Son bec est conçu pour attraper des insectes tels que les cigales et les coléoptères. Il se nourrit aussi parfois de petits rongeurs ou de grenouilles.

À la différence du hibou, le podarge gris est un médiocre voleur. Cette espèce attendra silencieusement que sa proie s’approche, sautera alors dessus et reviendra à sa position initiale. Il repose sur des arbres anciens à l’écorce épaisse et foncée, sur lesquels il est presque invisibles.

Morphologie du podarge gris

Le plumage général du podarge gris est gris argenté, légèrement plus pâle sous le corps et moucheté de noir. Il existe également une deuxième espèce de plumage rougeâtre. L’œil est jaune dans les deux cas et le bec est entre le gris olive à le noirâtre.

Les oiseaux du sud-est sont plus grands que ceux du nord et peuvent atteindre entre 40 et 50 centimètres de longueur. Le podarge gris est un oiseau de nuit. Pendant la journée, il se perche sur les branches et se camoufle sur l’arbre. Il communique généralement avec un son doux, profond et continu. Il siffle également fort lorsqu’il se sent menacé.

Cette espèce a un bec large et plat, contrairement au hibou, au bec plus étroit et plus crocheté. Les griffes du podarge gris sont faibles et manquent d’une forme incurvée. En hiver, les disponibilités alimentaires sont tellement minimes qu’il passera une grande partie de ses journées et de ses nuits à dormir.

le camouflage du podarge gris

Les podarges gris restent dans la torpeur, un état similaire à l’hibernation dans lequel la fréquence cardiaque et le métabolisme diminuent de manière significative pour économiser de l’énergie. Les jours plus froids, en particulier pendant l’automne et l’hiver, ils choisiront un endroit ensoleillé du côté nord de l’arbre, tandis qu’en été, ils choisiront généralement un endroit exposé au sud.

Reproduction et comportement

Le podarge gris a une saison de reproduction régulière. Mais les oiseaux des zones plus arides peuvent se reproduire davantage en raison des fortes pluies. Cet oiseau choisit un compagnon pour la vie. Le couple va généralement mettre deux œufs au monde chaque année et va les couver à tour de rôle pour les garder au chaud jusqu’à l’éclosion.

Leur nid est une plate-forme meuble de brindilles, généralement placée sur une branche d’arbre de direction horizontale. Le coucher du soleil est l’un des meilleurs moments pour les observer. Et, à l’automne, il sera plus facile de les voir car ils seront occupés à une consommation excessive d’insectes avant de commencer à hiberner.

Pendant la journée, les couleurs de leurs plumes merveilleusement conçues se mélangent à celles de l’écorce de l’arbre. Ce qui les rend très difficiles à détecter. Les plumes du podarge gris ne sont pas leur seul trait inhabituel. Du fait de son bec large et long, on lui donne le surnom de « bouche de grenouille » en anglais.

le comportement du podarge gris

Ces oiseaux adorent attraper des insectes capturés dans l’air la nuit. Ils mangent aussi des limaces et des escargots, et même de petits mammifères comme les souris. C’est un excellent animal à avoir dans votre jardin parce que, pendant que vous dormez, ils s’occupent de tenir à distance un grand nombre d’insectes gênants.

Maîtres du camouflage

Pour éviter d’être repérés pendant la journée, ils restent immobiles sur les branches des arbres, la tête inclinée et les yeux fermés. Dans cette posture, les oiseaux ressemblent à des branches cassées.

Si le podarge gris a peur, il lèvera la tête en l’air et fermera les yeux. Pour quiconque le verra, il ressemblera à une branche d’arbre. Les yeux fermés, il espère que ce qui lui fait peur ne le verra pas et s’éloignera.

Si le podarge gris est perturbé, il peut adopter une posture menaçante : étendre ses plumes, montrer ses grands yeux orange et ouvrir grand son bec pour laisser voir sa gorge jaune, dans l’espoir de paraître intimidant.

Même si on le connaît comme étant l’un des oiseaux les plus meurtriers d’Australie, le podarge gris est l’une des espèces les plus appréciées de ce continent.

 

https://www.australiangeographic.com.au/topics/wildlife/2018/05/tawny-frogmouths-5-things-you-may-not-know-about-these-masters-of-disguise/