5 espèces d’animaux arboricoles

· 9 octobre 2018
Ces animaux, qui se caractérisent généralement par un faible poids et de longues griffes, bénéficient d'une protection contre les prédateurs, qui suppose de vivre dans les hauteurs et de se camoufler entre les branches.

Sans les arbres, nous ne parlerions pas de la vie sur Terre. C’est grâce à eux que les être humains et d’autres espèces d’animaux arboricoles ont réussi à survivre pendant longtemps dans le monde préhistorique sauvage. C’est parce qu’ils nous procurent sécurité et protection.

Les arbres de notre monde sont d’une grande importance. Ils génèrent de l’oxygène nécessaire à la vie. D’autre part, il existe des animaux qui vivent dans les arbres. Beaucoup de ces races sont incroyables. Certaines peuvent être très particulières.

Les animaux arboricoles

C’est de cette manière qu’on appelle les animaux qui vivent tout au long de leur vie ou en partie dans les branches des arbres. Peu de temps après l’apparition des arbres sur la masse continentale, la vie a évoluée et s’est adaptée à la hauteur de ce qu’ils offraient.

Les arbres fournissent une protection naturelle, il n’est donc pas surprenant que différentes espèces vivent dans leurs branches. Un aspect commun chez les animaux qui vivent dans les arbres est la présence de griffes ou de longs doigts, qui facilitent leurs mouvements.

Les animaux arboricoles ont un poids très léger, pour que les branches des arbres puissent les supporter. Le poids moyen de ces animaux est calculé jusqu’à 14 kilogrammes au maximum, comme dans le cas de certaines espèces de singes.

Beaucoup d’entre eux ont créé des camouflages ou des fourrures similaires aux couleurs des arbres, pour une meilleure protection. Voilà pourquoi ils sont si difficiles à voir dans leur habitat naturel, bien que la plupart de ces animaux soient herbivores, ne posant donc pas un grand risque pour la vie humaine.

Il existe de nombreux animaux arboricoles dans le monde, nous ne pouvons donc pas tous les nommer dans un article aussi court que celui-ci. Ce que nous pouvons faire, c’est vous présenter quelques uns des plus emblématiques de la planète.

Ecureuils volants

Bien que leur nom suggère le vol, il serait plus précis de dire que les écureuils volants planent grâce à une membrane de peau qui va d’un membre à l’autre. Ils sont très communs dans le monde, et il existe plus de 40 espèces différentes d’écureuils.

 

Leur régime alimentaire repose en grande partie sur les insectes, les noix et les racines. C’est-à-dire qu’ils sont omnivores. Dans certains cas, les écureuils volants chassent les oeufs d’oiseaux pour se nourrir. La raison de leur capacité à planer est d’échapper à leur prédateurs ou aux dangers en général.

Fourmilier nain

Comme leurs pairs ordinaires, les fourmiliers nains ont une langue allongée qui leur permet de capturer un grand nombre de fourmis. Ce qui les différencie de leurs cousins communs, est le fait qu’ils vivent dans des arbres, d’où ils cherchent habituellement de la nourriture dans la plupart des cas.

Le fourmilier nain, un des animaux arboricoles

La morphologie de ces animaux varie de leurs cousins terrestres. Ils ont de grandes griffes sur les pattes. Et une queue allongée qui leur permet de se balancer entre les arbres. Ce sont des animaux solitaires et nocturnes, on sait donc peu de choses à leur sujet.

Panthère nébuleuse

La panthère nébuleuse est peut-être une exception à la norme dans le cas des animaux arboricoles. Elle est plus lourde que les autres animaux, puisque les mâles pèsent 50 kg. Elle n’a pas de griffes allongées et elle n’est pas herbivore comme l’animal présenté ci-dessus.

la panthère nébuleuse fait partie des animaux arboricoles

C’est un animal qui vit parmi les branches des forêts asiatiques, capable de sauter avec une grande précision entre les branches et, en outre, de gravir les troncs avec une grande habileté. La morphologie de ces animaux est similaire à celle des autres félins. A la différence près que leur tête est plus allongée par rapport au corps.

Kangourou arbre

Cet animal est très différent de ses cousins bruns et gris. Notamment à cause de sa taille. C’est l’aspect qui contraste le plus avec ces derniers. Il a un museau court, de petites pattes postérieures et ressemble davantage à un koala qu’à un kangourou.

 

Leur fourrure est courte et brune, et ils sont relativement maladroits sur un sol ferme. C’est dans les branches des arbres que leurs membres antérieurs sont les plus efficaces. Leur régime alimentaire se compose de feuilles et de tiges d’arbres et est complété par certaines fleurs et graines.

Paresseux

On connaît le paresseux pour sa capacité naturelle à ne pas faire grand chose pendant la journée. La vérité est qu’il est très actif quand il est en mouvement. Cela met en évidence sa capacité à rester alerte. Et son métabolisme lent.

 

Il est en effet courant de voir des paresseux dormir pour réserver leur énergie pour des évènements importants, tels que le changement de domicile. L’animal défèque à la base de l’arbre, couvre les matières fécales et cherche une nouvelle maison pour la semaine suivante.